Colmar Régionalisme

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Nicolas Sarkozy euro responsable et droit dans ses botte face à l'arrogance d'Ankara.

    La Turquie est un voisin qui s'invite chez vous contre votre gré et s'étonne ensuite de n'être pas bien accueilli. Comptant bien forcer la porte de l'UE en faisant pression sur son ventre mou bruxellois, Ankaraturquie.jpg maintient la pression contre l'opinion des peuples européens. Ceux-ci sont en effet conscients que la barque surchargée et ingouvernable de l'UE, serait vouée à chavirer définitivement  si elle devait supporter ce poids lourd qu'est la Turquie.

    Nicolas Sarkozy en est conscient, aussi faut-il lui savoir gré de résister aux pressions et aux critiques de nos "enfoirés" diplomateux pour maintenir le cap au sujet de la Turquie. Lors de sa rapide visite à Ankara en tant que président du G20,il a déclaré, je cite :" Entre le tout adhésion et l'association....il y a un chemin d'équilibre qu'on peut trouver....qui ne conduise ni à la déstabilisation de l'Europe, ni à l'humiliation de la Turquie " fin de citation.

    Question : Notre président sait être président quand il le veut en dehors de nos frontières,mais pourquoi diable oublie-t-il si souvent son habit de président à l'Elysée dans ses rapports aux Français ?

  • Révolutions dans le monde arabo musulman : une bombe à retardement.

    images.jpgDeux chiffres résument le problème : 220 et 300 000.

    Un pétrole à 220 dollars le baril et 300 000  réfugiés. Certes le pire n'est jamais sûr mais il n'est pas exclu que les révolutions arabes en cours ne finissent par déstabiliser l'économie mondiale et l'ordre politique...en Europe même.

    Un brut à 220 dollars le baril et c'est la récession assurée, un afflux de 300 000  "clandestins" et c'est le chaos social suivi  d'un ras de marée populiste partout en Europe. Au plan intérieur, les difficultés qui s'annoncent exigent du sang froid et des comportements politiques responsables, et non des petites phrases et des jeux politico médiatiques.Au plan extérieur l'Union européenne est désormais au pied du mur : ou bien elle existe et prend des décisions collectives, ou bien  ce n'est pas le cas et elle perdra définitivement tout intérêt politique, chaque nation cherchera alors le salut dans le chacun pour soi.  L'heure est au rassemblement des énergies européennes face aux défis qui s'annoncent. Si tel n'est pas le cas la dégradation des grands systèmes est assuré et l'avenir devient imprévisible. 

     

  • Affaire Cassez, affaire Gerbert : deux poids et deux mesures.

    balance-justice.jpgD'un côté une irresponsable acoquinée à un truand mexicain et complice, consciente ou inconsciente, d'enlèvements crapuleux, de l'autre un père de famille responsable qui se soucie du sort de ses enfants enlevés par leur mère et emmenés au Brésil contre la décision de la justice française.

    Dans un cas l'incident diplomatique avec le Mexique,dans l'autre le silence et l'inaction envers les autorités brésiliennes. Tout commentaire est superflu.

  • Les enfoirés de la diplomatie française

    140.jpgOn connaissait déjà les alcooliques anonymes, voici maintenant les diplomates anonymes du Quai d'Orsay. IL s'agit d'une belle brochette de beaux esprits, pas très courageux, mais très politisés, à l'instar de leur parangon, un certain Dominique de Villepin qui, comme par hasard, se veut dans la course à l'Elysée en 2012. Ces beaux esprits viennent de faire publier dans " Le Monde" un article anonyme critiquant la diplomatie de Nicolas Sarkozy. Un tel non évènement valait-il un commentaire ? Certainement pas s'agissant de la forme de la critique, car il ne s'agit-là que d'un tract anonyme anti-Sarkozy,mais pour ce qui est du fond, on peut effectivement s'intéresser au fonctionnement de notre diplomatie en ce temps de crise dans le monde arabe.

    A ce sujet une premières remarque s'impose, quoi qu'en disent les enfoirés mondains et anonymes, notre diplomatie n'a fait ni mieux ni pire que celle des Américains, ou de toute autre puissance. Les Américains et les autres n'ont rien vu venir, tout comme nos diplomates. Autre critique des enfoirés : l'effacement de notre diplomatie dans le monde. Critique infondée car notre diplomatie n'est que le reflet de la place réelle de notre pays dans le monde, prétendre le contraire est  révélateur de la prétention frustrée d'esprits ancrés dans le passé.

     La critique spécifique de la diplomatie à la Sarkozy est légitime mais contestable car elle repose sur l'idée que les "pros" de la diplomatie feraient mieux que les Sarkoboys. Qu'il soit permis au vieux routard que je suis d'en douter. Ayant moi-même travaillé à l'étranger, j'ai pu apprécier la très grande inefficacité des prétendus "pros", très forts sur les petits fours, mais incapables le plus souvent d'aider concrètement nos entreprises ou nos concitoyens sur le terrain. Mais sans doute s'agit-il là des souvenirs du vieux que je suis, j'ose espérer que les Sarkoboys ont apporté un peu de dynamisme à nos ambassades..

    Pour le reste personne n'est parfait et l'on peut délirer même quand on est président. Je veux parler bien sûr de ce fantasme absolu qu'est cette Union de la Méditerranée dont rêve Nicolas Sarkozy. Comment peut-on fonder une diplomatie sur un pareil fantasme me dépasse ? Surtout avec des partenaires tels que Ben Ali, Moubarrak et Ghadafi.. Ce n'est pas pour autant que nos enfoirés auraient fait mieux, car je crois me souvenir que nos " pros" applaudissaient à l'ONU le Colonel Ghadafi,il n'y a pas si longtemps encore. J'imagine qu'ils auraient dû quitter l'hémicycle de l'ONU ce jour-là, or ils n'en ont rien fait. Ne leur en déplaise, notre diplomatie est à l'image de toutes les autres : elle est faite de paroles verbales et de belles postures qui ne mangent pas de pain. Le reste n'est que littérature et bons sentiments hypocrites, assortis parfois de gadgets à la Rama Yade ou à la Bockel.

     Question à leur sujet :  Les pauvres.... qu'allaient-ils donc faire dans la galère des enfoirés ?

     

  • Quand le port de Marseille sera...chinois.

    340px-DragonChinois.jpgLe cirque médiatique autour des petites phrases de DSK ou le tintamarre concernant les "affaires" montées en épingle font oublier les nouvelles importantes sur lesquelles bizarrement on passe très vite. Comme par exemple et ce n'est pas un hasard, le dernier rapport de la Cour des Comptes qui pointe du doigt la gestion calamiteuse de nos ports, celui de Marseille en particulier.

    Dans nos ports c'est la CGT qui décide, et non les autorités portuaires, du fait que la CGT a le monopole des embauches et constitue une véritable mafia corporatiste. Le résultat est que le trafic de Marseille ne cesse de baisser au profit de Gênes, tout comme celui du Havre au profit de Rotterdam.  A Marseille les dockers touchent de très hauts salaires et travaillent deux fois moins que leurs collègues européens, et pourtant ils ne cessent de faire grève pour les motifs les plus futiles.

    Question : Et si notre Président, qui se veut réformateur, commençait par réformer la gestion de nos ports ? Pas chiche Monsieur le Président !

    Comme d'habitude le rapport de la Cour des Comptes ira dormir au fond d'un tiroir et sera oublié jusqu'au suivant. Il sera ignoré,mais pas par tout le monde cependant, pas par les Chinois. Ceux-ci ont besoin de têtes de pont pour leurs exportations en Europe, aussi investissent-ils systématiquement le secteur du transport maritime. ILs viennent ainsi de racheter le port athénien du Pirée, ruiné par la gabegie de la gestion à la Grecque  qui n'a rien à envier à celle de la CGT. Résultat les Grecs vont devoir se retrousser les manches, du moins ceux qui seront sélectionnés par les Chinois pour travailler pour eux. Les bras cassés iront pointer au chômage. Après Athènes à qui le tour maintenant ? Au port de Marseille sans doute dès que la CGT aura fini de le ruiner.

  • Effervescence dans le monde arabo-musulman : le meilleur ou le pire ?

    120px-Flag_of_Saudi_Arabia_svg.pngL'islam  religion médiévale et totalitaire est en cause dans l'ébullition du monde musulman. De deux choses l'une en effet : ou bien ce dernier évolue vers la démocratie, ou bien il se range derrière la bannière du prophète et plonge de nouveau dans les dictatures, mais cette fois les dictatures seront islamiques....finis le tourisme et le Club Med !

    Il est encore trop tôt pour faire des pronostics mais les dernièrs nouvelles en provenance de Tunisie sont révélateurs de l'incertitude. En effet suite à l'égorgement d'un prêtre catholique près de Tunis par des islamistes et aux incidents qu'ils tentent de provoquer, des centaines de tunisiens ont manifesté dans les rues pour défendre une Tunisie de liberté et de tolérance. Dossier à suivre de très près. 

  • Oui à une révolution patriotique avec Marine Le Pen, mais....

    diapo-1.jpgL'alternative à la soupe UMP et au pipi de chat socialiste est une révolution patriotique selon Marine Le Pen. Elle a raison, il n'est plus possible de faire confiance à des "responsables" politiques qui ne sont que des produits marketing, formatés par des " communicants",et manipulés comme les marionnettes de Guignol pour faire le spectacle.

    Il faut remettre de l'âme en politique, de l'âme et des valeurs, et surtout il y faut de la foi en l'avenir. C'est ce manque qui rend Marine Le Pen si séduisante outre son charisme naturel. Elle croit en la France, et c'est déjà beaucoup, mais cela ne suffit pas, aussi, avant que de céder à sa séduction, il faut encore savoir où la belle veut nous entraîner. Qu'y-a-t-il dans les frais bocages où elle nous convie ?

    Une révolution c'est un mot qui ne mange pas de pain, aussi faut-il craindre que la belle Marine ne soit victime de son verbe comme le sont souvent les parleurs professionnels de sa profession, j'ai nommé les avocats. Mais elle a raison de poser le problème de l'islam dans notre société, raison de dénoncer le mondialisme et ses avocats bruxellois ( encore des parleurs ceux-là !), raison de dénoncer la justice, dure aux victimes et faibles aux voyoux, raison de poser le problème de l'euro, raison de s'en prendre à une Education Nationale décadente, raison de dire non à l'invasion migratoire programmée par Bruxelles et l'inexistences de frontières européennes dignes de ce nom, raison de dénoncer la mafia CGT qui ruine nos ports, oui elle a mille fois raison de mettre  le doigt là où ça fait mal, car cela change du discours lénifiant de nos élites aseptisées..mais après le discours que peut-on attendre d'elle ?

    Une révolution patriotique est nécessaire, mais ne pas la confondre avec une révolution franchouillarde s'il vous plait madame, car la France ne peut plus se permettre une révolution hexagonale dans un monde globalisé, et dans une Union européenne qui est devenue son destin pour le meilleur et pour le pire.  Posons le problème de l'euro, mais d'abord avec l'Allemagne, et non pas en revenant au franc de grand papa. Oui renforçons l'Etat républicain, mais pas contre les terroirs en supprimant les Régions comme vous prétendez le faire, et en ignorant la France profonde des terroirs. Ou alors n'êtes vous qu'une bobo parisenne vous aussi, le pendant de droite de DSK ? Et savez-vous que la fête de la Révolution ne fut pas le sinistre 14 juillet 1789, mais le 14 juillet 1790, fête de la Fédération, qui vit la France rassemblée dans sa diversité ?

    Si Marine Le Pen se réclame de cette fête, je prends, mais pour l'heure elle doit réviser sa copie et je me refuse à succomber à son charme, comme tous les Français rationnels qui, comme moi, constatent que Sarko c'est pas bien mais que c'est mieux que rien, et surtout mieux qu'une révolution à contre sens de l'Histoire.

     

  • Non à la haine et à........ l'angélisme

    nomosquenominaret2vz5.pngA l'initiative des DNA, une table ronde a réuni les chefs religieux des communautés catholique,protestante, juive et musulmane (DNA du 13 février 2011). Face à l'épidémie de profanations en Alsace, une telle initiative est utile surtout lorsqu'elle ne se réduit pas à un échange de bons sentiments et de faux semblants politiquement corrects; ce qui semble avoir été le cas.

    Mais sur le fond soyons clair, ce ne sont pas les intégristes protestants, juifs ou catholiques qui posent problème car ils ne sont pas politisés et n'agissent pas ( sauf sur la question de l'avortement s'agissant d'illuminés catholiques). Le problème c'est l'islam et lui seul, car l'islam n'a été ni réformé, ni sécularisé et, tout autant qu'une religion, il est un code social et culturel non démocratique, difficilement intégrable dans une société sécularisée comme la nôtre.

    S'agissant des solutions cessons de plaisanter en proposant de prier ensemble le 14 juillet au nom des valeurs d'une république jacobine que plus personne ne prend au sérieux, sauf Marine Le Pen et le FN toujours en retard d'une France.

    A l'opposé des grands mots et des grands gestes "républicains" qui ne mangent pas de pain,les solutions passent d'abord par le reconnaissance des faits identitaires et le respect des différences, mais dans le cadre d'une loi de fer imposée à toutes les communautés par un état digne de ce nom.Mais un état décentralisé et régionalisé, modulable aux conditions locales. Sur le sujet des religions l'Alsace peut donner l'exemple, mais à condition de dépoussiérer son Concordat pour y intégrer l'islam. Cela signifie gestion régionale mutualisée de la construction et de l'entretien des lieux de culte et formation commune des desservants dans une faculté de théologie oecuménique monothéiste. Les laïcs veulent ignorer la religion, c'est une erreur , elle peut au contraire être un facteur puissant de cohésion social et un cadre éducatif solide, mais à condition d'être contrôlée par l'état, et non laissée à elle-même et à ses possibles dérives.

    Conclusion : se mettre autour d'une table est un bon début mais à condition de modifier un peu l'évangile de St Jean, celui-ci commence par " Au début était le Verbe ( la parole)". Je lui préfère sa version modifiée par Goethe " Au début était l'Action".

  • Egypte : le test copte.

    120px-GD-EG-Assouan-Cath%C3%A9drale_Copte.jpg Photo : cathédrale copte d'Assouan.

    Il est trop tôt pour parler d'une révolution démocratique en Egypte, le test en sera l'attitude des nouvelles autorités envers les chrétiens coptes. Persécutés depuis des siècles et réduits à l'état de Dhimi, citoyens de seconde zone, ils craignent la montée en puissance des frères musulmans, auteurs des attentats récents contre leurs églises. Dossier à suivre.

    Pour ceux qui s'intéressent à leur sort, ne pas manquer l'exposition et les manifestrations qui leur sont consacrées en ce moment au Musée d'histoire naturelle de Colmar.

  • Sarko c'est pas bien, mais c'est mieux que rien.

    3406-1_m.jpgJe n'ai pas suivi la prestation télévisée du Président hier soir. Je ne prends pas au sérieux ce genre d'exercice, pas plus que toutes les formes du cirque politico médiatique mises en scène par des spécialistes de la " com", et pourtant...je vote!

    Au jour d'aujourd'hui,j'aimerais pouvoir voter pour une femme en 2012, histoire de voir si vraiment la femme est l'avenir de l'homme comme nous l'a promis le poète. Mais ça se présente mal, s'il faut choisir entre Marine Le Pen, Eva Joly,l'ineffable Ségolène ou la grosse tourte socialiste..( pas du gâteau celle-là !)

    DSK alors ? Je ne crois pas à sa prétendue expertise. Au FMI il n'a rien vu venir, et à la tête de la France je craindrais son libre-échangisme...tous azimuths. Nicolas Hulot peut-être ? Au premier tour sûrement, histoire de faire comprendre que le sens de l'histoire est l'écologie. Mais au second tour ? Sarko sans doute, car Sarko c'est nul, mais à l'image de la France. Sarko c'est pas bien,mais c'est mieux que rien.

    Face au vide Sarko a toutes les chances d'être réélu en 2012.Inutile pour lui de se fatiguer à des jeux de c..., pardon à des jeux de "com"!