Colmar Régionalisme

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Colmar d'abord est mort ,vive Colmar régionalisme!

    764435680.jpgColmar d'abord est mort. Vive le nouveau bébé baptisé Colmar régionalisme !

    La création de ce nouveau blog en remplacement de Colmar d'abord correspond à l'évolution du mouvement régionaliste alsacien. Celui-ci est désormais un état d'esprit en attendant de devenir une alliance de courants proches qui ne demandent qu'à coopérer pour lutter enfin ensemble contre le jacobinisme,la décadence de la politique people et le retour de la démocratie au plan local et citoyen.

    Le mouvement régionaliste alsacien mené par Jacques Cordonnier et Christian Chaton, et appuyé par Jeune Alsace, reste le fer de lance du régionalisme alsacien. Mais un fer de lance a besoin d'une hampe qui le porte. La création de ce blog vise à y contribuer. Colmar régionalisme a en effet l'ambition de bouger les lignes et d'être un lien entre régionalistes.

    Pour être plus disponible au service des idées régionalistes j'ai décidé de démissionner de mes fonctions de représentant d'Alsace d'abord à Colmar Centre Alsace. Ce travail incombe à de plus jeunes que moi et me permet d'être un militant libre, ouvert à d'autres courants, tout en établissant  peut-être des  liens entre eux. Et maintenant bon été dans l'attente des surprises de l'automne.

  • La bouteille et l'étiquette

    images.jpgDans la perspective des prochaines élections régionales les Verts alsaciens ne pourront se présenter sous l'étiquette Alsace Ecologie. En effet celle-ci  appartient à une association de formation à l'écologie. Les Verts avaient choisi l'étiquette Alsace Ecologie suite à celle d'Europe Ecologie qui leur avait si bien réussi lors des récentes élections européennes.

    Les Verts vont donc devoir se présenter sous une autre étiquette qui, il faut l'espérer, trompera moins les électeurs qu'Europe écologie ne le fit. Il faut savoir en effet que Les Verts sont travaillés par de redoutables lobbies subversifs, comme ceux de l'aide à l'immigration illégale et de la promotion de l'homosexualité par exemple, lobbies qui ne se soucient guère d'écologie. Il faut que les électeurs le sachent et ne donnent leurs voix qu'à d'authentiques défenseurs de l'environnement et d'un nouveau modèle de développement. Et cela passe par la clarté de l'étiquettage politique.

    Cela vaut d'ailleurs aussi pour les régionalistes.Ceux-ci ne doivent plus être confondus avec ce qu'ils ne sont pas en référence à des étiquettes anciennes. Au cours des annnées passées le régionalisme alsacien a été pollué par le FN, mais aujourd'hui il se situe  dans la tradition d'une Alsace protestataire qui refuse  le centralisme parisien comme elle refusa en son temps le régime prussien. Mais qui le sait à ce jour ? Quelle étiquette mettre sur le vin nouveau ? Dossier à suivre.

  • La dernière histoire belge : les Wallons qui veulent devenir Français !

    images.jpgIls sont fous ces Wallons ! Du moins ceux qui veulent devenir Français. Que la Belgique éclate, cela se conçoit et cela semble même déjà programmé, mais nos amis wallons feraient bien de réfléchir longuement avant que de vouloir devenir Français, car l'opération pourrait bien se révéler un marché de dupes pour eux.

    Les motivations des rattachistes wallons sont en effet suspectes et très ....martiniquaises. Leur amour de la France semble surtout être celui des subventions que Paris verse aux Régions et que, selon eux, les Flamands leur refusent. il faut dire que la Wallonie est socialiste dans l'âme, c'est à dire attachée à l'économie subventionnée et bureaucratique. Au contraire les Flamands sont des libéraux qui font d'abord confiance à l'initiative privée, ils voient dans l'état central belge une pompe à fric qui profite surtout aux Wallons.

    Les deux communautés sont donc en instance de divorce; ce qui explique le souhait grandissant de nombreux Wallons de se rattacher à la France. L'évolution belge intéresse donc au plus haut point ceux qui en France militent pour une réforme territoriale et de l'Etat, car un éclatement de la Belgique poserait  effectivement la question de la régionalisation à l'échelle européenne, et d'abord française, compte tenu du mouvement wallon rattachiste. Que faire de la Wallonie en cas d'éclatement belge ?

    Les Wallons ne se contenteraient certainement pas d'être une pseudo région comme Paris l'entend. Leur combat pour être une vraie région de France et d'Europe pourrait bien alors rejoindre le nôtre.

    Ceci n'est qu'une histoire belge me direz-vous, certes mais elle est à prendre au sérieux, et rappelons-nous aussi, pour finir en riant, que Coluche transformait ses histoires belges en histoires françaises dès qu'il franchissait la frontière. Il  faisait bien rire les Belges sur notre dos. Gageons qu'aujourd'hui il réclamerait outre-quiévrain le rattachement de l'Alsace à la...Wallonie.

     

  • Travail du dimanche ou la lubie du roi glouton

    gloutonzp5.jpgRien n'y fait le roi glouton veut nous faire travailler le dimanche, c'est sa lubie qu'il partage avec les lobbies de la grande consommation...consommez, consommez voilà le bonheur assuré. C'est ainsi que le roi glouton voit le monde. Lubie et lobbies voilà à quoi se résume toute l'affaire.

    Plus sérieusement et bizarrement le médef n'est pas convaincu. Selon Laurence Parisot,le travail le dimanche n'est "qu'une petite contribution à la sortie de crise"

    A l'Assemblée Nationale de nombreux élus de l'UMP ne sont pas convaincus non plus par les arguments du roi glouton et l'opposition, pour une fois, est dans son rôle lorsqu'elle dénonce le texte. Pour le Modem celui-ci " ne peut en aucun cas relancer la consommation". Pour le PS ce texte "ouvre une brèche dans le droit du travail "

    Quant à nous défenseurs du droit local, nous devons être vigilants et être prêts à attaquer en justice toute remise en cause des garanties offertes par le droit local en matière de protection des droits des salariés. De longues batailles juridiques sont à prévoir, et pas seulement en Alsace. Et tout ça pour une lubie présidentielle ! C'est vraiment cher payer pour rien le travail de nos élus.

  • FN : une protestation légitime mais inutile. En Alsace aussi

    diapo-1.jpgDonné favori et très largement en tête du 1er tour des élections municipales d'Hénin-Beaumont, le FN a finalement échoué dans sa tentative de prendre le contrôle d'une ville sinistrée par la corruption de la municipalité PS.

    Les électeurs ont finalement refusé de faire confiance à ce parti fascisant, parisianiste et népotique. Peut-être à tort, car le système UMPS de ce pays n'est pas non plus démocratique et ne vaut guère mieux que le FN. La vérité est que monte en France une protestation diffuse qui s'exprime à travers le vote extrême, mais qui n'aboutit pas à la constitution d'une opposition crédible au système UMPS manipulé par l'Elysée.

    Cela vaut pour l'Alsace vouée au tout UMP pour longtemps si les électeurs d'opposition continuent à gaspiller leurs voix sur le FN, se résignent à voter UMP ou se réfugient dans l'abstention.

    Il existe pourtant dans la droite ligne de la tradition alsacienne, une opposition qui ne demande qu'à s'exprimer : celle d'un Front uni des démocrates, des écologistes et des régionalistes. Il serait temps de l'organiser avant les régionales.

  • Création de Force Centriste Alsace : dossier à suivre

    525507stoessel.jpgLe Conseiller Régional Bernard Stoessel, (Photo), et le Conseiller Général Pierre Marmillot, envisagent de fonder dès septembre prochain une force politique alsacienne nouvelle intitulée Force Centriste Alsace. Ils viennent de publier le texte fondateur du futur mouvement dont je commente ci-dessous quelques extraits. L'initiative des deux élus locaux  mérite examen et je suggère que notre mouvement prenne position dès l'automne sur la démarche des deux élus.

    Extraits du texte fondateur et commentaires

    Extrait :  "La bipolarisation n'est plus adaptée à la complexité de notre société. La période qui s'ouvre devra être mise à profit pour favoriser l'émergence d'une force politique nouvelle, constructive, capable d'être critique sans être systématique"

    Commentaire  La bipolarisation est un fait incontournable, elle est le produit du mode de scrutin et de la présidentialisation du régime. Un mouvement régionaliste s'inscrit donc nécessairement dans une majorité présidentielle mais sans allégeance, comme par exemple la relation de la CSU à la CDU en Allemagne.

    Extrait : "Force Centriste d'Alsace est une nouvelle force politique"

    Commentaire  Le terme centriste est très usé et pas du tout porteur dans l'électorat jeune. Plutôt que le mot centre ,les mots région et écologie me paraissent devoir apparaître dans l'intitulé d'un nouveau mouvement régionaliste.

    Extrait  "Nous constatons et déplorons que les partis nationaux négligent ou prennent en compte de manière subsidiaire la situation de notre région dans son espace géographique rhénan, dans son environnement culturel et social"

    Commentaire   Entièrement d'accord, c'est même la raison d'être d'Alsace d'Abord.

    Extrait   "Notre langue régionale et notre double culture, française et rhénane, sont des atouts essentiels pour l'ouverture de notre région à l'espace qui l'entour et à l'Europe"

    Commentaire :  Ce combat rejoint le nôtre mais il est hélas bien tard pour sauver le patrimoine linguistique et culturel de notre région. Les écoles bilingues c'est bien, mais une TV alsacienne émettant en alsacien et en allemand c'est mieux. Une telle TV serait de type populaire et proposerait des programmes musicaux et de sport en alsacien ainsi qu'une bourse de l'emploi frontalier.

    Extrait    "Notre statut local des religions...mérite d'être préservé"

    Commentaire   D'accord car le concordat est une idée d'avant-garde dans le contexte religieux d'aujourd'hui, mais la vérité exige que soit posée la question du statut de l'islam,sans concession à l'obscurantisme des moeurs mais avec respect de la pratique sincère et privée.

    Extrait  "C'est le rôle naturel des collectivités locales de les défendre ( les patrimoines culturel et touristique et l'environnement)"

    Commentaire  Il ne s'agit pas seulement de patrimoine,mais de penser le développement de manière durable et écologique pour l'Alsace. Cela implique nécessairement d'agir avec de vrais écologistes non gauchistes,  alsaciens et enracinés localement, comme par exemple Antoine Waechter

    Réaction personnelle et perspectives

    Certains militants regretteront que Force Centriste Alsace ne dise rien de l'identité de l'Alsace, et d'autres se sentiront plus proches des défenseurs de la soupe au cochon que des notables.Ma réponse est qu'il faut concilier une démarche culturelle et métapolitique ( comme celle des Identitaires) à une action politique de terrain de défense des intérêts locaux. Le refus de la burqa et de l'islamisation rampante des moeurs va de pair avec la défense du droit local. Le travail des militants et celui des élus se complètent. Mais quels élus ?.

    Il faut être clair, la crise programme le retour de l'extrémisme et  du Front National, en Alsace en particulier. La question pour notre mouvement  est donc de savoir s'il doit  continuer de dénoncer justement, mais vainement, le système politique, en restant perçu dans l'opinion comme la variante locale du frontisme, ou si, au contraire, il veut construire l'avenir en se situant clairement dans la tradition alsacienne ? Celle-ci est issue du Zentrum et de la démocratie chrétienne,elle est faite de modération tout en étant profondément attachée à la défense de la spécificité de notre région. Là est notre place, surtout à l'heure de la montée des  extrémismes.Dossier à suivre et réponse à l'automne