Colmar Régionalisme

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Le Président et le changement gouvernemental

    NS.jpgNon, non ce n'est pas ce que vous pensez, Fillon ou Borloo ? Peu importe, aucune importance, il n'y aurait là qu'un de ces non évènements qui excitent les journalistes et agitent le  microcosme parisien. Non il s'agit d'autre chose. Que le Président se débarrasse  de gadgets exotiques qui couinent beaucoup et ne rapportent rien soit, qu'il mette fin aux états d'âme de ce pauvre porteur de riz soit, ce serait bien, qu'il rassemble autour de Fillon ou Borloo peu importe, une équipe resserrée d'experts pour continuer la réforme des retraites avec mission d'agir avec rigueur et justice, ce serait encore mieux ,mais ce ne serait pas le vrai changement gouvernemental car celui-ci vient d'avoir lieu même si personne ne mesure encore la portée de l'évènement.

    Vous ne voyez pas ? Eh bien je vous fais remarquer que depuis trente ans c'est la première fois qu'un gouvernement ne baisse pas culotte devant la rue, ça c'est un évènement, un vrai changement gouvernemental, un tournant et peut-être le signe que quelque chose est en train de changer dans ce pays. Enfin je veux y croire, mais j'y croirai tout à fait lorsque le gouvernement s'attaquera à certaines mafias syndicales, à Marseille en particulier. En attendant saluons le changement gouvernemental inaperçu mais qui aura peut-être des conséquences électorales en 2012 ( Vous avez d'ailleurs remarqué que j'ai classé cette rubrique dans actualité électorale). En effet même si Nicolas Sarkozy nous la joue modeste pour une fois, la majorité silencieuse, celle qui n'est pas sondée ni interviewée à France Infos, cette majorité silencieuse lui sait gré de n'avoir pas cédé devant la rue et d'avoir enfin et pour une fois, agit en vrai Président. Cette majorité silencieuse pourrait s'en souvenir en 2012, surtout si Nicolas Sarkozy devait affronter Marine Le Pen au second tour.

  • Au secours ils sont fous ces gaulois !

    gloutonzp5.jpgIls sont champions du monde de la consommation d'antidépresseurs, champions du monde des grandes idées qu'ils n'appliquent jamais, ils sont pour l'égalité, mais à condition que l'on ne touche pas à leur fromage, pour la fraternité mais ils ignorent l'étranger, ils sont pour la révolution mais ils ne savent pas laquelle, ils ont coupé la tête de leur roi, mais ils élisent le roi des grenouilles tous les cinq ans, bref ils sont fous ces gaulois,et la question se pose de savoir s'il faut les prendre au sérieux.

    La grogne contre la réforme du régime de retraites a mis une fois de plus en évidence les blocages et les contradictions de la société française. Celle-ci comme toutes les sociétés riches est minée par l'individualisme hédoniste destructeur du lien social et la marchandisation des individus qui détruit les institutions à mesure que les citoyens ne sont plus que des producteurs/consommateurs. Comme les autres sociétés riches et développées,la société française est une société de vieux qui s'accrochent à leurs acquis et à leurs privilèges générationnels, mais plus que toute autre société riche et vieillissante, la société française semble tétanisée face aux défis de l'avenir et incapable des ajustements indispensables. Pour cela il faudrait aux Français un peu de bon sens et surtout de l'optimisme. Malheureusement ni les syndicats, ni les élites au pouvoir, ni surtout la jeunesse ne semblent en mesure de ce bon sens et de cet optimisme qui seraient si nécessaires à ce vieux pays qu'on appelle encore la France pour le temps qui lui reste.

    Peut-on guérir cette bande de fous qui peuplent ce merveilleux pays si mal peuplé à en croire nos amis étrangers ?

    Peut-on guérir cette bande de fous ? Oui,mais à condition que les élites, les syndicats et la jeunesse se remettent enfin en question.

    Les élites tout d'abord. Formées dans le cadre napoléonien des grandes écoles, elles méprisent les gueux et se considèrent investies de droit républicain à décider du bonheur du peuple,puisque celui-ci est trop bête pour savoir ce qui est bon pour lui. Ces élites sont par ailleurs attachées à leurs privilèges et il serait temps d'en parler,à commencer par le régime de retraite exorbitant des parlementaires. Pour couronner le tableau, la république est jacobine, tout le pouvoir est concentré à Paris et,de plus en plus,à l'Elysée. Régions et décideurs locaux sont ignorés par les élites parisiennes et le roi de grenouilles qui s'agite en vain en son palais avec un entonnoir sur la tête.

    Les syndicats ensuite. Ils rêvent encore de révolution et refusent la réalité. Face à des élites qui les méprisent, ils essaient d'exister et accessoirement se constituent en mafias dans certains secteurs qu'ils ruinent économiquement pour mieux défendre leurs privilèges acquis : syndicat du livre, CGT au port autonome de Marseille, FO dans l'assainissement à Marseille et quelques grandes villes, plus généralement les syndicats sont forts dans les secteurs protégés à statut comme à la SNCF, à la pointe de la contestation anti-réforme alors même que les régimes spéciaux de la SNCF ne sont pas concernés par la réforme qui vient d'être votée ! Et n'oublions pas non plus le syndicalisme mafieu corse de la SNCM, j'en passe et des meilleurs mais tous vous affirmeront qu'ils font la grève pour votre bonheur alors qu'en fait ils ne défendent que leurs intérêts corporatistes.

    Parlons maintenant  de la jeunesse, ainsi désigne-t-on abusivement une poignée d'agitateurs artificiellement érigés en acteurs sociaux par des médias souvent à gauche. A la tête de ces agitateurs, quelques beaux parleurs que l'on retrouvera quelques années plus tard au parti socialiste pour les plus carriéristes,ou aux côtés de Besancenot pour les plus sincères et les plus aveugles. Globalement cette jeunesse a des comportements de vieux car elle ne s'agite que pour mieux anticiper les vacances, celles-ci arrivées,impossible de la mobiliser; ce qui confirme le slogan de 68 " Sous les pavés,la plage". En cet automne froid de 2010 le nouveau slogan serait plutôt " Après la manif, départ au ski".

    Conclusion et retour au réel : la réforme qui vient de passer n'est pas financée et dès 2013 il faudra la reprendre et s'attaquer aussi et enfin à tous les régimes spéciaux.Le mieux serait de parvenir à un système à points qui responsabilise l'individu et lui laisse libre de décider de son départ en retraite, mais de toutes façons il faudra travailler plus longtemps. Se crisper sur une date légale n'est pas réaliste et passe à côté de l'essentiel qui est de tenir compte de la pénibilité du travail, de la nécessaire solidarité envers les plus faibles et surtout d'assurer l'équité entre toutes les catégories de la population. Les gros bras de la CGT qui bloquent les secteurs protégés se sont-ils jamais interessés à la petite  retraite de la plupart des agriculteurs ? Mais il est vrai que ceux-là ne votent pas à gauche et ne peuvent bloquer le pays.

  • Réforme territoriale : Confucius ou Confusius ?

    carte-france-region.gifEn matière de réforme territoriale, faute d'être éclairé par la sagesse de Confucius, nous avons celle de Charles Buttner, à moins qu'il ne s'agisse de celle de Confusius avec un grand  S . En effet  pour le grand homme du Haut Rhin, fusion vaut confusion. Pourtant en lisant les gazettes, j'avais cru comprendre que le champion  de l'Ober Elsass, voulait lui aussi, je cite les DNA du 10 octobre "cette collectivité unique pour l'Alsace" , avec un peu de Suisse d'ailleurs puisqu'il veut également, je cite encore, "renforcer ce territoire pertinent de la métropole trinationale bâloise", c'est à dire notre cher Haut Rhin annexant Bâle. En clair notre Confusius alsacien est pour la France ( il en reste un peu) pour l'Alsace ( pour le folklore) et surtout pour le Rhin supérieur, c'est à dire le 68+ BL (CH). Bref Charles Buttner est pour le "Buttnerland",et surtout ne commettez pas de faute d'orthographe en écrivant "Butterland", car des esprits mal intentionnés pourraient traduire ça en français par "l'autre pays du fromage". Mais loin de moi ce genre de mauvais esprit et je veux croire à la sagesse de Confusius, même avec un s.

    Plus sérieusement remarquons :

    1) Que la réforme en cours n'est qu'un faux semblant qui ne donnera à l'Alsace aucune capacité décisionnelle ou fiscale à la mesure de son dynamisme économique et culturel. Faute donc de pouvoir trouver un peu de marge de manoeuvre dans l'ensemble français l'avenir de notre région reste donc compromis par le carcan d'un état jacobin archaïque qui ne gère plus rien, et une société française bloquée, minée par "l'esprit de Marseille", et incapable de changer pour faire face aux défis de l'avenir.

    2) Il faut donc faire avec cette pseudo réforme en privilégiant ce qui donne un peu de poids à Strasbourg comme capitale régionale, là où il faudra budgétiser les maigres ressources laissées à l'Alsace par un état jacobin en faillite.

    3) Le département doit rester une circonscription administrative ( et cesser d'être un fromage politique) où s'évaluent  les besoins sociaux et où se répartissent les aides sociales. L'élu territorial doit garder un lien de proximité départemental avec les populations.

    Signé Vernizeau avec z, Vernizeau, gaulois de base qui n'est pas Confucius certes, mais un citoyen qui ouvre sa g... et vous invite à le faire.

  • Relations germano-turques : la vérité qui dérange.Deutsch-Türkische Beziehung : die unangehneme Wahreit

    turquie.jpgA Ankara, le Président de la République Fédérale a dit le fond de sa pensée aux Turcs. Il a fait remarquer qu'en Allemagne les musulmans peuvent pratiquer leur religion dans des cadres décents comme en témoigne le nombre croissant de mosquées en République Fédérale. En retour il attend que les chrétiens jouissent des mêmes droits dans les pays musulmans, qu'ils puissent y pratiquer leur religion publiquement, former des théologiens et construire des églises.

    Pour des raisons diplomatiques il n'a pas ajouté que cela n'est pas le cas, les chrétiens étant traités en Turquie comme des citoyens de deuxième classe.

    Apparemment ses propos n'ont pas été bien accueillis. Un certain nombre de parlementaires ont quitté la salle dès la fin de son discours et il n'y eut  que de très brefs applaudissements polis.

    Question : Pourquoi ces mêmes parlementaires veulent-ils faire admettre la Turquie au sein de l'Union Européenne ? Pour renforcer une Turquie laïque et démocratique, ou en faisant d'elle le cheval de Troie de l'islamisation de l'Europe ?

    In Ankara hat Christian Wulff, der Bundespräisdent, den türkischen Parlamentariern, seine Meinung gesagt.. In Deutschland könnten Muslime ihren Glauben " in würdigern Rahmen praktizieren", was an der wachsenden Zahl der Moscheen in der Bundesrepublik ablesebar sei, sagte Wulff."Gleichzeitig erwarten wir, dass Christen in islamischen Ländern das gleiche Recht haben, ihren Glauben offentlich zu leben, theologischen Nachwuchs auszubilden und Kirchen zu bauen"

    Aus diplomatischen Gründen hat er nicht hinzugefugt das dies nicht der Fall ist, da Christen in der Türkei zweitrangiger Bürger sind.

    Scheinbar sind seine Aussagen bei türkischen Parlamentarier nicht gut angekommen. Als Wulff geendet hatte, verliessen einige Parlamentarier sofort den Saal. Es gab es nur einen sehr kurzen, höfflichen Applaus.

    Frage : Warum wollen dieselbe Politiker gerade die Aufnahme der Türkei in die Europäische Union ? Um eine demokratische, laïzistische Türkei zu verstärken, oder als trojanisches Pferd der Islamisierung Europas ?

     

  • Faudra-t-il réactiver les comités de défense de la République ?

    images.jpgLa chienlis s'étend dans le pays et beaucoup commencent à se demander ce qu'attend le gouvernement pour faire son travail. Pire le doute s'installe concernant le comportement de nos dirigeants et la rumeur va bon train. Mais s'agit-il d'une rumeur ? Est-il vrai qu'Eric Woerth a négocié un accord secret avec les syndicats de la SNCM (Société Nationale Corse Méditerranée) prévoyant que " le régime des marins serait écarté définitivement de la réforme des retraites " ? Rien de surprenant puisque le gros des grévistes de Sud et de la CGT est constitué d'agents de services publics dont certains, comme à la SNCF, bénéficient de régimes spéciaux ultra protégés et surtout non concernés par la réforme en cours !

    En outre, alors qu'une poignée d'excités bloque lycées et universités, l'immense majorité des lycéens et étudiants ne demande qu'à étudier sans pouvoir le faire par la faute d'un gouvernement faible et tétanisé face à une poignée de casseurs.

    Face à cette situation, l'appel  à la responsabilité lancé par le Président de la République est une réponse faible car on n'appelle pas à la responsabilité....... des irresponsables. Le pays attend de lui des actes afin de rétablir l'ordre rapidement. S'il ne le fait pas,et s'il se confirme qu'Eric Woerth a déjà capitulé à Marseille ( mais au fait Marseille est-il encore en France ?), alors la rue et la démagogie auront gagné.

    Faudra-t-il alors que les citoyens responsables se lèvent et s'organisent pour faire le travail que le gouvernement ne fait pas ? Faudra-t-il réactiver les Comités de défense de la République ?

  • Astronomie et Ufologie à Strasbourg.

    piccla02.jpgLe Congrès international d'astronomie et d'ufologie qui s'est tenu les 16 et 17 octobre à Strasbourg a été un succès, tant par la qualité des participants que par le nombre de visiteurs venus écouter les conférenciers. Le mérite en revient à Michel Padrine qui a travaillé depuis deux ans à l'organisation de la rencontre, sans  ménager ses forces, malgré la longue et douleureuse maladie dont il souffre. Hommage lui soit rendu.

    Le congrès fut honoré de la présence de scientifiques de renom comme le Professeur Chandra Wickramasinghe, directeur du Centre d'Astrobiologie de Cardiff. Tous ces scientifiques  apportèrent des informations solides concernant un phénomène longtemps nié. De leur côté, Jean-Claude Duboc, Commandant d'Air France à la retraite, Daniel Michau, pilote d'essai d'hélicoptères, et  Jack Krine, ancien leader de la patrouille de France, apportèrent des témoignages concernant  la réalité du phénomène Ovni.

    Le congrès fit apparaître l'urgente nécessité de la prise en compte du phénomène par la science, et surtout il a  aidé le public à comprendre que l'origine de la vie ne se situe pas sur terre mais bien dans l'espace.

    Un tel Congrès ne pouvait que déranger les Raéliens qui manifestèrent aux abords de la salle de conférence, tout comme il dérangea certains membres de l'observatoire de Strasbourg qui refusèrent de participer aux débats. Faut-il en conclure que Raéliens et archéo scientifiques ( ou plutôt archéo scientistes)  mènent un combat commun contre la vérité ?  Il n'en est pas moins vrai,que cela leur plaise on non, qu'un pas de plus, petit certes, mais non négligeable, a été fait dans la recherche de la vérité au Congrès international de Strasbourg.

  • Finance et économie : sérieux s'abstenir.

    argent-especes-monnaie_~u10212760.jpgLe seul économiste français ayant reçu le prix Nobel, Maurice Allais, vient de mourir à l'âge de 99 ans. Ne pas confondre avec l'humoriste du même nom, Alphonse Allais. Pourtant, tous comptes faits ( au sens littéral de l'expression) le monde de l'économie et de la finance relève de la farce et de l'humour,.... de l'humour noir.

    Prenons par exemple la question des monnaies et des comptes mondiaux. Le roi dollar est un roi nu qui ne survit que parcequ'il est maintenu sous perfusion par la Chine qui achète le déficit américain. Celui-ci est abyssal,et au sens propre, inestimable, pourtant, jamais, au grand jamais, les agences de notation n'ont dégradé la note des USA. Seuls les intéressent les déficits européens qui permettent la spéculation contre l'euro. En effet si la Grèce ou l'Espagne peuvent être désignées comme en faillite latente, pas question de dénoncer la faillite latente des USA. Selon le principe "too big to fail" ( trop gros pour faire faillite), les banquiers peuvent faire n'importe quoi en toute impunité, assurés qu'ils sont d'être renfloués de toutes façons. C'est aussi cette certitude qui sauve l'Amérique de la faillite, selon le principe du "trop énorme pour qu'on la laisse tomber". Et c'est ainsi qu'une monnaie de singe,le dollar, est devenue la monnaie mondiale d'un système en faillite. Mieux vaut donc "rigoler" et prolonger le système par la spéculation en empochant d'énormes bonus ( 35 000  personnes qui empochent en bonus les déficits de pays entiers !)

    En vérité pour les agences de notation tout continue comme avant le début de la crise financière. Pour déclencher une spéculation juteuse qui drogue les traders, il suffit de dégrader la note d'un pays européen endetté. Cela provoque une panique qui fait baisser l'euro dans la "rigolade"  générale à son égard, puis l'euro faible relance la machine économique allemande ( la seule qui fonctionne encore dans l'UE), l'euro remonte en provoquant une nouvelle "rigolade" générale des salles de marché et d'hypocrites mises en garde contre l'étouffement de la "reprise" ( ce serpent de mer !) car il faut bien un bouc émissaire et l'euro est là pour çà. Pour çà, c'est à dire pour mieux détourner l'attention du vice caché du système, à savoir la liaison yuan/dollar qui fausse les conditions de la concurrence mondiale pour le plus grand profit de ces grands humoristes que sont les spéculateurs.

    Maurice Allais, Alphonse Allais....drôle de coïncidence. Enfin drôle peut-être pas, car pendant que l'on se goinfre et que l'on s'amuse avec humour dans les salles de marché, les gouvernements sortent la grosse artillerie des plans de rigueur, et là, plus personne ne  "rigole" !

  • Stop à la haine et pour la vérité sur les profanations.

    DSC_1938.JPGLes profanations se multiplient et on ne peut que soutenir la prise de conscience en cours sur la question. ( voir DNA du 9 octobre).

    Toutefois pour que la mesure de la situation soit évaluée correctement il faut en finir avec le discours bêtifiant et politiquement correct sur la "bête" et les idées nazies en la matière. Il faut savoir en effet que la majorité des profanations concerne des cimetières chrétiens et non pas juifs ou musulmans. Sans commentaires !  Notre photo : une croix chrétienne profanée dans l'indifférence générale à Colmar, route de Rouffach, face au Lidl.

  • Malek Chebel à Colmar.Questions sur l'islam.

    120px-Flag_of_Saudi_Arabia_svg.pngHier au Cercle St Joseph, l'écrivain Malek Chebel est venu présenter sa nouvelle traduction du Coran et son plaidoyer en faveur d'un islam des lumières. Je l'ai écouté avec plaisir, et aussi avec nostalgie, lorsqu'il a évoqué le début de sa carrière à Constantine juste après l'indépendance algérienne. J'aurais pu le rencontrer alors car j'étais aussi à Constantine en 1963, 1964  et 1965 en ma qualité de coopérant technique.Souvenirs....souvenirs...

    Sur le fond de son exposé je suis resté sur ma faim car j'ai l'impression que Malek Chebel rêve l'islam plus qu'il n'en saisit la réalité effrayante aux yeux de l'opinion non musulmane. Plus grave à mes yeux est son refus de penser la réforme de l'islam, ainsi que son acceptation d'un Coran littéral où rien ne peut être changé.

    C'est pourtant là le coeur du problème,si l'islam ne se réforme pas la collision est inévitable avec la modernité, non seulement en Occident, mais aussi au coeur des sociétés musulmanes.J'aurais aimé qu'il ne glisse pas sur Ataturk visiblement gênant pour lui.

    Malek Chebel a par ailleurs évoqué l'idée d'un directoire théologique de l'islam, voire d'un "pape" musulman. Pourquoi pas,mais surtout pour quoi faire ? Une telle démarche n'a de sens que pour réformer l'islam et par exemple expurger du Coran certaines sourates qui sont de véritables appels au meurtre et à la haine  : sourate IV 38, sourate V 56, sourate IX 5.

    Merci en tout cas à Malek Chebel d'avoir plaidé pour un islam de paix, mais ne soyons pas naïfs face à cette religion médiévale qui attend encore son Luther.

     

  • Aujourd'hui le dragon se paie la Grèce, demain toute l'Europe

    images.jpgAvec la bénédiction de la Commission européenne, la Chine vient de voler au secours de la Grèce en s'engageant à acheter sa dette en échange de sa prise de contrôle de la marine marchande grecque et du port du Pirée.

    Aujourd'hui Pékin se paie la Grèce, demain ce sera sans doute l'Irlande, puis l'Espagne et probablement la France si la CGT et Sud continuent de l'y aider en désorganisant notre économie et ce qui reste de la France. Quant à l'Allemagne elle se frotte les mains car la Chine est à ses yeux un partenaire sérieux, pas comme la Grèce ou la France, et elle renforce sa présence sur le marché chinois.

    On appelle ça la mondialisation heureuse, bénie par la Commission de  Déconstruction européenne. Et pour ce qui est de ceux qui appellent de leurs voeux une gouvernance mondiale qu'ils soient satisfaits ! La gouvernance mondiale est déjà, et sera de plus en plus, la gouvernance chinoise sauf à faire péter le système, à moins qu'il ne s'effondre de lui même dans la prochaine bulle financière. Le dragon pourrait bien finir en effet par se mordre mortellement la queue.