Colmar Régionalisme

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Règle d'or ou monopoly ? Euro ou dollar ?

    h-4-1814079-1288448807.jpgA l'exception de la Grande Bretagne et de la Tchéquie, pays ouvertement vassalisés aux USA, les pays de l'UE se sont engagés à un effort de discipline budgétaire exprimé par le respect de la règle d'or consistant à ne pas dépasser 3% de PIB du déficit public annuel.

    Il faut saluer cet effort , le seul possible si le mot Europe a un sens, car l'alternative pour les nations qui refusent la discipline budgétaire, ce n'est pas le retour à la drachme ou au franc mais bien l'acceptation du dollar comme étalon universel et la course en avant dans les déficits qui reportent sans cesse le poids de la dette sur nos enfants.

    Pour comprendre cela il suffit de noter que les USA supportent des états en faillite d'un tout autre poids que le Grèce, à commencer par la Californie. Et pourtant nul ne parle d'une  crise de la dette californienne qui provoquerait une crise du dollar. Cette crise existe pourtant, mais elle est reportée au niveau fédéral. C'est la raison pour laquelle les USA ont dû de toute urgence remonter le plafond de leur dette globale pour éviter le défaut de paiement il y a quelques mois.Cela s'est traduit par un bras de fer de comédie entre les Républicains  qui jouaient les fourmis économes, et Obama la cigale dépensière, qui voulait  sauver ses programmes sociaux et payer sa retraite d'Afghanistan en accroissant le déficit global.

    Bien entendu il a gagné avec l'assentissement secret de l'opposition de façade des Républicains qui ne voulaient pas bloquer le système. Les USA peuvent de toutes façons continuer à augmenter le plafond de leur dette puisqu'ils possèdent Wall Street et la City ( les Anglais ne sont que des figurants qui tentent de se donner de l'importance), c'est à dire les jetons du monopoly. Le FMI ne propose d'ailleurs rien d'autre que de nouveaux jetons en dollar aux états endettés d'Europe. Il en est ainsi parceque la BCE ne parvient pas, pas encore, à imposer l'euro à travers ses propres jetons en eurobons. Pour l'instant l'Allemagne s'y oppose car elle entend bien user de sa puissance financière pour construire un peu de fédéralisme dans l'UE. Pas le fédéralisme de l'endettement, mais celui de la discipline et de l'efficacité. Elle entend bien remettre d'abord de l'ordre dans le système et imposer une démarche responsable à ses partenaires. On peut y voir de la rigidité. A court terme certainement, mais à long terme c'est elle qui a raison, et c'est elle qui fait ce qu'il faut pour réformer le capitalisme devenu fou. Les premières mesures de contrôle des banques sont venues d'Allemagne tandis qu'on en causait seulement ailleurs.

    Conclusion  ? Nicolas Sarkozy a raison de suivre l'Allemagne, il n'est plus Sarko l'américain car il a enfin compris qu'en continuant comme nous l'avons fait depuis trente ans nous finirions tous...en américanie et en laissant nos enfants en larmes...et en caleçons !

  • Pour une ligne ferroviaire Colmar-Fribourg. L'exemple niçois.

    0511-0907-0518-3553.jpgUne fois n'est pas coutume l'exemple vient du sud, de Nice précisément. Dans les années 60 personne n'aurait parié sur la survie des Chemins de fer de Provence et de la liaison Nice Digne. C'était l'époque du tout automobile et du démantèlement des petites lignes. Mais aujourd'hui tout le monde à Nice se félicite du maintien de la ligne du "petit train des  pignes". Elle est un plus pour l'activité touristique et l'accès à l'arrière pays niçois, et surtout elle permet aux actifs de vivre à Nice et d'aller travailler sans problèmes dans la zone d'activités de Carros à l'embouchure de la vallée du Var.

    Il faut savoir en effet que même avec la construction du tramway, la circulation à Nice est infernale aux heures de pointe. Aucun problème par contre pour ceux qui vont travailler en utilisant le chemin de fer de Provence qui dessert les quartiers populaires de Nice nord et la zone d'activité. Qui l'eut imaginé dans les années 60 ?

    Bien entendu la problèmatique est différente s'agissant de la liaison Fribourg-Colmar. Pourtant déjà de nombreux frontaliers apprécieraient une liaison ferroviaire. Le service des cars est utile certes mais il faut bien constater que la circulation automobile devient de plus en plus difficile entre Colmar et Fribourg, pour ne rien dire de l'accès à Fribourg centre, de plus en plus  réglementé par un système de pastilles écologiques pour véhicules. Peut-être faudrait-il anticiper la saturation et réactiver la ligne ferroviaire qui permet un accès direct aux centres villes ?

    C'est en tout cas l'objectif que se propose la nouvelle association "Trans rhin rail" ( voir DNA de ce jour). Selon Hubert Mihé, conseiller général haut rhinois, le projet serait bloqué pour des "raisons politiques". On aimerait savoir ce qu'il entend par là. Côté allemand les partisans du rail ont reçu le soutien d'élus allemands du pays de Bade qui mettent en avant l'exemple de la réactivation de la ligne Freiburg-Breisach et de son apport à la micro économie du secteur.

    Dossier à suivre en espérant qu'il ne croupira pas trop longtemps au fond d'un tiroir.

  • Espoir : une entreprise colmarienne d'avant-garde

    colmar2.gifEn 2011 Espoir a récupéré 996 tonnes d'encombrants ménagers, 18% de plus qu'en 2010, c'est à dire une croissance à deux chiffres qui fait rêver en ce temps de morosité économique. Il n'y a que les Golden Boys de la finance qui font mieux. Aucun rapport me direz-vous. Eh bien si justement. La croissance d'une entreprise comme Espoir traduit un gain réél de développement durable, au contraire les courbes exponentielles des profits financiers ruinent le système économique mondial.

    Chacun à leur manière, les chiffonniers et les Golden Boys façonnent le monde. A nous de choisir celui que nous voulons. Celui de l'économie solidaire, ou celui du profit pour le profit.

    L'économie solidaire ne peut plus être considérée comme marginale, car désormais elle s'inscrit dans la logique économique globale. Bientôt un éco organisme gérera les flux de recyclage au niveau national, favorisant les grosses plateformes de tri; ce qui  prendra des marchés aux petites structures comme Espoir. A moins que l'association ne devienne sous traitante ou s'associe à d'autres associations.

    La logique du marché est sous jacente à ce développement qui est normal et n'a rien à voir avec la financiarisation. Il illustre au contraire parfaitement le fonctionnement d'une économie réelle et saine. Merci de la démonstration Pasteur Rodenstein !

  • Présidentielles 2012 ou l'art du dérapage contrôlé.

    bxp38539.jpgQui doit devenir président(e) de ce pays en 2012 ?

    Il est bien sûr trop tôt pour choisir, mais je serais enclin à penser que lorsqu'un véhicule dérape et va dans le mur, le meilleur pilote est celui ou celle qui pratique le mieux l'art du dérapage contrôlé.

    A ce stade j'élimine donc Eva Joly et Marine Le Pen malgré l'envie que j'aurais eu de donner sa chance à une femme à la tête de l'Etat. Comment en effet confier le volant à une  suicidaire qui veut accélérer la glissade de la voiture devenue folle, j'ai nommé Eva Joly, ou au contraire donner un grand coup de frein, au risque d'une embardée mortelle, comme veut le faire Marine Le Pen.

    Restent donc trois candidats raisonnables pour lesquels nous devrons choisir par défaut et sans illusions. Entre les deux François et Nicolas Sarkozy il est clair qu'aucun ne sait comment arrêter le dérapage de la France, sinon l'accompagner en douceur en contrebraquant un peu dans la mesure du possible, mais sans pouvoir éviter d'aller dans le mur au final.

    En fait plus qu'à un accident de  voiture, la situation de la France en 2012 évoque plutôt le naufrage du Titanic en 1912.

    Nicolas Sarkozy est le capitaine aux commandes, il ne sait où il va mais il essaie de donner l'exemple du sang groid, laissant pour l'instant François Hollande sur le pont donner l'illusion de faire quelquechose dans la panique générale. Il y croit, ou fait semblant d'y croire, au nom de la France de "goche". François Bayrou est lui aussi sur le pont et prétend  s'activer au sauvetage, il le fait lui par inspiration divine, mais tout comme l'autre François, il rêve et essaie de faire rêver, car personne  ne sait où se trouvent les chaloupes de sauvetage. Et pendant ce temps l'orchestre...financier... continue de jouer pour les derniers privilégiés qui croient encore que la croisière s'amuse..

  • Les religions peuvent-elles être au service de la paix en Terre Sainte?

    colmar2.gifA.J.C de Colmar en partenariat avec la Communauté israélite de Colmar, la LICRA, et le B'Nai B'rith.

     

    "Les religions peuvent-elles être au service de la paix en Terre Sainte "?

    Conférence donnée par le Père Emile Shoufani, curé de Nazareth.

     

    LIEU : Salle Roesselmann ( Koifus) à Colmar.

    DATE ET HEURE : Mardi 24 janvier 2012 à 20 heures 30

     

    Sur ce thème suivre le lien : http://le-vieux-templier.hautetfort.com/

  • Colmar, l'esprit d'une ville.

    colmar2.gif"Colmar l'esprit d'une ville" conférence donnée le mardi 24 janvier 2012, à 18 heures, à la Bibliothèque de la ville de Colmar salle du 1er étage

    Les villes  ont leur identité et leur caractère, un génie des lieux les habite. Venez découvrir celui de notre ville  avec Gabriel Brauener historien et ancien archiviste de la ville de Colmar.

     

  • Standards and Poors et autres pompiers pyromanes.

    glez.pngLes investisseurs ont besoin d'évaluer les risques qu'ils prennent, les agences de notation leur permettent de le faire, elles sont donc très utiles. En théorie du moins, car le problème n'est pas celui de l'évaluation de l'investissement, mais bien celui de sa finalité et de l'utilité du risque encouru. Ce risque doit être calculé par rapport à la valeur ajoutée potentielle apportée en biens réels, en perspectives d'un développement durable. Malheureusement il n'en est plus ainsi, car le capital risqué investi l'est de plus en plus dans la spéculation, sans rapport avec l'économie réelle.

     

    La dérive a commencé dans les années 80 lorsque l'argent est devenu fou. Le monde s'émerveillait alors des réussites, aussi spectaculaires que rapides, de gamins doués pour les excercices financiers mathématiques ,exercices de haut vol dans tous les sens du terme. A la même époque la France connaissait l'imposture du  capitalisme de Tapie, l'ami d'un Tonton  fasciné par l'argent facile, et c'est ainsi que Tonton enclencha la dérive des finances de l'Etat. Inspirées par un exemple venu de haut, les collectivités locales commencèrent à croire elles aussi que tout, et n'importe quoi, pouvait être financé avec les nouveaux produits financiers de plus en plus sophistiqués mis sur le marché. Tout paraissait tellement possible que ce furent les experts de Goldman and Sachs qui maquillèrent les comptes de la Grèce pour lui permettre d'accéder à l'euro.

    Depuis la crise de 2008, et en attendant la prochaine, c'est la gueule de bois, mais la désintoxication n'a pas encore commencé. Le capitalisme financier est toujours aussi puissant et le retour à l'économie réelle ne peut se faire que lentement,à travers des plans de rigueur qui n'interdisent en rien la spéculation. Il en résulte que les agences de notation sont devenues des pompiers pyromanes. Selon elles en effet, soit les plans de rigueur sont insuffisants, soit au contraire ils sont trop drastiques et étouffent toute reprise économique. Leurs critiques sont  toujours anxiogènes et donc propices à la spéculation. Les spéculateurs jouent sur les peurs des investisseurs, ils sont toujours gagnants car la notation est faussée. Pire, elle est une imposture car la Grande Bretagne peut se permettre le pire endettement des états européens tout en paradant avec un triple A jamais menacé, et pour cause: c'est de la City que partent les rumeurs et les coups financiers contre l'euro !

    Peut-on arrêter ce jeu infernal ? Il le faudra bien, mais ce ne sera pas en interdisant les agences de notation et en fermant les Bourses, le capitalisme c'est la vie et rien ne peut aller contre, mais il faut le moraliser en distinguant absolument le  capital risque purement financier et spéculatif, du capital investi avec des risques au service des entreprises. Celles-ci doivent elles-mêmes être sélectionnées avant soutien bancaire,  et cela selon leur utilité en terme de développement durable. Investir dans les entreprises fabriquant du tabac par exemple est immoral. Cela implique bien sûr, et avant tout, la réforme du système bancaire afin d'isoler les banques d'affaires ( celles en fait qui produisent des produits toxiques ), des banques au service des entreprises sélectionnées. Vaste programme ! Ce n'est donc pas demain la veille que les agences de notation vont cesser de mesurer la faillite du système financier global  en jouant à leur corps défendant..... les pompiers pyromanes.

  • Eva Joly et les racines chrétiennes de la France

    200px-Celtic_cross_Knock_Ireland.jpgLa proposition d'Eva Joly d'instituer un jour férie pour une fête juive et musulmane a provoqué un tollé dans la classe politique et l'opinion. C'est ainsi, la France laïque ne renie pas ses racines chrétiennes qui font partie de son patrimoine et de celui de l'humanité.

    Quant à Eva Joly, elle ne sait que faire pour exister médiatiquement. On aimerait bien pourtant qu'elle nous parle de la mutation énergétique liée à l'abandon nécessaire du tout nucléaire.

    Je suis très déçu  d'Eva Joly car j'attendais d'elle précisément qu'elle tienne un discours sérieux sur la question fondamentale de notre avenir face à la démagogie et l'irresponsabilité de ses rivaux.Il n'en est rien et la candidate verte me parait très loin de la réalité.... surtout politique.

     

    Sur la question des racines chrétiennes de la France et celle des minorités religieuses suivre le lien

    http://le-vieux-templier.hautetfort.com/

     

     

  • De qui se moque sa Majesté britannique ?

    macca090100045.jpgSa Majesté n'a plus un sou mais elle ne perd rien de sa superbe envers nous pauvres manants, européens et continentaux. David Cameron le premier ministre de Sa Majesté n'est plus que le maître d'hôtel chargé de gérer la City, laquelle prétend toujours gouverner le monde et imposer ses chantages financiers aux européens. Voilà le tableau poussiéreux qu'est devenu le Royaume Uni.

    Pour ce qui est de la réalité ce n'est pas brillant, la dette britannique frôle 1000 % du PIB ! Ce qui n'empêche pas le directeur général de la banque Standard Chartered de Londres d'estimer que les perspectives de la zone euro sont mauvaises et qu'il est probable que plusieurs pays vont devoir quitter la zone euro.

    Dans le même temps la banque Morgan Stanley vient de révéler que la dette consolidée de la Grande Bretagne ( publique et privée) s'élève à 950% de son PIB, ce qui la place en tête des pays les plus endettés du G10. A titre de comparaison la dette des Etats-Unis atteint "seulement" 303% de son PIB !

    Wall Street et la City prétendent pourtant nous faire peur à propos de la dette grecque qui,  en comparaison.... n'est qu'une aimable plaisanterie. La solution est sans doute dans la sortie de la zone euro de quelques pays afin de consolider l'euro et le système bancaire de la zone euro,mais elle est aussi et d'abord dans la réforme globale du système financier mondial. Autant dire un doux rêve qui devrait fracasser bientôt sur de nouvelles crises systémiques qui ne concerneront pas que la zone euro, mais aussi, et peut-être surtout, les distributeurs de jetons du Monopoly mondial.

  • Couple franco-allemand et axe romain germanique. Deutsch französisches Paar und romisch germanische Achse

    eu-flag.gifIch denke Deutsch Je pense allemand a déclaré hier Mario Monti lors de sa rencontre avec Angela Merkel. La chancelière est très courtisée en ce moment et il faut s'en réjouir car l'Allemagne joue le premier rôle dans la construction européenne. Elle est à la croisée des axes d'équilibre de l'Europe, axe ouest est avec la France, axe nord sud avec l'Italie. Dieu merci, ces réalités géopolitiques pèsent plus sur la politique que les jeux fous des marchés financiers !

     

    Beim Treffen mit Angela Merkel, hat gestern Mario Monti erklärt er denke Deutsch. Zur Zeit wird der Bundeskanzlerin den Hof gemacht und es ist gut so weil Deutschland die Hauptrolle für den Aufbau Europas spielt.. Deutschland liegt im Kreuz der Gleichgewichtachsen Europas,die Ost West Achse mit Frankreich, die Nord Sud Achse mit Italien. Gott sei dank ,  mehr als die verrückten Spiele der Finanzmärkte, prägen die Politik diese geopolitischen Tatsachen .