Colmar Régionalisme

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Faut-il désespérer des régionalistes alsaciens ?

images0XC52UC3.jpgPartout en Europe les régionalistes ont le vent en poupe. Il pourrait en être de même en Alsace si les régionalistes alsaciens se montraient raisonnables au-delà des a priori  d'un autre âge qui les divisent encore. Unis au service de la démocratie de proximité contre la dictature soft du jacobinisme de droite ou de gauche ils deviendraient les maitres du jeu.

Unser Land et Alsace d'abord doivent impérativement trouver un accord pour présenter des candidats communs aux prochaines législatives si les régionalistes veulent créer la surprise à laquelle ils peuvent prétendre raisonnablement s'ils sont unis.

Pour cela il leur faut comprendre que les notions de droite et de gauche sont artificielles comme le montrent les querelles au sein des partis nationaux. En outre les marqueurs identitaires et écologiques font partie de l'offre globale des partis et ne doivent pas masquer le vrai marqueur, commun à tous le régionalistes, à savoir que le régionalisme c'est d'abord le choix de la démocratie locale proche des citoyens. C'est un choix  qui ne concède à l'état central que les prérogatives régaliennes de la justice, de la défense et du maintien de l'ordre intérieur.

Sur cette base les régionalistes alsaciens devraient être capables de présenter des candidatures  communes en offrant une alternative crédible aux Républicains et à la gauche. Faute de quoi les électeurs se tourneront massivement vers le FN, la pire des choix pour notre région.

Les régionalistes alsaciens sauront il faire preuve de maturité politique ou faut-il désespérer d'eux ?

Les commentaires sont fermés.