Colmar Régionalisme

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Alstom et la carte de bleue de Poutine : cherchez l'erreur

    140.jpgQuel rapport entre la fin d'Alstom et la carte bleue de Poutine ? Le rapport entre les faux semblants politiques et les réalités économiques....et électroniques.

    Voyons d'abord le cas d'Alstom et de la France.

    Il s'appelle "Ministre du redressement productif " Mon c... ! il vaudrait mieux mettre Montebourg au chômage pour faire des économies car il n'y a plus rien à redresser, et de moins en moins à produire dans ce foutu pays. C'est d'ailleurs là le drame des socialistes, ils sont les fossoyeurs malgré eux de ce jacobinisme et colbertisme à la française devenu obsolète comme modèle de gestion.

    Peu importe qu'Alstom soit repris par General Electric ou Siemens ! Dans les deux cas il y aura de la casse sociale, et dans les deux cas l'état français n'aura aucune influence sur la suite des évènements. Sortez vos mouchoirs braves gens et oubliez la France de Colbert et de...Pompidou.

    Car c'est Pompidou qui dans la droite ligne de la tradition colbertiste, avait créé les grands groupes français plus ou moins associés et dirigés par l'Etat. Cela avait marché au début, avant la mondialisation, mais aujourd'hui ce sont les multis qui commandent et non les Etats.


    Même Poutine est en train de l'apprendre à ses dépens. Il a beau rouler les mécaniques avec sa quincaillerie militaire face à un Obama dispensateur de belles paroles, les vrais maîtres du jeu sont les systèmes bancaires informatiques mondialisés. Peu à peu les robots informatiques qui gèrent nos cartes bleues sont en train de prendre des mesures pour bloquer les comptes et les transferts de capitaux des amis de Poutine !

    En un sens c'est rassurant pour qui n'aime pas la guerre, mais d'un autre côté cela pose la question de savoir si cela a encore un sens d'avoir des idées politiques et d'aller  voter.

    A quoi bon élire des " responsables" politiques sachant que le vrai pouvoir désormais se situe dans la programmation de quelques logarithmes d'un ordinateur anonyme.

  • Canonisations à Rome ou l'église catholique côté people

    200px-Vatican_flag_large.pngLe pape fait aussi bien sinon mieux que la Reine d'Angleterre côté people.La preuve en est donnée par  le grand spectacle de la canonisation de deux papes par deux papes ! Juteuse affaire qui remplit les caisses du Vatican.... et pourquoi pape d'ailleurs ! 

    Plus sérieusement que faut-il retenir de ces histoires de miracles attribués à Jean XVIII  et à Jean-Paul II ?

    Pour en savoir plus sur le sujet lire Les miracles n'existent pas..mais ils se constatent   http://le-vieux-templier.hautetfort.com

     

     

     

  • Nato ? Nein Danke ! Otan ? Non merci !

    NATO0001.gifDie Ukraine Krise hat, bei den Deutschen, das Ansehen der Nato stark ramponiert. Wozu ein Bundnis das schadet mehr als es hilft ?

    Nach einem Bericht der deutschen Tageszeitung "Die Welt", hat die Krim Krise das Vertrauen der Deutschen in Nato erschüttert. Nur eine Minderheit von  45 Prozent der Deutschen würde lieber weiterhin zu Nato und EU stehen.

     La crise ukrainienne a fortement abîmé l'image de l'Otan chez les Allemands. Pourquoi faire une alliance plus dommageable qu'utile ?

    Selon une étude publiée par le quotidien allemand "Die Welt", la crise ukrainienne a ébranlé la confiance des Allemands, dans l'Otan. Seule une minorité de 45 % d'entre eux est encore favorable au maintien dans l'Otan et dans l'UE.

    Frage : Lohnen sich noch die Nato und die EU, wenn sie nur Mitteln der amerikanischen Weltpolitik sind ?

     Question : Le maintien dans l'Otan et dans l'UE en vaut-il encore la peine s'il n'est que le moyen de la politique mondialiste des Etats-Unis ?

  • Pâques musulmanes ..il n'y a pas que les catho tradis qui.......

    imagesBO463POS.jpg...qui posent les bonnes questions à notre société.

    Réunis au Bourget pour leur rassemblement pascal traditionnel, les musulmans de France à travers leur porte parole Amar Lasfar, président de l'UOIF, ont exprimé leur inquiétude au sujet de possibles évolutions nuisibles à la stabilité de la famille..

    Selon Amar Lasfar   "La cellule familiale  est pour nous (musulmans) capitale....sur la famille, les hommes de foi se retrouvent tous" fin de citation.

     

    Sur le sujet voir Comme les juifs et les chrétiens, les  musulmans s'inquiètent pour la famille

     

    Cliquer sur    http://le-vieux-templier.hautetfort.com/

     

     

  • Fessenheim : et elle ressuscita le troisième jour ....

    34474020-p-590_450.jpgC'est de l'acharnement thérapeutique ou un miracle permanent. La centrale est en panne depuis vendredi saint , mais n'ayez crainte elle ressuscitera pour fêter Pâques.

    Le lobby nucléaire nous l'a assuré, il suffit de quelques travaux ( et de beaucoup d'argent ) pour maintenir l'avenir ..............de la centrale ? Ou  celui des prébendes de la cogestion étatico cégétiste de l'énergie en France  ?

    Il faut bien payer les châteaux du CE d'EDF n'est-ce pas ?

    Dans le département du nord le CE d'EDF et GDF est propriétaire du château de Cappelle-en-Pévèle. Le CE d'EDF-GDF possède aussi les châteaux de Sainte Croix dans l'Ain, d'Agecroft sur la Côte d'Azur, de Blomard dans l'Allier, de Vaux à Argenton-sur-Creuse. (sources le JDN et le rapport de la Cour des Comptes cette autre gabegie française car il coûte cher et ne sert à rien n'étant jamais suivi d'effets...)

     

     

     

  • Poutine maître du jeu.

    imagesJV184K06.jpgLes diplomates réunis à la dernière conférence sur l'Ukraine ont poussé un soupir de soulagement: Poutine est apparu comme un grand conciliateur, responsable, et soucieux de préserver la paix en Ukraine.

    Un coup de maître  qui a pris par surprise un Occident qui paniquait déjà au sujet de ses approvisionnements énergétiques. Poutine  a un coup d'avance et il est le vrai maître du jeu.

    Il faut dire qu'en face de lui il a des européens nuls qui ne savent pas jouer aux échecs, et des Américains qui ont commis l'erreur initiale de surestimer leur jeu en Ukraine.

    Plus nul qu'Hollande ou Catherine Ashton il n'y a pas. Seule Angela Merkel est de taille à faire face à Poutine, mais elle sait que l'Allemagne dépend à 30% de la Russie pour son approvisionnement en gaz naturel, aussi a-t-elle fait profil bas.

    Restent les Américains qui nous ont entrainé dans cette galère faute d'avoir compris que la Russie de 2014 n'est plus celle de 1991, faute aussi d'avoir compris que les Russes  ont appris les petits jeux de la CIA et de l'ingérence politiquement correcte.

    Poutine a donc réclamé le désarmement de tous les groupes armée en Ukraine, à commencer par les nervis d'extrême droite qui paradent encore à Kiev place Maidan. Il a aussi rappelé  que ces mêmes groupes factieux ont fait tomber le Président légalement élu de l'Ukraine, à savoir Yanoukovitch. Désarmons les milices a-t-il dit ! Pas chiche messieurs commencez donc !

    Poutine apparait donc comme l'homme responsable qui veut le retour de la paix civile, tout en maintenant la pression sur le terrain, car bien entendu les groupes armés pro russes  prétendent qu'ils n'ont rien à voir avec lui. Du beau travail de services secrets. Mais dans l'affaire ce sont les Américains qui ont commencé et qui aujourd'hui ne savent plus comment s'en sortir.

  • Ukraine : tous terroristes !

    sans-titre.pngPersonne ne prend la situation au sérieux en Ukraine où s'agitent des groupes armés que l'on peut effectivement qualifier de terroristes, sauf que les uns sont des terroristes armés par les services secrets russes, tout comme ceux de la Place Maidan l'avaient été par la CIA pour provoquer la chute du président  Yanoukovitch régulièrement élu, rappelons-le tout de même !

    Personne ne veut mourir pour les agités d'Ukraine et pourtant l' Otan pourrait conduire l'UE à s'engager stupidement aux côtés des Américains.Le conflit ukrainien  n'est qu'une resucée de la guerre froide entre l'Amérique en déclin et la Russie humiliée en quête de revanche. Deux ex super puissances qui croient retrouver leur "gloire" passée en rejouant la guerre froide. C'est insensé car l'avenir c'est la Chine et l'Inde et non les ultimes vindictes du 20 è siècle.

    Dans cette affaire l'Otan est non seulement inutile mais contre productive, elle agit comme un chiffon rouge agité sous le mufle de l'ours russe. L'Otan peut nous entrainer dans une confrontation sans objet avec les Russes. Comment en sortir ?

    Par la voie diplomatique et onusienne en permettant aux Russes d'accepter le gouvernement de Kiev issu de la rue en échange d'une évolution constitutionnelle de type fédéral au profit de l'Ukraine russophone. La raison semble s'orienter vers cette solution mais le pire serait de laisser la CIA  prendre définitivement le pouvoir à Kiev !

     

     

  • Le gouvernement issu de la rue...confronté à la rue.

    sans-titre.pngIssu de la rue le gouvernement de Kiev se voit confronté à son tour à la rue.

    La morale de cette histoire est qu'il n'y en a pas.

    Les activistes d'extrême-droite pro occidentaux qui ont fait tomber Yanoukovitch sont désormais remplacés par des activistes pro russes qui veulent faire sécession.

    Pour l'UE le bon sens consisterait à aider la Russie à retrouver sa place en Europe de l'est en échange de la sécurité énergétique. Soutenir les nationalistes ukrainiens ne fait que l'affaire des lobbies américains désireux de nous fourguer leur gaz de schiste !

  • Elle passe et elle casse mais comme Hollande elle ne sait où elle va !

     

    marine Le Pen.jpgUne fois n'est pas coutume, hier soir j'ai regardé " Des paroles et des actes" sur France 2. Pourquoi perdre son temps à ce genre de spectacle ? Parce que pour une fois le spectacle en valait la peine car Marine Le Pen faisait son cirque.

    J'en ai eu pour ma soirée et je suis allé me coucher en lui adressant mentalement un cordial " salut l'artiste " ! Le problème est que Marine Le Pen fait de la politique, tout comme Mélanchon et Hollande ces autres artistes beaucoup moins doués. Or la France a besoin de responsables et non d'artistes à sa tête.

    Certes le vieux gaulois que je suis s'enthousiasme en regardant Boddicea la flamboyante reine de Celtes, mener la charge contre les Romains de Bruxelles. Mais après ? Et d'ailleurs historiquement ça se termine mal. Après avoir tout cassé et semé la désolation Boddicea finit mal et les Romains gagnent.

    Mais pour l'instant la reine des Gaulois mène la charge et rien ne lui résiste, les élections européennes vont encore le confirmer. Mais après ? Où va-t-elle ? Sa foi, son enthousiasme et son talent vont servir à quoi ?

    Elle pourrait refonder  l'Union Européenne si elle  prenait conscience qu'elle peut le faire, à condition de mettre sa rage celte au service d'une stratégie romaine de conquête de l'empire de l'intérieur. J'ai fait un rêve hier en la regardant, j'ai rêvé qu'elle ne cassait pas l'euro mais allait jusqu'au bord du gouffre de la rupture pour contraindre la BCE à le repenser, peut-être en revenant effectivement à des mécanismes de compensation de change comme c'était le cas avec le SME. Peut-être ?

    Même chose en termes de transferts de souveraineté. Elle pourrait contraindre l'UE à mettre enfin en application le principe de subsidiarité pour définir les niveaux de compétence, la base même du fédéralisme. Elle peut mettre l'UE en crise afin de contraindre la lourde machine de Bruxelles au dialogue et au mouvement. 

    Marine Le Pen pourrait reprendre à son compte les tactiques de De Gaulle et de Mme Thatcher envers la bureaucratie bruxelloise, elle pourrait...Mais je rêve sans doute, car pour l'instant elle passe, elle casse mais ne propose ni stratégie ni vision de l'avenir. Puisse-t-elle se rappeler que Boddicéa a mal fini pour cette raison !

     

     

  • Le Fédéralisme solution aux conflits et outil de rationalité économique

    imagesSOB3H5SM.jpgPendant que les socialistes "remaniés"minaudent devant les caméras et envoient se faire voir à Bruxelles le plus minable d'entre eux, l'Europe précisément, ou plutôt les élections européennes, leur réservent une raclée de plus. Eh bien justement parlons en de ces élections puisque, je le rappelle, ce blog soutient la campagne du Comte Christian d'Andlau pour le parti fédéraliste européen.

    Quelle étrange idée que de s'engager pour le fédéralisme européen , cette idée de Robert Schuman, Alcide de Gasperi et autres illuminés de l'après seconde guerre mondiale ! Etrange idée en effet qui a tout de même valu à notre continent plus d'un demi siècle de paix et de prospérité !

    C'est pourquoi je ne me lasserai jamais de la soutenir en criant haut et fort dans le désert et les ruines  que la mutation fédérale peut seule sauver le vieux continent de la décadence et de la balkanisation nationaliste. L'UE ne peut redevenir un projet que si elle se refonde sur le fédéralisme  initial de ses éléments fondateurs. C'est aussi le  choix de la rationalité politique. La preuve s'en trouve dans l'actualité, au Québec, en Catalogne et en Ukraine.

    La victoire au Québec des partisans d'un fédéralisme renforcé sur les souverainistes renforce le Canada et le Québec. Inversement en Catalogne la victoire annoncée des nationalistes devra déboucher sur une nouvelle mouture de fédéralisme et non sur un isolement de la Catalogne qui serait ruineux pour Barcelone, mais encore plus pour l'économie espagnole toute entière.  Reste l'Ukraine ou le jacobinisme de Kiev (en particulier au plan linguistique pour éliminer la langue russe) aboutit aux résultats que l'on sait.

    Plutôt que de prendre des postures nationalistes Kiev ferait bien de comprendre le message du représentant du Parti des Régions qui propose de construire une Ukraine unitaire mais beaucoup plus décentralisée et fédéralisée.

    Et en France ? En France  Manuel Valls veut faire des économies en rationalisant l'administration locale, c'est à dire en supprimant à la fois les départements et les régions artificielles. Si sa démarche n'est qu'un effet d'annonce il faudra la lui rappeler, car elle constitue un premier pas vers une conception plus rationnelle de la gestion  de notre République. Même s'il ne s'agit que d'un coup de pub, la démarche du Catalan montre qu'il a compris dans quel sens évoluent les vieux états nations européens.