Colmar Régionalisme

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Identitaires oui ! Régionalistes oui ! Racistes ???

    1b4a3223ee7bfc79fe9d7064ef77ce61.jpgSuite à l'article paru dans les DNA du 24 novembre et intitulé "Autocollants identitaires", je n'ai pas jugé bon de demander un droit de réponse à cet article diffamatoire, tellement la volonté de nous nuire et de nous salir y apparaît évidente.

    Très habilement d'ailleurs les auteurs de l'article en question ne nomment pas Alsace d'Abord, sachant sans doute que notre mouvement a gagné son procès contre le journal Libération qui avait cru bon lui aussi de pratiquer l'amalgame diffamatoire à notre égard.

    Il est en effet à la fois odieux et ridicule d'assimiler les Jeunes Identitaires  à des néo nazis et de tenter ensuite de les amalgamer au mouvement régionaliste.

    Savez-vous en effet pourquoi les Jeunes Identitaires  sont assimilés à des néo nazis par les DNA ? A cause du chiffre 88. Vous ne comprenez pas ? Mais c'est bien sûr comme dirait le commissaire Maigret, mais parce qu'ils sont censés avoir collé 88 auto-collants et que 88 ....est un symbole nazi ma bonne dame! Je cite l'article des DNA "Ce chiffre n'est pas anodin. Dans les milieux néo nazis, il signifie HH ou "Heil Hitler !".

    Avez-vous jamais entendu pareille idiotie ? Moi pas, je la découvre et cela me semble tout aussi ridicule que de prétendre que le chiffre de la Pyramide du Louvres est 666, c'est à dire paraît-il celui de la bête de l'Apocalypse !! J'ai entendu ça aussi et l'on ajoutait que le Satan qui était derrière la construction n'était autre que ....François Mitterand !

    Je laisse aux débiles ce genre de littérature, mais je m'étonne de la retrouver dans les colonnes des DNA qui prétend être un journal sérieux !

    Et maintenant venons-en aux faits.

    L'affichage sauvage des autocollants tout d'abord. Je n'en suis pas partisan, lui préférant les tracts sur lesquels je fais porter au verso la mention écologique : " Ne jetez pas ! Recyclez !" Un mauvais point donc pour les Jeunes Identitaires  j'en conviens. Mais je remarque qu'eux seuls provoquent l'indignation des maires et des DNA lorsqu'ils commettent une "incivilité". En ce moment les banlieues brûlent de nouveau et chaque jour du mobilier urbain est tagé ou vandalisé par des jeunes d'extrême-gauche dans nos universités,mais bizarrement je n'entends aucune réaction sur le sujet.

    Les autocollants identitaires seraient-ils alors "discriminatoires" ? Eh bien parlons-en et faisons une analyse comparative des slogans à la mode.

    "Ni putes ni soumises". Ce slogan fait de vous un ministre, mais  "ni violées, ni voilées" vous désigne à la vindicte publique !

    "Gaulois et fier de l'être". Mois je suis fier d'être ce que je suis, pas vous ? Où est le problème ?

    "Stop au racisme anti-blanc". Mauvais slogan. Choisissez plutôt "Black is beautiful". C'est très chic et très tendance.

    "Touche pas à mon pote"Bien, très bon, mais "Touche pas à ma soeur", ça c'est pas bien, allez donc comprendre pourquoi !

    Bref veillez à ce que vous dites car la police du politiquement correct vous guette. Ne dites pas 'tête de Turc', ni 'mouton noir', oubliez les expressions savoureuses de la langue française et mettez des 'putains' dans vos phrases et vous serez bien vu.

    J'en passe et des meilleurs. Plus sérieusement, je veux maintenant rappeler haut et fort ce que nous sommes.

    Oui, nous sommes identitaires, c'est à dire que nous voulons rester ce que nous sommes en refusant le prêt à penser que tous les marchands de soupe mondialiste veulent nous imposer.

    Oui, nous sommes régionalistes alsaciens. Cela veut dire que, loin de regarder vers le passé et l'Alsace de grand papa, nous sommes tournés vers l'avenir de notre région avec quelques longueurs d'avance sur l'évolution politique de l'Europe et de la France. L'avenir c'est le minimum d'état et le renouveau des pouvoirs locaux. Nous nous y préparons avec nos amis européens.

    Sommes-nous racistes alors, puisque c'est de cela dont on nous accuse au fond ? Eh bien je réponds que si être raciste c'est constater qu'il y a des différences entre les hommes et les cultures, alors tout le monde est raciste mais nous serions les seuls à oser le dire dans une société d'hypocrites !

    Je voudrais pourtant conclure sur une note non polémique en rappelant le caractère profondément humaniste et universel de notre combat.

    Notre combat est celui de l'être contre l'avoir, il est celui des solidarités charnelles contre les abstractions creuses dites citoyennes, il est un combat pour l'homme qui survit au coin de la rue contre ceux qui se goinfrent des profits mondialisés ! Ce combat est celui du blanc comme du noir, de l'occidental comme de l'asiatique, du musuman comme du chrétien !

    Alors racistes nous ? C'est une plaisanterie que de le prétendre simplement parce que naturellement nous faisons passer les nôtres avant les autres. A ce sujet rappelons tout de même que, lorsque nous offrons notre soupe au cochon, nous n'oublions jamais le café et les gâteaux pour ceux qui n'ont pas l'estomac assez solide pour la supporter.

    Roland Vernizeau. Délégué d'Alsace d'Abord pour Colmar et le Centre Alsace.

     

     

     

  • Salon du livre : découvrez un auteur colmarien qui sent le soufre

    Hervé Laurent est un auteur colmarien que vous ne verrez pas au salon du livre colmarien car il sent le soufre. Il est du genre totalement incorrect et infréquentable, et l'on dit qu'il milite à Alsace d'Abord !!!! Quelques informations sur ses ouvrages.

      Les mystères templiers d'hier et d'aujourd'hui un ouvrage publié en 1996 par les éditions Bentzinger de Colmar. Quelques exemplaires sont encore disponibles au prix de 10 € + 2,70 € de frais de port. Contacter Roland Vernizeau via ce blog. En 1996 les éditions Bentzinger essayèrent d'attirer l'attention des médias sur les informations inédites apportées par cet ouvrage sur les origines de l'Ordre du Temple Solaire de sinistre mémoire. Bizarrement les journalistes manquèrent de curiosité sur le sujet.

    Toujours sur le régistre des choses cachées,eed56f4be238f473883fbe6ae6ea8a09.jpg Hervé Laurent publia l'an dernier Paroles d'initié aux éditions Dualpha à Paris. Entre autres, cet ouvrage éclaire quelque peu le rôle occulte de l'Opus Dei dans notre société.

    Enfin et c'est un scoop de dernière minute, Hervé Laurent a profité du passage de Claude Allègre à Colmar ( pour une conférence donnée au CREF le 21 novembre) pour lui remettre son dernier manuscrit. Le livre à paraître prochainement aux éditions Edilivre à Paris s'intitule L'enfant du Mammouth. Il décrit un demi siècle de dérives au sein d'une Education dite Nationale livrée aux cuistres et aux idéologues de la gauche. Un livre qui ne plaîra pas à tout le monde mais Hervé Laurent n'en a cure. On peut lui faire confiance là-dessus. Dossier à suivre et plus d'information dès que le livre sera disponible à la vente.

  • Cohn-Bendit in der Türkei : La grande illusion.

     ( Nach dem "Spiegel" 21/11/07)

    Im Kreuzverhör türkischer Studenten der Bosporus Universität, hat Cohn-Bendit einen Vortrag zum Thema "EU Beitritt der Türkei in die EU", gehalten.

    An der Frage : " Warum befürworten Sie einen EU Beitritt der Türkei ?" antwortete er : " Weil Europa die Türkei braucht, als ein demokratisches, islamisches Land"

    Wie schön Herr Cohn-Bendit, aber wie illusorisch !

    Was die Studenten eigentlich wissen wollten, war wie die EU reagiren würde, falls die Türkei in den Irak einmarschieren sollte.

    Nach der Meinung Cohn-Bendits, wird die Türkei einen solchen Krieg nicht führen.

    Diese naive Haltung Cohn-Bendits ist ein typisches Beispiel der Selbsttäuschung und Blindheit der Politiker, die den Beitritt der Türkei in die EU befürworten.76ced584dda949ab72aa2c6646d07dfa.jpg

     

  • Municipales 2008 : Beaucoup de listes...mais pour quoi faire ?

    4374eaffeef92e8b5c7f644d22106dc9.gifLa candidature des Verts vient de porter à huit le nombre de listes engagées aux municipales de Colmar. C'est un beau gaspillage de bonnes volontés et de papier, car il n'est pas besoin d'être sondeur ou devin pour savoir que sur les huit listes engagées à ce jour, seule celle de Roland Wagner peut porter le nom du futur maire, sauf si Gilbert Meyer présente une neuvième liste.

    Un beau gaspillage donc car aucune liste ne présente un projet neuf pour Colmar et au-delà pour notre région. Aucun des candidats maire n'est prêt à se battre pour dénoncer l'arnaque aux impôts locaux mise en place par Paris, aucun ne prône la réforme administrative des deux départements alsaciens dans un souci d'économies d'échelle et de meilleure gestion, aucun ne défend les corps intermédiaires contre le néo bonapartisme ambiant.

    Les listes de gauche et celle du Modem ne constituent que des listes en trompe-l'oeil qui ne remettent nullement en cause le désordre institutionnel qui met l'Alsace en coupe réglée. Pire, malgré leur défaite la gauche et crypto gauche Bayroux ne se remettent pas en cause, et n'ont rien de neuf à proposer. Quant aux Verts ils sont les rois de l'arnaque. Ils en fournissent la preuve dans le programme qu'ils proposent aux Colmariens.

    A Colmar les Verts considèrent que le PLU met en danger la partie sud du quartier des maraîchers encore préservé. Sur ce point ils ont raison et ils rejoignent les points de vue régionalistes. En effet pour nous régionalistes, les productions maraîchères doivent être produites localement d'abord au plus près des consommateurs; ce qui veut dire que nous préférons consommer des salades produites à Colmar plutôt que celles produites moins chères en Turquie, et qui parviennent en camions réfrigérés, sources de pollution et de gaspillage énergétique.

    Mais nous les Régionalistes nous sommes conséquents, nous sommes contre l'entrée de la Turquie dans l'UE et contre l'élargissement à tout va. Les Verts au contraire, Cohn-Bendit en tête, veulent nous imposer via Bruxelles, le mondialisme incontrôlé des flux migratoires et des flux financiers assortis de dumping social. En conclusion,les Verts ne sont pas sérieux dans leur démarche pro local lorsqu'ils prétendent défendre la survie des maraîchers. Pour se dire pro local, il faut aussi et D'ABORD DIRE NON au mondialisme.

    Les Colmariens vont alors nous demander pourquoi nous ne présentons pas une liste régionaliste à Colmar ? Parce que nous sommes sérieux justement et que, pour l'instant, nous avons mieux à faire. Notre évaluation des conditions locales n'est pas celle de Strasbourg où certaines équipes de l'UMP sont plus ouvertes à la gauche des vieilles lunes que soucieuses de l'intérêt alsacien; ce qui justifie pleinement la liste de Robert Spieler.

    A Colmar au contraire, ni Roland Wagner, ni Gilbert Meyer ne sont des esprits bornés ou sectaires, mais d'authentiques responsables locaux. C'est donc entre eux que se fera le choix régionaliste, même si hélas, ces candidats représentent le système parisien qui étrangle l'Alsace et l'appauvrit.

    Mais pour l'heure il faut choisir le moindre mal et les meilleurs représentants locaux qui se présentent aux électeurs.

     

     

    S

  • Marine Le Pen, les élections municipales et nous

    87b599dc577d9b66753a2dcfc395efba.jpg

     Pourquoi parler de Marine Le Pen et des municipales en ce temps de chienlit ? Parce que, au-delà du présent c'est l'avenir du mouvement " no global, pro local " qui importe. Nous les identitaires, européens et  régionalistes, nous avons quelques longueurs d'avance sur l'évolution des choses; ce qui nous permet d'analyser sereinement le présent .

     Aujourd'hui je vous propose d'analyser  nos rapports avec le FN. Celui-ci appartient au passé certes, mais il reste incontournable électoralement, aussi n'est-il pas bon de le diaboliser, et il n'est pire goujaterie que de s'en prendre à Marine Le Pen , cette battante qui a droit à notre respect 

    Marine est  tout le contraire d'une c...... pour user du mot malheureux utilisé par Robert Spieler et heureusement retiré ensuite. Marine dit haut et fort ce que pensent tout bas nombre de Français pas dupes, ou plus dupes, de Nicolas Sarkozy. Bref son combat est le nôtre,ou presque.

    Le problème c'est le presque. Quand j'entends Marine Le Pen nier le peuple corse pour évoquer le peuple français, je souris car je me demande ce que signifient encore ces notions en 2007. Et comment d'ailleurs peut-elle évoquer le peuple français alors que son idée de la France n'est qu'une abstraction jacobine creuse, et non la réalité charnelle des régions et des communautés naturelles qui font la France ?

    Marine Le Pen a droit à l'erreur cependant et il ne faut pas oublier non plus qu'elle est appelée à devenir un élément majeur du combat politique que nous partageons avec elle. Il faut donc pouvoir travailler avec le FN, mais comment ?

    Vu de Paris en effet, les manants de province sont faits pour être manipulés. Particulièrement en Alsace où les bureaux parisiens du FN font et défont celles et ceux qui le représentent. Mais ça c'est le problème du FN, pour ce qui nous concerne localement  l'important c'est l'avenir, et non pas les vaines querelles.

    A Colmar la situation est la suivante : René Becker a jeté l'éponge pour faire sa liste aux municipales, ce qui est sage, et l'on dit que Bruno Haebig soutient Gilbert Meyer lui aussi. Pourquoi pas ?

    Devons-nous faire de même et soutenir franchement Gilbert Meyer ?

    En tant qu'ancien militant gaulliste je sais que tout n'est pas mauvais à l'UMP, même sous Sarko Ier, et j'imagine que Marine Le Pen le sait, elle qui rêve de respectabilité politique. Il y a pourtant mieux à faire, et c'est de voir plus loin que la prochaine élection dans une perspective militante, anti mondialiste et localiste, axée sur la lutte contre les délocalisations, le dumping social et l'immigration de peuplement à forte valeur ajoutée de pression sur les salaires. Nous les régionalistes nous nous préparons à cette lutte "finale" inéluctable, entre ceux qui acceptent toutes les dérives du mondialisme, et ceux qui, comme nous, les combattront jusqu'à leur dernier souffle. Nous ne demandons rien, nous n'excluons rien, nous observons et cherchons à porter les coups les plus efficaces au service de nos objectifs.

    Pour revenir à Colmar il y a deux candidats sérieux qui sont Gilbert Meyer et Roland Wagner. C'est entre eux que devra se faire notre choix mais cela uniquement en fonction d'engagements clairs concernant la fusion des départements alsaciens et le renforcement des pouvoirs et des moyens de la région Alsace. Dans cette perspective l'action électorale n'est qu'un mode d'action parmi d'autres. Le plus important pour les mouvements régionalistes, identitaires et européens, c'est de promouvoir la prise de conscience de l'urgence d'une politique de salut public.

    En Alsace cela passe par une union pour une majorité populaire, mais alsacienne et vraiment populaire. Une union de toutes celles et tous ceux qui refusent l'impasse du mondialisme et proposent de refonder la France et l'Europe, en s'appuyant sur les corps intermédiaires, les réseaux de l'action locale, et ceux de la vie associative. Ce qui fait beaucoup de monde, beaucoup de femmes et d'hommes engagés et qui n'attendent que de se reconnaître pour agir ensemble. Et si nous faisions connaissance ?

    Roland Vernizeau. Délégué d'Alsace d'Abord pour Colmar et le Centre Alsace.