Colmar Régionalisme

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • En marche !...vers le moyen-âge.

    140.jpgRemplacez la trompette du clown blanc par une flûte et le clown par un séducteur médiéval, et vous aurez Manuel Macron en train de nous entrainer vers on  ne sait trop  quoi,  comme le célèbre joueur de flûte de la légende allemande. Nul ne sait où va Manuel Macron, surtout pas lui.

    "En marche" ça marche et ça séduit le mouton moyen du troupeau UMPS, avec ces électeurs là Emmanuel Macron fait de l'optimisation électorale comme il sait faire de l'optimisation fiscale pour masquer sa fortune.

    Notez qu'il n'est pas pire que les autres candidats, il est comme eux,  comme nous,  il n'est qu'un fétu de paille sur la vague qui nous emporte et  qui disloque le monde d'hier.

    Où allons-nous ? disent beaucoup affolés par la tournure que prennent les évènements. A ceux-là je réponds que nous allons vers un nouveau moyen-âge, un monde de châteaux forts bien sécurisés  où  règne l'ordre et le progrès, et le monde des cours des miracles et des errants qui battent la campagne et trainent leur misère de par le vaste monde.

    Dans ce monde les nations n'ont plus de sens et les empires ne sont que de vagues références à un monde disparu qui fut autrefois organisé par l'Amérique, l'Onu ou encore l'Otan et l'UE. L'Amérique de Trump sombre dans le ridicule, mais son président voit juste quant à l'obsolescence et la dislocation des grandes institutions internationales du 20 è  siècle.

    C'est dans un monde médiéval qu'il faudra vivre désormais, sans s'étonner du  retour du local et des vieilles entités comme l'Ecosse ou la Catalogne.

    En marche  ! Oui mais en progressant à la boussole  et sans trop savoir où se diriger. En marche ! Oui Manuel Macron a raison de glisser sur ses projets et sa direction, avec son air de bisounours il a tout compris, il a compris que les jeux sont faits et que rien ne va plus, et il tire son épingle du jeu autant que faire se peut. Ceux qui croient encore à la politique et aux beaux discours électoraux sont des benêts.

    En marche donc ! Car il vaut mieux tenter de bouger plutôt que de rester sur place et glisser dans un sommeil mortel.  

    Sur le temps que  nous vivons on lira un catholique parle aux catholiques surhttp://le-vieux-templier.hautetfort.com