Colmar Régionalisme

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Europe : l'Empire ou le chaos médiéval.

      téléchargement.jpgLe Conseil Européen constate l'impasse croissante des négociations du Brexit et il note la montée des forces nouvelles populistes ou régionalistes qui contestent l'UE telle qu'elle existe.

Selon Bruno Lemaire dont je salue ici l'analyse clairvoyante, le choix est entre, je cite (DNA du 19 10 201 ) "davantage d'intégration dans le respect des nations" et "le repli nationaliste, voire régionaliste".

Cette bonne analyse ne va pas assez loin car elle ne s'intéresse pas aux causes du " repli nationaliste et régionaliste ". La cause première des difficultés de la construction européenne est qu'elle n'est qu' un mécanisme purement juridique et économique qui a omis d'intégrer les facteurs culturels, historiques et identitaires dans sa vision d'avenir.

Il ne peut y avoir davantage d'intégration que si les fondements de la construction européenne sont remis en cause, à savoir le mondialisme libéral  sans frontières. La montée des populismes et des régionalismes a pour origine le besoin de repères stables dans une évolution que manifestement nos élites ne maitrisent plus. Les peuples ne raisonnent pas, ils font confiance à leurs tripes et ils ont raison.

L' UE n'a pas pour vocation d'être un appendice de l'ONU et d'être ainsi condamnée au verbiage humanitaire et à l'impuissance, pour exister elle a besoin d' une ambition impériale et d'une volonté de puissance ancrée dans les aspirations populaires à la sécurité et à l'identité. Les peuples européens ont une histoire et des racines culturelles communes qui fondent leurs identités, ils ne sont pas prêts à se sacrifier sur l'autel du mondialisme humanitaire et du business d'une élite mondialisée. Ils exigent de plus en plus d'être respectés tels qu'ils sont.

Si cela n'est pas compris les forces populistes et régionalistes créeront les conditions d'une Europe néo-médiévale et chaotique. Dans le cas contraire elles contribueront à ré enraciner le continent et lui permettront d'assumer sa  dimension mondiale et régulatrice face à la Chine, au monde anglo-saxon et aux chaos orientaux et africains.

 

 

Écrire un commentaire

Optionnel