Colmar Régionalisme

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Pourquoi les Français sont-ils si bons......à l'étranger ?

      A Londres, Hong Kong, New York les Français constituent les premières communautés étrangères et ils connaissent une réussite étonnante. Bizarre tout de même quand on voit ce qu'est devenue la France !

    Mais il est vrai que si vous êtes doué et entreprenant à Londres, New York ou Hong Kong, vous ne serez pas condamné à vie à être le sous fifre d'un énarque ou d'un fils à papa parisien dont vous ferez le boulot, mais sans la paie ni la considération. Un étrange plafond de verre vous reléguera toujours  en seconde place. Ceci explique peut être cela. 140.jpg

  • Migrants : la Suède et la Finlande réagissent.

    obj05975.jpg Il n'y a pas de pays plus accueillants que la Suède et la Finlande. Pourtant ces pays se préparent à expulser près de 100 000 migrants. Pourquoi ? Parce que, contrairement aux pays laxistes du sud, ces deux pays refusent de laisser disparaître dans la nature les migrants qu'ils ne peuvent accueillir. Les décharges sauvages ne font pas partie de la tradition de propreté des pays du nord.

    Leur exemple montre que la solution du problème passe  par un traitement "écologique" des migrants selon le principe : accueillir, trier, valoriser, recycler et éliminer le non recyclable ou valorisable.

    Une seule réserve : qu'il existe un Etat pas trop faible ou corrompu capable faire respecter ses lois et ses frontières. Cela est encore le cas dans les pays du nord et en Allemagne,  mais gare aux conséquences pour les pays laxistes voués à devenir les décharges sauvages des pays capables de gérer le problème ! L'exemple de Calais montre que la France est très mal placée en ce domaine.

     

  • Les Alsaciens peuvent-ils encore faire confiance à Nicolas Sarkozy ?

    images0XC52UC3.jpgParce qu'ils ont trop souvent été trompés par les hommes politiques les Alsaciens sont partagés entre l'indifférence résignée et une sourde colère qui les pousse à voter pour le FN. Peuvent-ils encore faire confiance à Nicolas Sarkozy lorsque celui-ci annonce à Strasbourg, je cite ( DNA du 27 janvier 2016) " Si l'alternance a lieu, nous interrogerons chaque région...je veux qu'on laisse le choix aux habitants, car la réponse n'est pas forcément la même partout"

    Ces paroles ne tomberont pas dans l'oreille des sourds en Alsace, mais faut-il croire un bonapartiste pur sang qui ne comprend pas les sensibilités locales ?

    Mais y a-t-il  d'autres choix ? Car l'alternative c'est le FN, parti nationaliste et centralisateur dont l'Alsace n'a rien à attendre. 

  • Chronique habituelle du grand naufrage.

    images0Y5BY9PQ.jpgCe matin 26 janvier la France se réveille dans sa chienlit habituelle : grève et manifestations un peu partout : transports, enseignants etc. Cela ne mérite aucun commentaire particulier car la chienlit française importe peu, beaucoup plus grave est la poursuite du grand naufrage des états européens.

    Rien qu'en France il y a 225 000 faux passeports en circulation. Combien de faux documents de la sécurité sociale, combien de faux permis de conduire ? La conclusion des citoyens respectueux de la loi est qu'ils sont des dindons et des cochons de payant.

    A Calais les habitants sont soumis à la loi des bandes de migrants de plus en plus agressifs et ...rien ne se passe car les "No borders" ( sans frontières") y font la loi avec l'accord tacite du beau monde médiatique et politiquement correct au pouvoir dans les hémicycles. Mais pas seulement, les anarchistes sans frontières sont au pouvoir en Grèce et ils s'opposent à toute mesure qui permettrait  de contrôler l'invasion migratoire qui débarque sur leurs côtes.

    Et pendant ce temps nos élites se gargarisent de mots anglais pour donner l'impression qu'elles font quelque chose,mais aussi pour mieux masquer leur panique.  On va créer des " hot spots", comprenez des centres de rétention aux frontières, dont personne ne veut en Grèce justement. Notre gouvernement propose une " task force", comprenez un comité ad hoc, pour stopper l'invasion des faux documents, sauf qu' une simple mesure comme la déchéance de nationalité semble impossible à faire passer.

    Bla bla partout, action nulle part. Il est urgent d'agir et nos hommes politiques en sont conscients, mais ils n'osent nous le dire, ils le font, mais pas sur nos écrans. C'est ainsi qu'hier j'ai pu entendre Monsieur Macron dire sur un forum de la BBC que nous avions six mois avant ....le suicide. Mais il est vrai que  sur le même forum Frederica Mogherini ( ministre des affaires étrangères de l'UE comme vous ne savez pas ) a montré toute l'inconscience des bureaucrates de Bruxelles. Elle s'est montrée fière de l'action de l'UE en méditerranée ! Eh oui fière de son impuissance, et tout ça parce que nous repêchons de plus en plus de migrants en leur évitant la noyade. Son message était le suivant : " Continuez à venir, nos épuisettes sont prêtes pour vous embarquer dans notre galère ".

    Pas une fois dans ce débat de la BBC je n'ai entendu un dirigeant dire qu'il fallait attaquer le mal à la source en se fixant pour objectif le retour des réfugiés dans leurs pays. Mais il est vrai que cela implique la volonté d'y faire la guerre avec eux pour leur redonner le toit, la terre et le travail auxquels ils aspirent légitimement. 

    PS David Cameron semble avoir enfin compris le message. Il propose une action au sol en Syrie.

     

  • Colmar demain

    colmar2.gifGilbert Meyer laissera une ville bien gérée et qui présente de très nombreux attraits. Il n'est pas facile d' y être dans l'opposition car le maire est bon, il est même capable de mettre ses anciens adversaires dans son équipe.

    Il faut pourtant une opposition en démocratie afin d'éclairer d'autres choix. Le débat sur le PLU dans le cadre de l'avant projet d'aménagement et de développement durable en est l'occasion.

    A l'occasion de ce débat au Conseil Municipal, Victorine Valentin qui est une amie et une militante associative comme je le suis (mais qui n'est pas ma tasse de thé politique je précise)  avait  souligné,  je cite les DNA : " l'optimisme incurable" de la majorité municipale en matière de projections démographiques.

    Nous sommes là au cœur du débat sur l'avenir en effet. Nous avons changé d'époque et il va falloir faire aussi bien avec des perspectives de croissance qui s'amenuisent sous l'effet des contraintes écologiques et sociétales. Il va falloir gérer aussi bien avec des moyens limités. En termes d'utilisation du foncier, la nécessité de préserver les terres agricoles autour de Colmar impose de mieux utiliser le foncier bâti ancien et de le faire de manière exemplaire.

    Plutôt que de gaspiller l'espace apprenons à construire des maisons et des immeubles produisant de l'énergie avec les technologies les plus innovantes. Faisons de Colmar le pôle français de la production énergétique par le bâti !

    En matière de transports urbains prenons de l'avance en équipant la ville de bornes de recharges pour véhicules électriques et, sur le plan humain et sociétal, donnons l'exemple de la gestion interculturelle et interreligieuse des lieux de culte et de culture. L'innovation doit être non seulement technique, elle doit l'être encore plus au plan culturel et spirituel.

    Colmar demain c'est  20 ans d'une  crise profonde. Les flux migratoires font craquer nos vieilles sociétés. Quel défi pour les responsables ! Quelle belle occasion d'innover en tous domaines !

    Vaste programme me direz-vous. Certes, c'est pourtant celui du vieil homme que je suis et qui croit passionnément à l'avenir, à commencer par celui de notre ville.

     

     

  • Une médaille bien méritée.

     Gilbert Meyer, maire de Colmar, a été décoré hier de la médaille du mérite par le président de la République en visite dans notre ville. Une médaille de l'ordre du mérite bien méritée en effet. Contrairement à d'autres qui sortent des livres pour annoncer ce qu'ils ne feront pas, Gilbert Meyer lui a sorti son livre pour faire savoir ce qu'il avait fait.

     Nous avons déjà eu l'occasion de parler de son livre " 20 ans au service des Colmariens" Décoré et justement reconnu Gilbert Meyer peut être fier du Colmar qu'il va laisser inexorablement car même lui n'est pas éternel. La bonne question est de savoir si dans les 20 prochaines années il sera possible de gérer Colmar comme il l'a fait. Ce sera l'objet de la prochaine note. colmar2.gif

  • Sarko aussi sort son livre.......

    3406-1_m.jpgAprès Juppé, Fillon, Coppé et les autres...voici que Sarko nous sort son livre lui aussi.
    C'est ainsi dans notre belle France, nation littéraire s'il en est. Le problème est qu'une fois au pouvoir nos hommes politiques oublient ce qu'ils n'ont jamais écrit puisqu'ils utilisent des nègres pour cela. A quoi servent donc ces livres politiques ? Pas même à faire des ventes, sauf quand il s'agit de cul comme Mme Trierweiler l'a si bien compris. Peut-être à  permettre à certains journalistes et commentateurs d'aller à la soupe le temps d'une émission radio ou télé ?

    Je n'ai pas de réponse et cela m'est égal  car de toutes façons la politique n'est plus faite par nos élus mais par des gens invisibles, non élus et  qui n'écrivent pas de livres. Comme ceux par exemple qui se préparent en secret à nous imposer un traité de libre échange transatlantique qui liquidera l'Europe définitivement.

  • Brexit or not Brexit ?

    eu-flag.gifIl parait que la possible sortie de l'UE de nos amis britanniques déprime un peu plus les pauvres dépressifs et autres agités du sommet de  Davos. Il n'y a pourtant pas de quoi s'inquiéter.

    La sortie du Royaume Uni de l'UE ne serait au contraire que l'heure de vérité pour l'UE.

    Que veulent en effet les Anglais, sinon faire un peu plus encore de l'UE une vaste zone de libre échange sans contours ni ambition politique ?  L'UE est très exactement ce qu'ils ont toujours voulu qu'elle soit, c'est à dire un ectoplasme dirigé par la City et Wall Street sous l'égide de l'Otan. Les négociations secrètes avec les Etats Unis pour un accord de libre échange transatlantique vont encore plus loin dans ce sens, mais pour les Anglais ce n'est jamais assez.

    Affolés par la crise du capitalisme mondialisé ils pratiquent la fuite en avant en exigeant toujours plus de libéralisme sauvage au sein de l'UE pour relancer leur économie. Mais rien n'y fait, le capitalisme mondialisé est en crise avec pour conséquences la guerre au Moyen-Orient et la création de l'Etat Islamique. Le chaos au Moyen-Orient et dans le monde des pétrodollars a pour conséquence l'invasion des migrants qui, à son tour, prépare le chaos dans l'UE et sa probable dislocation. Rien ne va plus et les jeux sont faits, voilà pourquoi les Anglais veulent se retirer du jeu et tirer l'échelle.  

    Prétendre les garder à tout prix dans l'UE n'y changerait rien et ne masquerait pas l'échec de la construction européenne. Le Brexit illustrerait simplement  la fin d'une illusion née de l'après guerre dans les années 50, autant dire une simple parenthèse historique.

    Brexit or not Brexit ? Much ado about nothing (Shakespeare )  Beaucoup de bruit pour rien... my dear ! 

     

  • Les pauvres déprimés de Davos !

    140.jpgLes décideurs et autres grands experts réunis à Davos sont déprimés. Le prix du pétrole s'effondre et l'économie chinoise ne croît plus que de 6% par an .Pauvres experts !

    Et dire que ces gens-là dirigent la planète !  Pour notre malheur car ils n'ont aucune idée de ce qu'est le BNB, le Bonheur National Brut, notion unique à ce pays perdu de l'Himalaya qu'est le Bhoutan.

    Pauvres déprimés de Davos qui nous rendent le monde invivable ! Je leur souhaite une cure de désintoxication au Bouthan.

     

    Voir Le Bouthan et le BNBhttp://le-vieux-templier.hautetfort.com/

  • Migrants : l'omerta à la française.

    obj05975.jpgEn Allemagne on ne parle que d'eux et l'on sait même combien arrivent chaque jour. En Suisse et au Danemark on prend des mesures d'accueil pragmatiques en les taxant et l'on y refoule beaucoup. Ailleurs comme en Pologne ou en Hongrie on ferme les frontières, mais en France ?

    En principe la France est favorable à l'accueil des migrants selon une clé de répartition européenne.  Mais dans les faits que se passe-t-il ? Nos médias semblent muets sur le sujet. Ont ils la consigne de pratiquer l'omerta et de nous amuser avec le foot et les faits divers ?

    Le silence sur la question ne peut masquer l'inquiétude des Français avec de probables conséquences électorales à terme.