Colmar Régionalisme

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • l'UMP et nous régionalistes alsaciens

    colmar2.gifL'UMP colmarienne a fait salle comble lors de la réunion qu'elle a organisée le 20 juin au Foyer St Léon à l'intention de ses militants et sympathisants. Je m'y suis rendu en ma qualité de mari d'une militante UMP, à savoir ma femme, mais sans renier mon engagement régionaliste militant dont je vous fais part dans cet article.

    Etaient présents à la tribune : Catherine Troeundlé, Eric Straumann et Jean-Louis Christ. Etaient présents dans la salle : Roland Wagner, Brigitte Klinkert. Charles Buttner a fait une courte apparition, tandis que Gilbert Meyer a été remarqué par son absence.

    Eric Straumann a rendu compte de son travail de député et de l'important programme de réformes mis en oeuvre par le gouvernement. Jean-Louis Christ a longuement tenté de convaincre la salle de la nécessité pour la France de s'intéresser à l'Afrique. Catherine Troendlé était visiblement à la peine pour expliquer l'attitude du Sénat qui s'oppose à la reconnaissance des langues régionales et qui tente de faire supprimer la nécessité du référendum pour l'admission de la Turquie dans l'UE. Visiblement sur ces sujets les réactions de la salle étaient celles de nos propres militants.

     Les points positifs :

    Les élus UMP ont la volonté de garder le contact avec leurs électeurs et de les informer en dehors des périodes électorales. 

    L'UMP soutient le programme de réforme du gouvernement.

     

    Les points négatifs :

    Pas une fois le mot Alsace n' a été prononcé. La réunion aurait pu se tenir à Brest, à Paris ou à Ajaccio. Les élus alsaciens sont visiblement "phagocytés" par le système jacobin et parisien qui les éloigne des réalités du terrain.

    L'UMP colmarienne reste profondément divisée. J'ai quitté la salle lorsque "Meyeriens" et "Wagneriens" ont commencé de s'échauffer.

    Et nous dans tout ça ? Quelle attitude adopter ?

    Nous devons continuer notre combat car il est celui des colmariens et des alsaciens. Les réactions de la salle me l'ont prouvé. Les idées et la sensibilité des militants de l'UMP sont plus proches de nos points de vue que celui des élus UMP qui peinent visiblement à garder le contact avec les réalités du terrain. La coupure entre les élites et le peuple est réelle et il  nous appartient, à nous régionalistes, de continuer dans la voie qui est la nôtre car elle est celle de la démocratie locale.

     

     

     

  • Les indigènes et les "souchiens"

    Y_a_bon.jpgExtrait d'un article paru dans les DNA le 16 juin 2008

    Les Français de souche sont-ils des "souchiens" ? Lors d'un débat télévisé sur France 3, Houri Bouteldja, porte-parole du Mouvement des Indigènes de la République qui revendique la défense des musulmans et des Antillais de France, avait jugé qu'il était nécessaire "d'éduquer les souchiens" sur les questions de colonisation et d'esclavage."Elle avait précisé que "chez nous les "souchiens"  sont ..... les Blancs" Fin de citation des DNA.

    Et les Alsaciens dans tout ça ? Parcequ'ils sont blancs de souche ils sont donc "souchiens" mais vu leur histoire tragique ne sont-ils pas aussi des "sous chiens" de l'histoire de France ? Ils sont en tout cas des oubliés et des traumatisés de l'histoire de France, tout comme les Vendéens victimes d'un génocide que la République jacobine refuse de reconnaître.

    Dieu merci les Alsaciens n'ont pas souffert comme les Vendéens, mais eux aussi peuvent être considérés comme des indigènes de la République taillables et corvéables à merci tout juste bons à jouer à Hansi lors des fêtes de villages mais surtout pas jugés dignes de gérer eux-mêmes l'une des plus belles régions de France.

     

    Et nous et nous et nous....pourrions nous dire et si Dame Houri Bouteldja s'occupait aussi un peu d'éduquer les masses au sujet des indigènes blancs de la République ?

     

  • "L'enfant du Mammouth"présenté par l'auteur à Colmar

    Le mardi 10 juin Hervé Laurent a présenté son dernier ouvrage consacré à l'Education Nationale!cid_B3CED7B0-5134-4D7A-B50B-E6CAAC14BECE.jpg au Cercle de lecture de la Bibliothèque Municipale de Colmar.

    Hervé Laurent est le pseudo que j'ai longtemps utilisé sur les ondes de Radio Dreycland Centre Alsace. C'est aussi le pseudo sous lequel j'ai publié trois ouvrages à ce jour.

    "L'enfant du Mammouth" ou "Comment survivre à l'Education Nationale" prend acte du naufrage du système jacobin centralisé d'éducation. Le livre pose les questions qu'il faut poser avant de songer à reconstruire un système d'éducation et de formation, régionalisé, et digne du 21è siècle.

    L'ouvrage n'est pas un traité de pédagogie et se lit très facilement. Il comporte deux parties :l Mon autobiographie professionnelle  qui me permet de radioscoper l'évolution du système au cours de la deuxième partie du vingtième siècle, et en deuxième partie un petit lexique des idées reçues, mal reçues ou pas encore reçues au sujet de l'éducation et de la formation. De quoi aider les décideurs et les régionalistes à mieux penser l'avenir en matière d'éducation et de formation.

    Le livre est vendu au prix de 17 € chez l'éditeur  : Edilivre APARIS , 56 rue de Londres 75008 Paris ou sur Internet  à www.edilivre.com

     

    Quelques exemplaires sont peut-être encore disponibles à la FNAC de Colmar et l'on peut également commander chez Hartmann

     

    Bonne lecture à tous  Roland Vernizeau Délégué d'Alsace d'Abord pour Colmar Centre Alsace. Nom d'auteur et de radio Hervé Laurent