Colmar Régionalisme

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Plutôt pédophile que franc-maçon ?

    sqmini.jpg  Parce qu'il est franc-maçon, inscrit dans une loge du Grand Orient, l'abbé Pascal Vezin n'est plus curé de Megève. Il a été relevé de son sacerdoce par l'évêque d'Annecy, Monseigneur Yves Boivineau.

    Certes le Grand Orient est une obédience irrégulière qui a supprimé la référence à Dieu dans ses Constitutions en 1877. L'abbé Vézin a donc commis une erreur intellectuelle et spirituelle en s'inscrivant dans un loge irrégulière. Aurait-il été sanctionné s'il avait été membre d'une obédience déiste, voire christique ou mystique ?

    C'est le problèmè de la liberté de conscience des prêtres qui est posé par cette affaire. A son propos certains remarquent déjà  que Rome sanctionne plus rapidement ses prêtres lorsqu'ils osent penser librement plutôt que ceux qui ne parviennent pas à maîtriser leur sexualité.

    Sur le sujet lire Catholicisme et initiation, cliquer sur  http://le-vieux-templier.hautetfort.com/

     

  • Droits homosexuels : le plouc et la fine mouche.

    caricature_francois_hollande_by_cyrielkiller-d4psysm1 - Copie.jpg Alors que ne cessent pas les manifestations contre la mascarade du mariage pour tous, Ségolène Royal replace la question dans son juste contexte juridique avec beaucoup de finesse et de sens politique.

    Elle a déclaré sur France 3 Poitou Charente qu'elle n'aurait pas agi  comme le gouvernement ."Mon programme " a-t-elle déclaré " c'était l'égalité des droits, mais pas en donnant le nom de mariage" fin de citation.

    En quoi elle rejoint parfaitement la position de l'UMP et de la majorité des Français. On comprend l'inquiétude de François Hollande dans cette affaire où il apparait comme un plouc qui n'a pas su gérer le dossier avec ses gros sabots. Comme un faible aussi qui a cédé aux idéologues du PS pour qui il n'y a plus ni hommes ni femmes et pour qui tout est dans tout, ... et réciproquement.

    Ségolène Royal lui a au contraire rappelé  qu'il n'en est pas ainsi, et qu'il y a bien une différence entre les hommes et les femmes, à commencer peut-être par l'esprit de finesse.

  • Le suicidé de Notre Dame et la fin d'un temps.

    naufrage.jpg    En se suicidant devant les touristes de Notre Dame de Paris, l'écrivain Dominique Venner voulait parait-il réveiller les consciences face aux dérives du temps que sont selon lui, l'immigration et le mariage homosexuel.

    Tout suicide est déplorable mais celui-ci me semble particulièrement tragique et vain car on ne peut s'opposer au passage du temps et à l'évolution de la vie.

    C'est un fait que le mariage gay est une mascarade pour qui a un peu le sens du Sacré, mais derrière la mascarade que constitue le terme mariage, il y l'incontestable progrès des droits civils d'hommes et de femmes différents mais respectables. A n'en pas douter il suffit de remplacer le mot mariage par union civile homosexuelle pour remettre les choses en place. Se suicider pour un simple mot est tellement vain !

    Quant à l'immigration elle est un phénomène aussi vieux que l'histoire des hommes, ceux-ci ont toujours migré. L'ampleur du phénomène aujourd'hui impose une régulation qui n'existe pas et la prise en compte des conséquencese culturelles du phénomène qui n'est toujours pas au programme des politiques. Mais il faut partir du phénomène, l'analyser et en tirer les conséquences concrètes, et non se réfugier dans la conception mythique d'un peuple français qui n'a jamais existé ou d'une France qui sombre dans la mondialisation.

    Nous vivons la fin du temps des nations  et l'abolition de tous les repères, le grand naufrage d'un monde ancien. A chacun de trouver une chaloupe de sauvetage mais il est trop tard pour sauver le bateau qui coule. Laissons sur le pont les capitaines faire le spectacle et éloignons-nous au plus vite !

    Yes we can...Moi Président je ferai... La vérité est qu'ils n'y peuvent rien et que moi président peut être remplacé par un âne sans que cela change quoi que ce soit à l'évolution du monde. Se suicider est tragique, vain et peut-être même un peu ridicule. Paix à l'âme de Dominique Venner !

     

  • Alsace d'après : redde m'r nieme davun ! n'en parlons plus !

    alsacienneB_113_150.jpg  L'Alsace ne porte plus la coiffe depuis longtemps et elle n'est baillonnée que par elle-même. Victime de ses complexes, de son histoire et surtout  de ses politiciens de village, elle n'a pas voulu prendre la parole le  7 avril dernier. N'en parlons plus et passons à autre chose ! Oublions cette coiffe démodée et ne prétendons plus que Paris ne veut pas nous entendre !

    Et d'ailleurs s'agit-il bien encore de l'Alsace en ce temps qui voit les nations se fondre dans la mondialisation ? France, Allemagne, Alsace que signifient encore ces mots ? Dans la fonte des identités et des frontières et face à une crise inédite, l'Alsace n'est plus d'actualité car les urgences sont ailleurs, elles sont à la fois locales et mondiales et semblent ne plus relever de la politique, les élus sont partout remis en cause par la protestation d'indignés de toutes catégories. Dans ce contexte le régionalisme dérape et devient destructeur comme l'exemple espagnol le montre.

    Face à Madrid les élus des grandes régions,emmenés par les barons catalans,  mènent la fronde contre le fisc et un pouvoir central débordé, mais sans solutions bien différentes de celles proposées par le gouvernement Rajoy et le Parti Populaire au pouvoir.  Sur le terrain ce sont les indignés qui mènent la danse, plus personne ne sait où va l'Espagne.

    En France c'est pareil sinon pire, parce que la gauche au pouvoir essaie encore de nier la réalité de la crise et nous promet "une inversion de la courbe du chômage"...

    En ce mois de mai qui ressemble à la Toussaint l'Alsace d'après ressemble à la France, elle pleure ses illusions..N'en parlons plus !

     

  • Un remaniement pour quoi faire ? C'est Hollande qu'il faut virer !

    caricature_francois_hollande_by_cyrielkiller-d4psysm1 - Copie.jpgRien de nouveau à l'Elysée, la conférence de presse de  Hollande n'a fait que confirmer ce que tout le monde sait, à savoir que le Président s'enfonce dans la crise. Il ne veut pas remanier son équipe et il a bien raison. En effet pourquoi changer une équipe qui perd !

    Plus sérieusement, si Hollande était.... sérieux  lorsqu'il prone l'exemplarité budgétaire, il commencerait par virer la moitié de ses ministres inutiles et réduirait le train de vie de l'Elysée. Il veillerait aussi à ne pas sombrer dans l'abus de biens sociaux en entretenant une maîtresse au frais de l'Etat et en la rebaptisant première dame de France. Et s'il se voulait tout à fait exemplaire, il démissionnerait  pour donner une chance aux Français d'élire un président et une équipe de salut public !

  • Damas aujourd'hui, Le Caire, Tunis demain ? et ...Marseille après-demain ?

    naufrage.jpg C'est la civilisation qui sombre en Syrie avec les dernières illusions démocratiques de l'Occident naïf.

    Rappelez-vous les Juppé, Fabius et autres qui annonçaient qu'Assad ne tiendrait pas trois semaines. Trois ans après les Juppé, Fabius et autres se taisent tandis que la Syrie sombre dans la barbarie.

    Trois ans après il apparait  que l'opposition syrienne se réduit à une poignée de diplomates auto proclamés qui n'ont aucun pouvoir sur la prétendue Armée Syrienne Libre, laquelle pourrait fort bien être rebaptisée HEA pour  Hommes En Armes, qui n'ont en commun que de tirer dans la même direction. Le tout sur fond de guerre de religions opposant les clans et les communautés chiites, sunnites et  chrétiennes, mais toutes manipulées par l'Iran, le Qatar ou l'Arabie Saoudite, ces grands états démocratiques comme chacun sait.

    Face aux boute-feux Obama fait preuve de sagesse et non de faiblesse ( terme injuste utilisé par Alain Duhamel dans sa chronique matinale du 13 mai), loin d'être de la faiblesse l'attitude d'Obama est justifiée pleinement par la réalité du terrain. Les fameuses armes chimiques de Bachar el Assad pourraient bien avoir été utilisées les premières...par les rebelles !

    Mais le plus grave n'est pas là, il est dans le décalage entre le pays légal et le pays réel. Qu'on le veuille ou non Bachar el Assad représente le pays légal, tandis que les rebelles sont la réalité d'un pays dont les banlieues sont devenues totalement ingérables sous l'effet de la corruption et des trafics qui y sont liés. Cela est aussi le cas à Tripoli où la chute de Khadafi a permis aux bandes armées de faire désormais  leur loi sur les territoires qu'elles se partagent. Le territoire autour de Beghazi échappe au pouvoir légal en place à Tripoli.

    Damas aujourd'hui, c'est Le Caire ou Tunis demain, mais c'est assurément la lutte des beaux quartiers où vit l'élite cultivée du pays, contre les banlieues où, malgré la police du régime  (ou peut-être à cause d'une police corrompue )les armes n'ont jamais cessé de circuler. Pendant longtemps elles n'ont servi qu'à protéger les trafiquants, puis la religion et la politique sont devenues des prétextes justifiant la montée en puissance de clans opposés à ceux du régime.

     En Syrie la révolte sunnite fut attisée par la Turquie, le  Qatar et l'Arabie Saoudite tandis que l'Iran chiite soutenait les Alaouites au pouvoir. Très vite les démocrates furent dépassés par les extrémistes et la tragédie s'aggrave chaque jour. C'est une leçon à méditer car elle nous concerne. Chez nous aussi le fossé se creuse entre le pays légal et le pays réel, entre les derniers citoyens qui vont encore aux urnes, et les barbares qui controlent les cités de nos banlieues. Damas aujourd'hui c'est peut-être Le Caire ou Tunis demain, et Marseille...après-demain, car la France n'est pas à l'abri de la gangrène qui gagne les banlieues.

    A Marseille aussi les armes circulent et les hommes en armes controlent les trafics, à Marseille aussi la propagande islamiste progresse sur fond de chômage et d'exclusion sociale. Marseille pour l'instant ce n'est que le Chicago des années 30, mais tout peut arriver demain si la République ne prend pas conscience de la menace. A Damas aujourd'hui se joue déjà la guerre mondiale du futur, celle qui oppose les élites éduquées à la misère des banlieues livrées à la violence délinquante et à l'islamisme totalitaire.

  • Colmar : 32è foire éco bio. Des pistes pour sortir des crises.

    colmar2.gif   Peut-être la préfériez-vous à Rouffach comme moi ? Elle était plus conviviale c'est vrai, et à Colmar la location des stands est plus élevée, mais il faut aussi accepter que le bio se développe de plus en plus et que le nombre d'exposants augmente. Le Parc des Expositions de Colmar est désormais mieux adapté à la manifestation du mouvement éco bio.

    Certains n'aiment pas les écolos baba cools habillés à l'africaine ou à la je ne sais quoi, et pourtant quelle richesse ne trouve-t-on pas dans les matériaux traditionnels, en particulier les tissus. Imaginez-vous que je suis parti jusqu'à Compostelle en portant un chapeau fait en tissu... de chanvre .J'ai pris le soleil et la pluie mais mon chapeau en chanvre a fait merveille dans tous mes pélerinages...Je l'ai oublié finalement sur le Sinaï..quel beau destin pour du chanvre cette plante merveilleuse à tout faire...Oubliez un peu le cannabis à son sujet SVP !

    L'écologie concrète ne doit pas être confondue avec l'écologie politique et les Verts. On peut être contre le nucléaire et adhérer à des valeurs de droite , en fait l'écologie concrète n'appartient à personne sinon à ceux qui la pratiquent...concrètement, c'est à dire essentiellement localement.

    Quelle métamorphose pour sortir des crises ? Tel est le thème de cette 32è foire. L'écologie a pour ambition de promouvoir les solutions de la sortie des crises et non pas de la crise. Nous vivons en effet une crise sociétale et une crise des valeurs tout autant qu'une crise économique et une crise de la dette. L'écologie propose un nouveau modèle de croissance  qui passe tout simplement par le retour  à des modes de vie et de consommation beaucoup plus raisonnables et laissant moins d'empreinte sur l'environnement. Cela ne peut survenir du jour au lendemain,mais  des choix s'imposent dès maintenant aussi faut-il se réjouir qu'un grand pays comme l'Allemagne ait osé la transition énergétique en abandonnant le nucléaire. Tout comme il faut se réjouir de la décision européenne de s'en prendre au dumping chinois de la fabrication des panneaux solaires qui ruine le développement de l'industrie européenne en ce domaine.

    L'écologie c'est une série de choix immédiat , tout  comme celui par exemple de choisir des changes lavables plutôt que jetables, de partager la nourriture plutôt que d'en jeter la moitié à la poubelle, voire de remplacer le carré de géranium par un carré de légumes offerts à qui veut les prendre, comme cela se fait de plus en plus en Angleterre par exemple .

    Sur ces sujets et d'autres suivre les liens suivants :

    http://www.munstertransition.org  ( le jardinage convivial et pas seulement)

    http://www.lesamanins.com    (le centre agroécologique fondé par Pierre Rhabi)

    http://alsace-ecoservices.org (les services bio et écodurables)

     

     

     

     

     

  • Flucht ins deutsche Glück ? Ruée vers le bonheur à l'allemande ?

    250px-Coat_of_Arms_of_Germany_svg.pngDie Bundesrepublik ist für  Einwanderer so attraktiv wie seit Jahren nicht mehr. Trotz aller Feindseligkeit gegen Berlins Beharren, dass nur ein schmertzhafter Sparkurs die europäische Schuldenkrise lösen kann, ist Deutschland für Zehntausende von Südeuropäern zu einem Land der Chancen geworden. Und nicht nur für Südeuropäer, darunter zahlen auch ein Paar Elsässer und Franzosen. 

     Also Flucht ins deutsche Glück ?

    Ich bin nicht sicher es ist so. Mein Sohn Bertrand, der im Frankfurterbusinessviertel arbeitet, hofft nur seine deutsche Firma wird ihn bald in die weite Welt schicken, hoffentlich nach Lateinamerika, weit weg von Frankfurt und Deutschland ! Weit weg von Hollandes Frankreich auch !

     Jamais la République fédérale n' a attiré autant d'émigrants. Malgré toute l'hostilité suscitée par l'insistance de Berlin sur la nécessité d'une austérité douloureuse pour résoudre la crise de la dette européenne, l'Allemagne est devenue un pays  d'avenir pour des dizaines de milliers d'européens du sud. Et pas seulement, car parmi eux on trouve aussi des Alsaciens et des Français.

    La ruée vers le bonheur à l'allemande ?

    Je n'en suis pas sûr. Mon fils  Bertrand, qui travaille dans le quartier des affaires de Francfort, ne rêve que d'être envoyé dans le vaste monde par sa firme allemande, de préférence en Amérique latine.. loin de Francfort et de l'Allemagne ! Mais aussi loin de la France de Hollande !

     

     

     

  • Ils allaient à la manif et moi j'allais...à la messe.

    images (1).jpgLe hasard a voulu que je me trouve à Paris ce dimanche 5 mai 2013.Sur les quais du métro j'ai croisé les porteurs de pancarte. Moi j'allais à la messe grégorienne  de 10 heures à Notre Dame de Paris.

    J'en ai eu pour  l'argent de la quête, grandes orgues et chants en latin...du vrai spectacle pour  catho tradi.Avant de quitter Notre Dame j'ai même allumé un cierge devant la statue de Jeanne d'Arc, à croire que je vais finir par voter pour Marine Le Pen.

    Peut-être oui, peut-être non car je ne la prends pas pour Jeanne d'Arc, et d'ailleurs je ne suis pas très catholique, mais ses compagnons ne l'étaient pas non plus...simplement ils avaient la foi. Qui a encore la foi en quelquechose aujourd'hui en France ? 

    J'ai donc allumé mon cierge en priant pour la France, pour que ce vieux pays retrouve la foi et accepte enfin ce monde qui vient dans lequel il a encore quelquechose à dire et à faire. 

    Le problème c'est de traduire ça en politique et là je ne vois aucun De Gaulle se profiler à l'horizon. Et d'ailleurs il ne s'agit pas de refaire 1958,  mais d'oser imaginer la post France de 2058 dans l' Europe mondialisée.

     Et ça c'est pas un "boulot" de président normal. Pauvre Hollande ! Mais qu'il se rassure ! Ni Sarkozy, ni Marine Le Pen, ni Mélenchon ne feraient mieux en ces temps chaotiques. Qui oserait dire la vérité aux Français en ne leur promettant que de la sueur et des larmes ?

    Voilà pourquoi j'ai prié à Notre Dame.

    Voir  Prière à Notre Dame cliquer sur http://le-vieux-templier.hautetfort.com/

     

     

     

     

     

     

     

  • Ier mai 2013.

    6.jpgUn peu tristounet le premier mai 2013, le muguet n'est plus au rendez- vous et les vieux rêves révolutionnaires font pschitt.  Personne n'y croit plus mais quelques-uns continuent de faire semblant d'y croire encore..Il n'y a plus de France mais à droite on fait semblant de ne pas le savoir. Le discours du premier mai de Marine Le Pen fut digne d'une passionaria, son numéro fut encore meilleur que celui de Mélenchon. Mais tout comme lui elle parle pour ne rien dire. Tout comme Mélenchon elle illustre cette jactance gauloise qui fuit le réel dans le rêve pour ne pas affronter le monde tel qu'il est. Je n'ai rien trouvé de concret dans son superbe discours, sinon la demande de démission de François Hollande.

    A noter le courage de Laurent Berger, patron de la CFDT, partisan du récent et très réaliste accord sur la flexisécurité. Laurent Berger a osé dénoncer le syndicalisme de blocage. Bravo !

    A noter aussi les remarques fort justes d'Olivier Besancenot sur les relations incestueuses de l'UMP et du PS avec l'oligarchie financière. On ne peut qu'être d'accord, mais faut-il pour autant se passer des financiers et des financements dont dépendent l'économie et la création d'emplois ? Là encore irréalisme et fuite dans la recherche d'un bouc émissaire.

    Faut-il alors désespérer s'il est vrai qu'il n'y a pas d'alternative au capitalisme ? Certe non, car ce serait désepérer des hommes. Il y a des solutions dans l'évolution même de nos sociétés mondialisées, le monde est meilleur aujourd'hui qu'il ne l'était il y a un siècle. Les solutions sont dans le coeur des hommes, oui il est possible de moraliser les comportements et de mieux contrôler le capitalisme. Il suffit pour s'en convaincre d'observer les démocraties du nord de l'Europe, ces pays plus rigoureux et moins corrompus que ceux du sud et qui réussissent mieux parcequ'ils ont cessé de rêver.