Colmar Régionalisme

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Traité de l'Eysée. Bilan et perspective.

200px-De_Gaulle-OWI.jpgLe 22 janvier 1963 De Gaulle et Adenauer signaient le traité de l'Elysée qui marquait la réconciliation franco-allemande. 50 ans après un bilan s'impose, au nom de l'Europe, et pas seulement du simple point de vue français ou allemand.

 Le traité a surtout été une bonne affaire pour l'Allemagne qui a habilement su utiliser la France pour se réhabiliter au sein du concert des nations et défendre ses intérêts politiques, économiques et commerciaux.

La France  a aussi instrumentalisé la relation franco-allemande pour tenter de construire une Europe au service de ses intérêts. Elle a réussi gràce à l'Allemagne à sauver la PAC ( merci la CSU et les paysans bavarois !) et à contrer les Anglais qui voulaient transformer l'UE en simple zone de libre échange.

Le couple franco allemand est donc une réalité politique, c'est un mariage de raison avec ses malentendus et ses infidélités, en particulier dans le rapport aux Anglo-Saxons. On peut même parler de mariage à trois avec les Anglais. Et c'est là où le bât blesse, le couple franco-allemand n'est pas fusionnel. Jamais la France n'a réussi à faire avancer son idée de l'Europe, en particulier en matière de défense, mais l'Allemagne n'a pu réaliser son rêve secret de devenir une grande Suisse neutre. Le sacrifice du mark au profit de l'euro a été l'ultime concession qu'elle a consentie au partenaire français, mais désormais c'est elle qui dirige l'orchestre européen.

Et maintenant ?

Et maintenant le couple a vieilli et il doit songer aux enfants de la famille européenne pour préparer leur avenir.Que faire de la vielle maîtresse anglaise et de l'oncle d'Amérique ? Le vieux couple doit maintenant  décider de la refondation de la construction européenne en fonction des données du 21è siècle qui n'ont plus rien à voir avec celles des années 50 et de la guerre froide. 

L'oncle d'Amérique se désinteresse de la famille et regarde désormais vers le Pacifique, la vieille maîtresse anglaise pourrait bien choisir de rester avec lui et se faire oublier du reste de la famille européenne. Et maintenant comment refonder la construction européenne ?

L'Otan n'a plus guère de raison d'être et peut-être faudrait-il  songer enfin à une défense européenne ? En son sein, sinon en dehors . Face à la montée des périls dans le monde arabo musulman peut-être faudrait-il aussi considérer la Russie comme un partenaire incontournable ? La Russie, pourrait être la nouvelle frontière d'une Europe qui reprendrait son expansion, mais vers l'Est désormais. Dans l'est européen tout est à faire ...Der Drang nach Osten ist eine wirtschafliche und politische Notwendigkeit ! La poussée vers l'Est est une nécessité économique et politique ! Voilà une perspective que Français et Allemands devraient pouvoir partager  au service d'un nouvel élan économique et culturel européen.

L'Europe de l'Atlantique à l'Oural ! De Gaulle ce visionnaire l'avait déjà compris avec 50 ans d'avance. Rendons-lui cet hommage le jour anniversaire du traité de l'Elysée.

 

Les commentaires sont fermés.