Colmar Régionalisme

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Pas de pitié pour les terroristes de retour de Syrie !

images (2).jpg"Déradicaliser", c'est à dire prétendre  traiter par des méthodes psychiatriques les terroristes de retour de Syrie est un signe de la faiblesse intrinsèque des sociétés civilisées face au terrorisme. User de la psychiatrie envers ces personnes est une forme déguisée de pardon inadmissible et dangereuse. C'est aussi un manque de respect des droits de la personne.

En politique la psychiatrie devient le prétexte des dictatures et l'excuse honteuse des sociétés vieillissantes et décadentes qui n'osent, ni ne savent plus appliquer leurs lois. Dans le cas précis des terroristes revenue de Syrie, il n'y a de place que pour l'application du Droit International.

 Prétendre traiter l'homosexualité par la psychiatrie est considéré à juste titre comme une atteinte aux droits de la personne. Pourquoi en serait-il différemment avec les déviances terroristes ? Respecter la personne des terroristes  c'est respecter leur personnalité et leurs choix, mais cela entraine l'urgente obligation de les mettre hors d'état de nuire, y compris s'agissant des femmes et des enfants.

Femmes et enfants compris, qu'ils soient extradés en Syrie ou en Irak !  Qu'ils soient jugés par les autorités légales de ces pays! Ou préfèrera t on extrader Puigdemont vers l'Espagne et lever l'immunité parlementaire de Marine Le Pen pour se donner  l'illusion du courage et de la lucidité  ?

Écrire un commentaire

Optionnel