Colmar Régionalisme

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Crise de l'Etat nation et régionalisme.

200px-Drap_alsace.jpgLa crise c'est aussi celle de l'Etat nation et du retour du nationalisme. En France le nationalisme, mâtiné de populisme et de démagogie sera bien représenté aux élections présidentielles de 2012. Déjà les Chevènement, Mélanchon, Dupont-Aignan et autre Le Pen  nous invitent à courir......aux abris derrière les frontières de l'hexagone pour nous engager dans une nouvelle guerre de tranchée économique contre le reste du monde..

Sauf que l'hexagone n'est plus à l'échelle de la guerre économique mondiale, seule l'Union Européenne pourrait l'être à condition de se définir précisément comme une " région" économique et politique capable de défendre ses frontières et sa monnaie l'euro. Le souverainisme ne peut être que de dimension européenne et s'exprimer dans la convergence des forces  fédéralistes exprimant  une volonté commune franco allemande.

Seule une Union Européenne fédérale peut surmonter la crise des vieux Etats nations européens désormais contournés par le haut et par le bas. Au niveau du supranational comme à l'échelon infra national. En effet, même en crise les institutions supranationales restent incontournables. Sans elles les Etats nations seraient livrés à l'anarchie et  à la guerre faute de régulations  de leurs souverainetés antinomiques.

Les souverainismes  archaïques sont contestés également au niveau infra national. Les vieilles structures nationales centralisées sont désormais remises en cause, l'exemple le plus saisissant de cette évolution étant la situation belge. La Belgique sans gouvernement depuis plus d'un an n'est qu'une fiction qui survit, les décideurs tant économiques que politiques se situent désormais d'abord au plan régional wallon, et surtout flamand. Mais ailleurs en Europe une évolution semblable est en cours comme en Catalogne, en Ecosse, voire en Italie du nord.

Le monde de demain semble donc bien devoir se reconstruire à ce double niveau, à la fois supranational et local, par dessus et par dessous les Etats nations de moins en moins souverains. Si cette évolution est maîtrisée, nos sociétés évolueront vers plus de démocratie. Le régionalisme de demain c'est aussi la condition de l'approfondissement de la démocratie et du maintien de la paix dans le monde. (à suivre)

Les commentaires sont fermés.