Colmar Régionalisme

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Macron en Corse : aurait pu mieux faire.

100px-Coat_of_Arms_of_Corsica_svg.pngEn Corse Emmanuel Macron a réaffirmé l'autorité de l'Etat mais sa- posture n'était que le volet obligé d'une action qui exige d'anticiper sur l'évolution probable de l'ile et pas seulement d'elle. Le temps du jacobinisme est derrière nous et le Président le sait bien, encore faut-il tôt ou tard accorder les actes aux bonnes intentions.

Cela vaut aussi pour l'Alsace qui ne se laissera pas plus noyer dans le Grand Est que la Corse au fond de la Méditerranée. A ce jour le Président a fait un sans faute y compris en Corse ou s'agissant de l'Alsace. Mais il devrait se garder de penser que son habileté politique suffira à faire disparaître les problèmes d'eux-mêmes.

S'agissant de la Corse les bombes pourraient bien exploser de nouveau si l'Etat accepte que l'ile soit transformée en Cuba ou Saint Bart' au profit d'oligarques et spéculateurs immobiliers venus d'ailleurs et parfois de très loin.

En Alsace il s'agit simplement de pouvoir construire des ponts sur le Rhin ou d'établir des écotaxes routières sans demander la permission de Paris , mais même cela est impossible; ce qui tôt ou tard finira par poser des problèmes au Président.

Les faits sont têtus Monsieur le Président, et il ne suffit pas d'user d'un verbe jupitérien pour les faire disparaître.

Écrire un commentaire

Optionnel