Colmar Régionalisme

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • L'Alsace vue par les lycéens

    3bd993417a8ed419365382222ce11b27.jpgUn grand bravo aux lycéens qui ont réalisé le supplément spécial gratuit du journal "L'Alsace" du mercredi 26 septembre 07.

    A noter les articles en allemand qui illustrent la prise de conscience des jeunes alsaciens concernant l'importance de l'allemand, tant du point de vue de la défense identitaire alsacienne que de l'avenir économique de notre région.

    Le numéro spécial consacre aussi un article à la cyberdépendance des jeunes, problème caractéristique d'une société qui tend à fuir le réel au profit du virtuel. Heureusement beaucoup de jeunes sont conscients d'être cybermanipulés et réagissent en conséquence, en particulier les jeunes de Jeune Alsace qui refusent toutes les manipulations et dépendances induites par la société du fric et du paraître.

    Mention spéciale pour les articles consacrés au vin bio et à la viticulture respectueuse de la nature. Là encore l'Alsace semble prête à prendre une longueur d'avance pour maintenir la compétitivité de sa viticulture sur un marché mondial où le succès commercial dépendra de plus en plus de la qualité de produits bio.

    Pour conclure l'Alsace vue par les lycéens donne des raisons d'espérer qu'ils sauront prendre en main l'avenir de notre belle région.

  • Quand les colmariennes lèvent la jambe..(ou aimeraient le faire)

    c94ba0da7ca90a0a10379d130e5b4f55.gifMême si elles ne sont pas championnes de French cancan, les opérettes d'Offenbach sont pour les colmariennes passionées de théâtre amateur une belle occasion de s'amuser,et elles ne s'en privent pas dans le cadre des "Offenbachiades".

     Si ça vous chante ( c'est le cas de le dire) mesdames ( et messieurs à belles bacchantes) contactez l'association "Offenbachiades", 173, rue de Logelbach 68000 Colmar. Tel : 03 89 79 78 96 ou 06 89 85 97 11.

    Emel : offenbachiades@wanadoo.fr

    Programme :   "Barbe Bleue" de Jacques Offenbach. Opérette en quatre tableaux.

    Dimanche 23 septembre MJC "Le Trèfle" d'Ungersheim à 16 heures.

    Samedi 29 septembre Salle polyvalente de Neuve Eglise (Bas-Rhin) à 20 heures.

    Samedi 6 octobre Salle "Le Riedbrun" de Muntzenheim à 20 heures.

    Dimanche 21 octobre Salle "Les Catherinettes" de Colmar à 16 heures.

    Dimanche 11 novembre Salle "Les Catherinettes" de Colmar à 16 heures.

    Vendredi 16 novembre Cinéma de Munster à 20 heures.

     Réservations souhaitées au 06 89 97 11   ou 06 77 79 81 85

     

  • Entreprise Gilg : fin de la grève

    066f539d56c50cc5fb421500de6b9123.jpgLu dans les DNA du 19 09 07 :" En grève pour réclamer le versement de leur salaire du mois d'août, les employés ont reçu sur leur lieu de travail un représentant du mandataire judiciaire nommé suite à la mise en redressement judiciaire de l'entreprise. Une partie du salaire a été versée dès hier et les salariés ont obtenu l'assurance que le reste serait payé au plus tard le 3 octobre "

    Commentaire d'Alsace d'Abord.

     Le mouvement se félicite du succès obtenu et constate avec satisfaction qu'une entreprise locale est encore soumise aux règles du Droit. Mais pour combien de temps encore et seulement pour les PME ?

    Alsace d'Abord constate en effet les atteintes au Droit social au sein d' entreprises multinationales qui échappent de plus en plus à tout contrôle, y compris s'agissant d'entreprises dans lesquelles l'Etat prétend exercer son pouvoir.

    Alsace d'Abord dénonce le scandale de la gestion d'Airbus et d'EADS, et rappelle le scandaleux parachute doré obtenu par leur Président de faillite Noël Forgeard. Ce dernier après avoir mis Airbus en faillite avait obtenu une indemnité de départ de 8,4 millions d'Euros alors que la prime annuelle des salariés d'Airbus avait été fixée à...2,88 € en moyenne avant la grève !

    A l'intention des travailleurs alsaciens qui seraient tentés de croire la démagogie de la Gauche sur la question, Alsace d'Abord rappelle que c'est le gouvernement socialiste de Lionel Jospin qui avait signé le contrat de Noël Forgeard.

    Roland Vernizeau Délégué d'Alsace d'Abord pour Colmar Centre Alsace. 

     

     

  • A Colmar aussi Modem mode d'emploi ??

    Candidate du Modem aux élections législatives de mai 2007, Odile Uhlrich-Mallet a dirigé la délégation colmarienne aux ateliers et débats du Modem à Seignosse ce week-end. Elle devrait bientôt faire connaitre la bonne parole de François Bayrou à Colmar où on lui prête l'intention de constituer une liste aux prochaines élections municipales. Bienvenue au club donc !

    Le Modem qui, jusqu'à présent était surtout le parti de l'ambiguïté, semble désormais se situer clairement dans l'opposition. Ses positions sur le fédéralisme et la décentralisation sont proches de celles d'Alsace d'Abord et sont accueillies avec intérêt par toutes celles et tous ceux qui refusent l'hypercentralisme parisien et élyséen que Nicolas Sarkozy met en place.

    Le Modem est-il crédible ? Il faut le souhaiter et espérer qu'il n'incarnera plus désormais ce centrisme mou qui n'est le plus souvent que de l'opportunisme ou l'expression de ces ni ni et de ces non choix qui ont contrbué à enliser notre pays.

    Dossier à suivre donc en attendant qu' Odile Uhlrich-Mallet nous fasse connaître le programme !612091b54b869ea406a64b2de2edfc59.jpg

  • Alsace oui ! 67+68 non!

    7ad97816b7d7cba806e66de79e15aaae.jpgDans un article paru dans les DNA du 18-09-07, Franck Buchy rapporte les travaux des exécutifs des Conseils Généraux du Bas-Rhin et du Haut-Rhin en vue du renforcement des coopérations interdépartementales.

    L'idée est celle d'une coopération fonctionnelle et d'une mutualisation des moyens au point de faire dire à Philippe Richert que, je cite " marcher vers une collectivité, à partir de l'union n'est plus utopique"

    Bigre! Je ne savais pas que Philippe Richert était si proche des positions d'Alsace d'Abord sur la question.

    Je crains malheureusement  que les faits ne démentissent ses bonnes paroles, et je rappelle à ce propos les difficultés qu'eurent les élus alsaciens pour se faire entendre à Paris à propos de la taxe à l'essieu sur les poids lourds parasites traversant l'Alsace, décision type qui aurait dû être prise depuis longtemps en Alsace même.

    Je crains également que le renforcement du pouvoir parisien par Nicolas Sarkozy n'aille à l'encontre de l'évolution saluée par  Philippe Richert.

    Enfin et surtout je crains que la lourdeur des pesanteurs administratives n'aboutisse à créer des doublons plutôt que des rationalisations de la gestion de l'Alsace.

    Saluons cependant la volonté des élus alsaciens de terrain d'oeuvrer à la constitution d'une entité alsacienne, mais rappelons que, tout autant que de leurs travaux techniques, c'est à partir d'une volonté politique clairement identifiable que l'utopie deviendra réalité.

    Et là, malheureusement, comme soeur Anne, j'ai beau scruter l'horizon, je ne vois rien venir. 

     

  • Colmar d'Abord d'hier et de demain

    Dans les colonnes des DNA du 12 septembre 2007, le conseiller municipal René Becker s'indigne de l'existence de ce site et m'implique à mon corps défendant dans le scén6126b56f8f6c819d042e2c513ad21b6f.gifario des prochaines élections municipales de Colmar. Une mise au point s'impose donc.

    1) Le site Colmar d'Abord :

    Il est l'expression du mouvement régionaliste alsacien à Colmar. Tout le monde peut s'y exprimer sans censure, à commencer par M. René Becker s'il le souhaite. Le site a été créé en mai 2007 avec le soutien d'Alsace d'Abord, mais en franchise et avec pleine liberté de gestion sur Colmar.

    M. René Becker a mis sur pied une liste municipale intitulée "Colmar d'Abord"....en 1983; ce qui est de l'histoire ancienne. En 2007, il a créé une association de soutien à Gilbert Meyer intitulée également "Colmar d'Abord".

    Les inititatives de René Becker concernent le passé et ce qu'il faudrait peut-être appeler "Colmar d'Abord, canal préhistorique"

    Je m'intéresse quant à moi à l'avenir; ce qui a amené à la création du site informatique "Colmar d'Abord Haut et Fort"

    2) Les municipales de 2008 :

    Je mène une vie bien remplie et un engagement politique me serait une charge supplémentaire qui n'est pas dans mes priorités. Toutefois je m'engagerais dans le combat électoral pour soutenir une liste de qualité au service des idées auxquelles je crois, et qui aurait le soutien d'Alsace d'Abord. Rien n'est à exclure, mais je ne suis pas demandeur et d'autres que moi seraient sans doute plus qualifiés pour conduire une liste de résistance républicaine et régionaliste.

    Roland Vernizeau. Délégué d'Alsace d'Abord pour Colmar et le Centre Alsace.

  • Municipales 2008 : L'Elysée recrute à Colmar

    47ab333babce642c61741e5c57c4a8be.jpgDans les DNA du 10 septembre on peut lire : Municipales "l'Elysée scrute Colmar"

    Sans doute s'agit-il d'une coquille et l'on doit probablement lire : "l'Elysée recrute à Colmar"

    Selon Roland Wagner, suppléant de Straumann, et futur candidat à la mairie " les chose vont se préciser d'ici le 15 septembre". Il faut comprendre que le 15 septembre, c'est la Saint Roland, ce sera donc la fête pour Roland Wagner qui devrait être "nominé" par l'Elysée aux dépens de Gilbert Meyer.

    A propos qu'en pense l'UMP ? A-t-elle encore quelquechose à dire sur le sujet ?

    Comme le 15 septembre c'est aussi ma fête, je trinque volontier à mon alter Roland, mais en même temps je forumule le voeu que se constitue face à lui une vraie opposition républicaine à Colmar face à la dérive bonapartiste qu'il représente.

    En tant que délégué d'Alsace d'Abord,et à l'heure où la droite républicaine et régionaliste est encore plus mal en point que la gauche,je me contente de préciser les points suivants concernant les municipales.

    1) Alsace d'Abord ne soutient ni ne s'oppose à aucune personne mais condamne un système anti-démocratique.

    2) Alsace d'Abord se réserve de constituer une liste de candidates et candidats de résistance républicaine et régionaliste sous réserve de ne présenter que des femmes et des hommes de qualité.

    3) Si en terme de qualité cette liste ne peut se constituer, Alsace d'Abord s'engagera activement dans le soutien à toute liste ouverte aux trois points fondamentaux qui justifient le combat d'Alsace d'Abord.

    Fusion des deux départements alsaciens.

    Renforcement de l'Assemblée Régionale.

    Réforme fiscale visant à rééquilibrer l'assiette de l'impôt, et l'ordonnancement des dépenses de son produit, entre les Régions et l'Etat central.

     

    Roland Vernizeau Délégué d'Alsace d'Abord pour Colmar Centre Alsace

  • Municipales 2008 : Daniel Buchinger y va

    52c0422aa81f948e8bbbc56f0be4c5d7.gifLe conseiller municipal Daniel Buchinger a débuté sa campagne le 7 septembre devant une école primaire colmarienne. Il a distribué un "avant projet" à quelques passants et a eu droit à sa photo dans les DNA.

    Son but : "Dans un esprit d'ouverture, nous entendons rassembler l'opposition au maire actuel. Nous irons jusqu'au bout, avec ou sans alliance".

    Selon D. Grünewald du groupe d'opposition municipale Dialogue et Action, "l'initiative personnelle de Daniel Buchinger et de certains de ses proches, n'implique en rien l'ensembrle des membres de la liste Dialogue et Action, celle-ci restant à l'écart de toute annonce"

    Commentaire :

    1) La prudence de la réaction de Dialogue et Action s'explique par le souci d'aller à la soupe lorsque l'Elysée aura '"nominé" le candidat officiel. L'initiative de Daniel Buchinger fait honneur à son sens de l'engagement citoyen mais crée le désordre dans le marigot colmarien.

    2) L'opposition à Gilbert Meyer ne peut pas être une motivation suffisante pour justifier la décision de Daniel Buchinger. Ce qui importe c'est la qualité humaine d'une liste et la pertinence de ses idées et projets.

    3) La vraie question est de savoir si, oui ou non, il existe à Colmar des femmes et des hommes capables de constituer une liste d'action locale qui ne soit pas concoctée à l'Elysée et dans les bureaux du Préfet, comme sous Napoléon III, lorsque le pouvoir désignait les candidats officiels.

  • Colmar accueille le Président,impression d'un plouc colmarien

    ff2ca7af2d48046aa55383e2f2f22b87.jpgHier 6 septembre je poussais péniblement ma "bétaillère" dans le trafic, rue du Ladhof, avec l'étrange sentiment d'être "zieuté" par les fliquettes à queue de cheval qui me faisaient une haie d'honneur de plus en plus dense à mesure que je m'approchai de ma destination, la déchetterie du Ladhof.

    J'étais pas peu fier de cette escorte officielle qui devint un attroupement  lorsque j'arrivai à la déchetterie, où je me sentis de plus en plus observé lorsque je poussai ma "bétaillère" sur la plate-forme.

    Le préposé du lieu, hilare, plaisantait avec une greluche et regardait d'un air interessé l'attroupement de l'autre côté de la rue chez  Liebherr. Intrigué je lui demandai ce qui se passait et il m'informa que le Président était en face, puis il sortit une bêtise à la greluche qui se tortillait. Moi je commençai à balancer mes déchets de jardin dans le conteneur, tout en observant l'autre côté de la rue. C'est alors qu'à toute allure le cortège présidentiel a débouché et c'était fini.

    Je suis reparti avec ma "bétaillère", et comme j'avais envie de pisser, je suis allé me soulager un peu plus loin dans la verdure, tout en me demandant ce que faisait le Président dans son escorte en pareil cas. Franchement je le plaignis de faire un métier pareil, mais à chacun sont truc, ça lui plaît et c'est tant mieux, car il en faut pour faire ce boulot. Tout come le Gilbert et l'Eric.

    Ces deux-là je les ai revus à la télé au journal de 2o heures et c'était quasi touchant. L'Eric était à la droite du Père et le Gilbert à sa gauche. Le tout avec en toile de fond les cadres et les ouvriers de chez Liebherr, de la vraie et de la belle mise en scène. On aurait dit Bush au milieu de ses Gis aux jours triomphants de l'invasion de l'Irak. Mais attention, l'Alsace n'est pas l'Irak et nous les alsaciens nous ne sommes pas des chiites, même pas des corses. Vous imaginez un alsacien poser une bombe parce qu'il en a marre d'être pris pour un cochon de payant ? Quand il pète l'alsacien se fait peur, c'est bien connu. Ah comme ils étaient gentils et sages notre Gilbert et son alter Eric de l'autre côté du Président, bref un tableau biblique et idyllique de notre Clochemerle colmarien.

    Et pourtant y en a qui sont pas contents que je vous dis !  Toujours au volant de ma "bétaillère' je suis tombé sur une bande d'excités qui dansaient la farandole autour de la Gilberte du rond point. Vous savez celle qui éclaire Colmar et le reste du monde. Ils manifestaient contre la politique du pouvoir parisien envers l'Alsace. Et ils avaient bien raison de le faire, mais ça c'est une autre histoire et là je redeviens sérieux.

    Pour défendre l'Alsace et sa particularité il ne suffit pas de manifester entre petits copains associatifs et autres, et uniquement de gauche. Il faut au contraire un mouvement populaire alsacien ouvert et dépassant les clivages de la droite et de la gauche.La survie de notre région est à ce prix, car sans sursaut populaire, l'Alsace ne sera bientôt plus qu'un souvenir historique et une réserve d'indiens.

  • Colmariens amoureux du livre

    4ed4b4000b0d3d670ca61a954fd1c87b.jpgLa  bibliothèque de la ville de Colmar invite à participer aux activités de son cercle de lecture.

    Ce cercle est une manifestation mensuelle organisée en partenariat avec l'Association des Amis de la Bibliothèque de la ville de Colmar.

    En accès libre chacun peut s'il le souhaite présenter un livre ou un auteur. Les interventions sont courtes  (1-15 minutes) et concernent tous les genres littéraires.

    Séance de rentrée : mardi 11 septembre à 18 heures 15 à la Nef des contes ( sous la bibliothèque des jeunes).