Colmar Régionalisme

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Allo Colmar, ici l'Amérique !

    libert;maxh=442,maxw=260,h=929,w=546.jpgNon vous ne vous trompez pas , c'est bien notre Gilberte colmarienne mais ici ils nous l'ont copiée, je vous l'assure et je n'ai même pas pu la visiter car elle est en réfection en ce moment. J'irai donc faire une visite à notre célèbre rond point à mon retour.

    Je n'avais d'ailleurs pas tellement envie de quitter Colmar et sa célèbre gare, qui vaut bien celle de Perpignan ( quoi qu'en pensait Dali !) mais que voulez-vous, mes enfants sont éparpillés dans le vaste monde et ma fille épouse un américain.... avant d'ailleurs de partir avec lui travailler ....au Japon ! Pas facile à suivre la mondialisation au plan familial, et dire qu'on est si bien à Colmar !

    Donc me voici à Washington dans la belle famille, fort sympathique et bien logée dans les quartiers aérés de la capitale américaine. Que je vous dise un peu comment ça se passe ici.

    J'ai débarqué le 20 mars à 14 heures à l'aéroport de Washington quand il était plus de 18 heures à Colmar...avec le diner d'accueil, je me suis couché épuisé à  deux heures du matin (heure Colmar) J'habite dans un parc résidentiel appelé Takoma Park, plein d'oiseaux et de belles maisons dont les pelouses ne sont pas encloses comme chez nous. Mais les chiens sont ici strictement tenus en laisse et ne vont pas crotter chez le voisin

    .Ce matin mercredi 21 mars je me réveille au printemps. Il y a des fleurs partout. J'ai regardé un débat du Congrès américain sur l'impact de la crie de l'euro sur l'économie américaine. Les sénateurs américains républicains jouent la défense du contribuable amécain contre d'éventuelles contributions US trop importantes au FMI, de la politique comme chez nous. J'ai admiré la maîtrise de Paul Geithner (le ministre des finances) et de Bern Bernanke le président de la Réserve Fédérale. Ma future belle famille, des avocats démocrates, a commenté le débat qui parfois dérapait sur la politique intérieure américaine. La campagne présidentielle US vole bas..... comme la nôtre. Visite du musée de l'air et de l'espace,un Must, fin de journée au 16è étage de Archstone building. Cuisine coréenne d'une hôtesse originaire d'Ulan Bator en Mongolie et désormais membre de ma belle famille. Ainsi va le monde globalisé.

    22 mars . Tournée des monuments autour du Tidal Basin où fleurissent des centaines de cerisiers du Japon plantés en 1912 le spectacle est superbe.Photos devant la Maison Blanche et repas au Old Ebbitt Grill un restaurant historique à recommander pour ses spécialistés cajuns. Je retiens une phrase gravée sur le monument dédié à Roosevelt  "la seule limite à nos réalisations futures sont les doutes d'aujourd'hui" En ce temps de crise et d'incertitudes nous avons besoin de cette confiance en l'avenir qui caractérise l'Amérique.....  

    23 mars.Il fait 29 ° ! Réchauffement  climatique ? Le mariage se prépare, plutôt que des dragés, les invités recevront des ballotins remplis des meilleurs bradele d'Alsace, trouvez la marque si je vous dis que coco elle aime ! Visite à une amie franco américaine horrifiée par les réactions qui ont suivi la mort de Mohamed  Merah...il y aura des voix pour Marine Le Pen parmi les français de l'étranger.

     24 mars. Stress avant mariage, les invités débarquent aux trois aéroports de Washington, pas facile la famille dans un monde globalisé. Entre Washington, Colmar et Tel Aviv ....pour ne rien dire d'Ulan Bator...C'est le problème des jeunes, moi je ne rêve que de la gare de Colmar,et plus que les longs voyages en avion que je déteste, je préfère mes chaussures de marche et les sentiers du massif vosgien. Je suis un localiste indécrottable,  un paysan du Danube ou plutôt du Haut Rhin. Mais rassurez-vous je m'adapte et hier soir au cours d'une réception j'ai rivé son clou à un Yankee qui m'annonçait la mort de l'euro. Je lui ai rappelé que la faillite de la Grèce c'est rien comparée à celle de la Californie qui ne gêne personne apparemment . J'aime les Américains mais rien ne vaut la vieille Europe !

    25 mars: ça y est elle est mariée, tout s'est passé dans un restaurant portant un numéro mais  avec salle de mariage prévue, un endroit superbe au milieu de bassins et de cascades, cuisinier ou chef français quelquepart et pinot noir californien qui vaut les nôtres. Les jeunes ont résolu les problèmes interculturels à l'américaine, c'est à dire de façon pratique en excluant d'emblée tout religieux et en faisant appel à la société éthique américaine.Celle-ci fournit à la fois le service légal en validant le mariage dans la loi américaine, et le service éthique.Ce fut très émouvant. Le reste est trop privé pour paraitre sur ce blog

     

    Voir sur le sujet du mariage à l'américaine http://le-vieux-templier.hautetfort.com

     

    26 mars Début d'un marathon judiciaire sur la création d'un système de sécurité sociale aux USA. Ce qui nous semble une évidence déchaine ici les passions. J'ai vu passer dans la rue un bus publicitaire de chrétiens fondamentalistes qui représentait Obama sous la forme du diable ! Prochain contact à mon retour de New York jeudi , j'aurai sans doute des choses à vous rapporter de cette ville passionnante.

     31 mars  Après trois journées glaciales et éreintantes à New York, j'ai retrouvé le calme et un climat plus clément à Washington. 

     New york est la ville de tous les superlatifs : le plus époustouflant est la vue depuis le haut de l'Empire State Building. Le plus émouvant est la visite à Ellis Island où des millions d'émigrants passèrent dans les bâtiments du service de l'émigration, le plus étonnant est sans doute Broadway et ses pubs lumineuses gigantesques. New York est vraiment une ville extraordinaire. 

    Dernière visite au domaine de George Washington avec sa vue extraordinaire sur le Potomac et demain retour en France après un voyage et un mariage réussis sur tous les plans. 

    En conclusion je ne peux que dire mon enthousiasme pour cette Amérique passionnante ...pour le meilleur et pour le pire. Pour le meilleur si nous savons apprendre d'elle sa foi en l'avenir et en la liberté d'entreprendre en tous domaines, pour le pire si nous imitons ses gaspillages et son mode de vie devenu impossible. Mais dans tous les cas gardons l'Amérique au coeur car elle est notre avenir et elle aime la France plus que nous ne savons l'aimer parfois.

    Prochain rendez-vous au centre du monde ...à la gare de Colmar (n'en déplaise à Dali avec sa gare de....Perpignan)

  • Café théologique de Colmar : les femmes sont acceptées

    tn_cafe.jpgSi vous avez envie de prendre un café et de dire du mal des femmes rendez-vous le vendredi 23 mars 2012 de 18 heures à 20 heures à la Collégiale Saint Martin de Colmar

    Voir aussi le lien http://le-vieux-templier.hautetfort.com/

  • La querelle des parrainages et le déficit démocratique.

    photo_urne_standard_100_BL.jpgPour remédier à l'instabilité chronique de la  IV è république le Général de Gaulle avait voulu  une Constitution organisant le bipartisme et un pouvoir présidentiel fort. La Vè république a parfaitement réalisé cet objectif. Trop même.

    En effet le régime des partis est de retour. L'UMP et le PS contrôlent l'expression démocratique à leur seul profit. On le voit bien aujourd'hui dans le cadre d'une campagne présidentielle qui ne permet pas l'expression de l'écologie politique ni les débats fondamentaux qu'elle porte. Les deux partis font pression sur les élus locaux pour qu'ils n'accordent leur parrainage qu'aux seuls candidats qui ne troublent pas le jeu du système. On voit donc des candidats fantaisistes obtenir les parrainages pour jouer les fous du roi,mais des candidats sérieux hors système n'ont aucune chance de se présenter.

    Dans ce carcan l'écologie politique est à dessein réduite à  son expression caricaturale gauchiste qui ne gêne pas le système et sert au contraire de force d'appoint au PS. Par contre Corinne Lepage ne peut s'exprimer car sa technicité et sa modération sont porteuses d'une écologie politique qui pourrait  intéresser les électeurs. 

    Il y a donc déficit démocratique et il faut revoir le système des parrainages en associant à la signature des élus, celles des citoyens consultés directement. En récoltant par exemple 300 000  signatures un candidat ferait la preuve que sa candidature intéresse. Le référendum d'initiative populaire fonctionne sur ce mode. Alors pourquoi ne pas en étendre la procédure à la sélection des candidats président(e) ?

  • Anniversaire de la catastrophe nucléaire de Fukushima et discours électoraux.

    34474020-p-590_450.jpgAu Japon bien sûr, mais aussi un peu partout dans le monde ( et même en France) de nombreuses manifestations ont marqué le premier anniversaire de la catastrophe nucléaire de Fukushima. Nicolas Sarkozy qui s'exprimait dans un grande meeting  a raté l'occasion de montrer un peu d'empathie envers le peuple japonais comme il l'a fait pour les Syriens ou Israël. Mais il est vrai que Nicolas Sarkozy ne veut pas entendre parler du nucléaire car il craint les vérités qui dérangent. Les faits sont têtus cependant et sans doute finira-t-il par comprendre et changer d'avis. 

    Comme sur l'Europe par exemple. Sur la question il a bougé. Face à l'invasion migratoire et à la désindustrialisation il vient de remettre en cause les accords de Schengen et le dogme anti protectionniste de Bruxelles.Mais remettre en cause le nucléaire c'est remettre en cause tout notre modèle de développement ultra centralisé, et ça, Nicolas Sarkozy ne le peut pas. Il croit à sa France forte bonapartiste, qui n'est que chimère, même si elle est préférable à la France du n'importe quoi de François Hollande.

    Celui-ci croit que pour supprimer le racisme, il suffit de rayer le mot race de la Constitution et il veut ré enchanter le rêve...Le socialisme c'est des mots, des mots...Pour être tout à fait équitable cependant il faut dire aussi qu'à Villepinte, Nicolas Sarkozy  a sans doute beaucoup joué sur les mots lui aussi, pour mieux nous rouler dans la farine ensuite..Il nous a déjà fait le coup en 2007.

  • Hallal, merguez et sécurité alimentaire à Skikda en ...1964

    ag-lgflag.gifLa controverse actuelle sur les abattages rituels pose le problème de la sécurité alimentaire et celui de la transparence des circuits de la viande,sujet sérieux car le milieu des chevillards n'est pas toujours transparent. Fermons le ban et détendons nous un peu sur la question en évoquant ma folle jeunesse à Constantine en 1964.

    J'étais alors" coopérant technique" et avec les copains nous nous retrouvions le samedi à Skikda ( anciennement Philippeville) pour passer une journée sur la plage. La bière fraîche et les merguez étaient fournies par un "plagiste" local qui s'activait autour de son barbecue. Souvenirs heureux dont il n'y aurait rien à dire,sinon qu'un ami algérien me conseilla un jour de faire attention en consommant des merguez. Selon lui elles provenaient parfois d'abattages clandestins, et il m'assura que des viandes pas très fraîches étaient ensuite transformées en merguez très épicées pour masquer le goût de la viande.

    Jamais cet ami ne précisa si la viande était hallal, elle devait l'être et bénie des dieux par-dessus le marché, car jamais la fête ne fut gâchée par la moindre indigestion. Heureux temps où l'on pouvait tout manger, tout boire...et tout fumer sans être assujetti aux réglements, mais à ses risques et périls !

    On peut le regretter, mais une société évoluée aspire à la sécurité alimentaire, donc à la traçabilité des viandes. Restons en là et ne mêlons pas Dieu à çà !

    Sur le sujet lire " les 5 piliers de la religion d'un mangeur de porc" voir http://le-vieux-templier.hautetfort.com

     

  • Hallal : la réaction de bon sens du recteur de la Grande Mosquée de Paris.

    imagesCAG2TUGP.jpgExtraits des DNA du 8 mars 2012  " Tout en assurant que cette décision n'était pas liée à la polémique, Dalil Boubakeur a annoncé la mise en place d'une " commission théologique" chargée" d'observer si la pensée religieuse de l'islam" permet" un certain nombre d'avancées" sur l'abattage rituel, notamment s'agissant de la souffrance de l'animal.

    Voilà une réaction appropriée et non polémique qu'il faut saluer. Une fois de plus Dalil Boubakeur donne l'exemple du bon sens et de la modération.

    Sur le sujet lire " les cinq piliers de la religion d'un mangeur de porc" suivre http://le-vieux-templier.hautetfort.com

     

     

     

     

     

  • La CUS bientôt en faillite ?

    naufrage.jpgLe tintamarre de la campagne présidentielle et la crise financière globale font oublier que parfois la faillite est à nos portes, en Alsace par exemple. Sur le sujet mieux vaut comprendre l'allemand pour être informé. Je livre au lecteur un article paru dans le Badische Zeitung avec traduction.

     

    Gewaltiger Schuldenberg

     

    Der regionale Rechnungshof hat die Finanzen der Stadtgemeinschaft Strasburg (CUS) unter die Luppe genommen und kommt nicht eben zu einer positiven Beurteilung : dabei kritisieren die Prüfer weniger den Umstand, dass sich die Schuldenlast, der CUS von 83, 3 Millionen Euro 2005 auf 234 Millionen Euro im Jahr 2010 fast verdreifacht hat, sie bemängeln vor allem, dass die Stadtgemeinschaft keinerlei Strategie für den Abbau der Schulden habe. Betrachte man allein die Verbindlichkeiten der CUS, bewegten die sich auf einem Vernunftigen Niveau, konstatieren die Prüfer. Wenn man allerdings den Schuldenberg betrachtet, der sich bei den Strasburger Verkehrsbetrieben CTS aufgehaüft hat, an denen die CUS Hauptanteilseigner ist, sieht die Lage schon anders aus : 380 Millionen Euro warten hier darauf, getilgt zu werden. Noch wird die CUS von der Rating-Agentur Ficht mit der Bestnote bewertet, die Zukunftsaussichten werden jedoch - wegen der mangelnden Strategie im Umgang mit den Schulden-nur noch mit AA+, also der zweitbesten Note bewertet.

     

    Une montagne de dettes.

     

    Après avoir examiné les comptes de la CUS (Communuauté Urbaine de Strasbourg), la Cour Régionale des Comptes n'est pas parvenu à un jugement positif : en la matière les réviseurs aux comptes critiquent moins le fait que la dette de 83,3 millions d'euros en 2005 ait été presque multipliée par quatre pour atteindre 234 millions d'euros en 2010, que le manque de stratégie de la CUS pour la réduire. Si l'on ne considère que les engagements propres à la CUS, ceux-ci se situent à un niveau raisonnable selon les experts. Mais si l'on prend en compte la montagne de dettes accumulée par la CTS ( Compagnie des Transports Strasbourgeois ) où elle est majoritairement engagée, la situation apparaît comme très différente car c'est 380 millions qui devront être amortis. Pour l'heure la CUS reçoit encore la meilleure note de l'agence Fitch, mais à l'avenir celle-ci pourrait être dégradée à AA+, si l'on prend en compte le manque de stratégie de réduction de la dette.

     

    NO COMMENT !

  • Hallal et casher : les chiffres qui dérangent.

    imagesCAG2TUGP.jpgSelon un rapport du CGA (Conseil Général de l'Alimentation) datant de novembre 2011, et publié dans "Le Point", le volume de l'abattage rituel est de 40% pour les bovins et de 60% pour les ovins, alors que, toujours selon cet audit de 54 pages,  la viande hallal et casher devrait correspondre à  10% des abattages totaux.

    Le ministre de l'Agriculture Bruno Le maire a immédiatement démenti. On aimerait bien savoir la vérité  car, n'en déplaise aux bons esprits qui, la bouche en cul de poule, se déclarent choqués par ce dossier ( on se demande bien pourquoi ) la traçabilité alimentaire est une question qui mérite l'attention des politiques. Comme la confiance en eux est des plus limitée aujourd'hui, peut-être faudrait-il confier le dossier à  " l'UFC que choisir ?". L'organisation des consommateurs est la meilleure des réponses.

     

    Sur les abattages rituels voir http://le-vieux-templier.hautetfort.com/

     

  • Faudrait-il voter blanc ou nul ?

    photo_urne_standard_100_BL.jpgA ce stade de la campagne des présidentielles il est clair que :

    1) Les médias sont accaparés par Nicolas Sarkozy et François Hollande.

    2) Que Marine Le Pen peine scandaleusement à obtenir ses signatures

    3) Que l'écologie est absente du débat. Corinne Lepage est inaudible tout comme Eva Joly.

     Conclusion : A quoi sert cette élection qui ne permet pas le débat digne d'une démocratie moderne ?  Pire imaginez que Marine Le Pen ne puisse se présenter, faudrait-il alors voter blanc ou nul en signe de protestation au nom de la démocratie ?

  • Le goût de l'autre : la crise une chance pour réinventer le lien social.

    545px-Blason_Bennwihr_68_svg.pngConférence d'Elena Lasida économiste et membre de justice et paix.

     Association " La petite vigne" 4, rue de la Mairie  Bennwihr

    le samedi 10 mars 2012 de 15 heures à 19 heures.

    Plus d'info info@la-petite-vigne.fr

     Commentaire du vieux templier

    http://le-vieux-templier.hautetfort.com/