Colmar Régionalisme

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Wintzenheim :que Dieu pardonne au curé et à son église !

imagesXQO0NF6Z.jpgTrès aimé à Wintzenheim le curé Spitz a succombé aux démons de la chair. Il a détourné de l'argent pour obtenir des faveurs sexuelles d'une paroissienne qu'il aurait également violentée. (DNA 30 09 2016)

Les faits sont graves et justice doit être faite.

Justice des hommes s'entend. La justice de Dieu c'est autre chose, et s'il faut demander pardon à Dieu pour les fautes du curé, il faut aussi que l'église catholique demande pardon à Dieu pour le traitement qu'elle impose à ses prêtres.

Le célibat ne peut être que le choix d'un homme libre et il ne saurait être lié au service divin pour de basses raisons matérielles. Le célibat a été imposé aux prêtres en 1123 afin que l'église romaine puisse récupérer leurS héritages et non les familles. Le prêtre est censé être marié à l'église en effet,  et l'on comprend que tout débat  théologique sur le sujet n'est qu'hypocrisie et rideau de fumée.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires

  • Je suis en phase avec cette analyse. Bien que je réprouve les faits qui sont reprochés à ce curé, aussi bien concernant le détournement de fonds, les violences sexuelles sur mineure et aussi le fait d'avoir abusé la confiance des paroissiens, je considère ce prêtre avant tout comme la victime d'un système dépassé qui nie que les prêtres sont des êtres humains comme les autres, en proie au désir et à la passion.
    Je pense que si cette situation (célibat des prêtres) ne change pas, nous devrons faire face à d'autres affaires de ce type.

Écrire un commentaire

Optionnel