Colmar Régionalisme

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • 28 septembre 1958.28 septembre 2008. La République inachevée

    200px-De_Gaulle-OWI.jpg Approuvée le 28 septembre 1958 par 82,6% des suffrages exprimés, la Vè république fête aujourd'hui son demi siècle d'existence.

    Conçue à l'origine à la mesure du Général De Gaulle, nombreux furent les constitutionnalistes qui lui prédirent une fin prématurée après la disparition du Général.

    Il n'en fut rien, car contrairement aux prédictions, cette Constitution a démontré qu'elle était suffisamment plastique pour s'adapter à des personnalités présidentielles et à des circonstances très diverses. Plastique et solide certes, mais cependant inachevée, car De Gaulle voulait couronner son oeuvre institutionnelle par une transformation du Sénat en Chambre des Régions qui ne vit jamais le jour, suite à l'échec du référendum de 1969.

    Le hasard a voulu ( mais est-ce le hasard ?) que Nicolas Sarkozy annonce hier à Toulon son intention de reprendre la proposition de Jacques Attali de supprimer les départements. Un pas serait ainsi franchi au profit du renforcement des Régions. Cela n'implique pas pour autant qu'il s'ensuivrait une réforme du Sénat dont tout le monde s'accorde à reconnaître la coûteuse inutilité. Mais on peut toujours rêver.

    Pour nous régionalistes le combat continue. Nous accueillons le projet de Nicolas Sarkozy avec intérêt mais aussi avec circonspection dans l'attente de précisions concrètes. En effet la simple disparition des Départements sans renforcement réel des Régions face à Paris   renforcerait l'hyper jacobinisme de notre Président. Chat échaudé craint l'eau froide, n'oublions pas que la méthode de Nicolas Sarkozy consiste à jouer à l'opinion sa version du célèbre " Je vous ai compris " du Général, puis .....de faire le contraire.

    Mais ne soyons pas chagrins et ne mesurons pas la joie de fêter cette constitution que j'ai votée avec tant d'enthousiasme il y a cinquante ans. J'avais 20 ans et je militais pour soutenir le Général.

  • Rote Clowns und grüner Terror in Köln

    1219315306579l.jpgDas Verbot der Pro Köln Demonstration ist eine Kapitulation der deutschen Behörden vor dem roten Terror. 15000 bis 45000 Linksrandalierer haben die Stadt Köln terrorisiert und eine Bahnstrecke sabotiert.

    Die deutschen Behörden haben sich als feige und dumm erwiesen. Das ist ein schlechtes Omen für die Zukunft. Wozu in Kabul die Talibans bekämpfen, wenn in Köln rote Clowns den islamischen Halbmond paradieren und einer grossen Stadt den roten Terror aufzwingen ?

    Vielleicht um uns an den grünen Terror zu gewöhnen ?

  • Clonwns rouges et terreur verte à Cologne

    1219315306579l.jpgEn interdisant le rassemblement des opposants à la construction d'une mosquée gigantesque à Cologne, les autorités allemandes ont capitulé devant la terreur rouge. De 15000 à  45000 manifestants d'extrême gauche ont fait régner la terreur et saboté une voie ferrée que devaient emprunter les membres de Pro Köln.

    Les autorités allemands ont fait preuve de lâcheté et d'inconscience, ce qui augure mal de l'avenir. A quoi bon en effet se battre à Kaboul contre le fanatisme, si à nos portes, à Cologne, des fanatiques déguisés en clowns portant le croissant islamique, font régner la terreur rouge........ pour mieux nous préparer à la terreur verte sans doute ?

  • D'abord l'Alsace ! Le mouvement régionaliste alsacien est en pleine rénovation

    200px-Drap_alsace.jpgLe drapeau rouge et blanc flottait fièrement dans le vent frisquet, ce 21 septembre, alors que se tenait la réunion conviviale des militants et sympathisants de notre mouvement à Rombach le Franc. Ce rendez-vous de la rentrée  a été un succès car ce n'est pas rien de faire sortir les gens de chez eux pour parler politique dans le climat dépressif, et le rejet de la politique qui caractérisent la période actuelle.

    Un succès et un espoir car contrairement au PS ou au FN,pas de querelles d'égos chez nous et pas de doutes sur les idées et le chemin choisi. Contrairement à l'UMP pas de mensonges sur la situation, mais la froide analyse des vérités qui dérangent.

    C'est sans doute cette recherche de vérité et d'authenticité qui attire vers notre mouvement un public de plus en plus jeune, au point qu'à Rombach, nous avons dû refuser l'adhésion d'un jeune homme de 16 ans, accompagné de sa mère inquiète à notre sujet et qui s'imaginait que nous n'étions pas fréquentables. Son fils nous avait découvert sur Internet comme c'est de plus en plus le cas.

    La vérité sur la situation du monde c'est ce qui a été dit à nos militants et sympathisants auxquels nous n'avons promis que des lendemains qui déchantent, un engagement sans récompense à court terme, et un immense effort de sang froid e d'optimisme face aux défis de l'avenir.

    C'est ce que l'universitaire Pierre Bérard a développé au cours de sa prise de parole consacrée à la décroissance et au combat pour le local en tant qu'antidote aux méfaits de la mondialisation.

    Le Conseiller Général Christian Chaton a insisté sur la nécessité de la présence locale de notre mouvement et des engagements qui vont avec.

    Même position de notre Président Jacques Cordonnier qui a dénoncé toute dérive anti système pour rappeler que notre mouvement  a vocation à être présent dans les combats électoraux, au niveau régional tout particulièrement.

    Dans la foulée de Pierre Bérard, j'ai quant à moi évoqué le malaise général de notre société pour appeler à réagir par l'engagement en assurant le jeune auditoire que notre combat, loin d'être passéiste, est au contraire d'avant-garde. Reprenant les pistes esquissées par Pierre Bérard j'ai annoncé la conférence que je donnerai à Strasbourg en février 2009 et intitulée " Les sept sceaux de l'Apocalypse ou les bouleversements programmés du 21è siècle" ( des précisions seront données en temps voulu début 2009)

    Pour conclure, on peut dire que le mouvement régionaliste alsacien est en pleine mutation. Il est d'une extrême jeunesse; ce qui pose problème à court terme s'agissant des combats électoraux, mais ce qui est très prometteur à long terme. Quant à moi j'ai découvert à Rombach que je suis devenu le doyen d'âge du mouvement, mais rassurez-vous cela n'enlève rien à ma combativité au service des idées que je crois justes, au service d'abord de l'Alsace,mais aussi d'une France renouvelée et digne d'elle-même au sein de l'Europe réelle.

  • Un Sénat ? Mais pour quoi faire ?

    En ces temps de crise financière, les citoyens sont en droit de se poser des questions quant à l'utilité et le coût du personnel politique. C'est la raison pour lquelle, à quelques semaines de l'élection fort peu démocratique ( suffrage indirect) des sénateurs,la question de l'utilité du Sénat est posée.escalier-honneur-428_079_LP.jpg                                

    En dehors de toute polémique populiste, on aimerait savoir à quoi servent les émoluments des sénateurs : une indemnité de base de 6 278 € doublée par diverses indemnités, sans compter les avantages en nature tels que taxis gratuits, voyages en train ou avion, prêts sans intérêt et autres. La vraie question est celle de l'utilité d'une chambre haute qui apparaît surtout comme une maison de retraite pour hommes politiques en mal de siestes grassement payées.

    A quoi sert le Sénat puisqu'il légifère en même temps que l'Assemblée Nationale mais ne peut en aucun cas lui servir de contre poids politique ? (Celle-ci ayant toujours le dernier mot en cas de conflit entre les deux assemblées)

    Les sénateurs prétendent être les représentants des terroirs; ce qui ne saurait déplaire aux régionalistes que nous sommes, s'il ne s'agissait en fait que d'une fausse représentativité puisque le Sénat ne dispose pas de prérogatives spécifiques.

    La triste vérité est que le Sénat ne sert à rien et coûte fort cher aux contribuables.

    Un bon point cependant aux sénateurs alsaciens qui, contrairement à beaucoup de leurs collègues, ont au moins la pudeur d'assister aux séances pour lesquelles ils sont payés. ILs sont même en pointe sur la question d'une éventuelle réforme. Malheureusement le rapport de réforme de Daniel Hoeffel, présenté il y a quelques années, a été expédié dans les oubliettes.

    En fait une vraie réforme du Sénat doit être assortie d'une réflexion sur la régionalisation si l'on souhaite que le Sénat devienne une vraie chambre représentant les territoires.

    Un rêve ? Non, simplement le projet inachevé du Général de Gaulle en 1969.

     

  • Le territoire de vie "Piémont-Val d'argent"

    blasonsmm.jpgLe territoire de vie "Piémont-Val d'argent" s'étend sur les cantons de Sainte-Marie-aux-Mines", Ribeauvillé, Kaysersberg et Lapoutroie. Son siège provisoire est situé au 118a rue de Lattre de Tassigny à Sainte-Marie-aux-Mines. A terme il regroupera l'espace solidarité avec le centre médico social, le pôle gérontologique et le service d'accompagnement à la vie sociale, un accueil généraliste, des bureaux, une salle de réunion et diverses permanences.

    L'antenne provisoire a été inaugurée le 10 septembre par le Président du Conseil Général du Haut Rhin, Charles Buttner. Christian Chaton, conseiller général du canton et militant régionaliste, s'est réjoui du choix de Sainte-Marie-aux-Mines pour cette implantation en rappelant la sociologie du canton qui compte " 20% de la population mais qui totalise 40% d'allocataires du RMI".

    En conclusion qu'il me soit permis de dire en ma qualité de militant régionaliste, mais aussi en tant que président d'une association qui se consacre au handicap visuel ( aveugles et malvoyants), que la création des territoires de vie répond aux nécessités de la politique régionale à vocation sociale que le mouvement régionaliste appelle de ses voeux.

    Ce n'est pas à Paris en effet, mais bien au niveau local le plus proche des citoyens qu'apparaissent les besoins et les aides à mettre en place. Encore faut-il pour cela que les financements suivent, or cela n'est pas toujours le cas car c'est à Paris plus qu'à Strasbourg que sont réparties, en fait saupoudrées, les enveloppes budgétaires entre régions et départements avec les gaspillages que cela entraîne.

    C'est le refus de ces gaspillages qui, entre autres, justifie le combat régionaliste que nous menons. Cela ne nous empêche pas de saluer la mise en place des territoires de vie et de remercie, pour une fois, Charles Buttner d'une initiative concernant un canton qui a choisi d'élire un de nos militants.

     

     

  • Nicolas Sarkozy fait de la pub pour les autonomistes corses !

    images.jpgIl parait que tout va bien en Corse, plus d'attentats ou si peu, plus d'autonomistes ou si peu.

    Dans ces conditions alors pourquoi s'énerver lorsqu'une poignée d'autonomistes irréductibles organisent un pique nique pacifique sur la pelouse corse d'un pote du Président, en l'occurence l'acteur Christian Clavier ? Nul n'en aurait jamais rien su si le Président n'avait cru bon de limoger le responsable de la sécurité en Corse, un certain M. Rossi.

    Apparemment le Président n'a pas apprécié que l'on commette le crime de lèse pote à lui. Passe encore que l'on fasse sauter les villas de continentaux anonymes, cela ne provoque jamais le renvoi des responsables de la sécurité en Corse, mais que l'on pique nique sur la pelouse d'un pote à lui, voilà qui est intolérable aux yeux du Président !

    De quoi vous dégoûter d'être Sarkozyste, moi qui le suis un peu car j'aime les réformateurs. Mais je crains aujourd'hui d'avoir confondu le jeune Bonaparte  et un certain Nabot Léon !

    Il reste que pour les autonomistes c'est un sacré coup de pub, merci pour eux monsieur le Président ! Je suggère donc à mes amis d'Alsace d'Abord de  verser des fûts de bière dans la cave d'un de vos copains locaux pour boire à sa santé car nous sommes très conviviaux. Je parie qu'après vous virerez le Préfet de région ! 

     

     

  • Einbürgerungstest in Emmendingen

    images.jpgEmmendingen Ausländer, die Deutsche werden wollen, können den vom 1 September an, verbindlichen Einbürgerungstest an einer Volkshochschule absolvieren.

    Kritiker halten den Fragebogen für viel zu akademisch. Nach ihrer Meinung würden viele Deutsche den Test nicht absolvieren.

    Nach der Meinung von Ralf Karl Oenning, Leiter der Volkshochschule Nördlicher Breisgau, geht es um das legitime Interesse des Staates von den einbürgerungswilligen Ausländer zu erfahren, ob sie die Grundsätze und Werte der Verfassung kennen und diese mitzutragen bereit sind.

    Diese Kernfrage gilt auch für Frankreich : sind die Ausländer bereit die Grundwerte unserer Republik mitzuteilen ?

    Und was nun mit denjenigen unter ihnen,die bei uns die "Grundwerte" der Scharïa einführen wollen ?