Colmar Régionalisme

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Le vieux fou et le petit prince machiavélique.

    sans-titre.pngOui ce fut un beau 14 juillet comme on les aime, une parfaite illustration de l'incommensurable futilité de la politique, mais le spectacle y était et, au-delà des symboles, une réalité qui flatte mes tripes gauloises : la France est de retour. Et cela pour deux raisons. La première est que l'Amérique est dirigée par un vieux fou imprévisible qui  la décrédibilise et rend dangereuse sa puissance intacte, la seconde est que la France a à sa tête quelqu'un qui pratique la Realpolitik. A Trump le blabla et les symboles mais avec Angela on parle sérieusement de la défense européenne et du rôle que l'UE doit jouer pour utiliser sa puissance, douce mais réelle.

    Le vieux fou ne cessera pas de nous surprendre mais mon admiration pour le petit prince se nuance de réserves quand je pense à la faiblesse de la vie démocratique dans ce pays centralisé où seul compte le fait du Prince.

    Bravo au sans faute du petit Prince à ce jour, mais combien plus j'aimerais vivre dans une France où les individus n'auraient pas besoin du Prince, étant suffisamment adultes pour se gouverner eux-mêmes comme le font si bien nos voisins suisses !