Colmar Régionalisme

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • On demande Jupiter.

    VALEURS4215_001.jpgA ce jour Emmanuel Macron gère bien la crise sociale et la chienlits universitaire permanente mais tiendra-t-il ? Il  lui faut absolument en finir avec le vieux monde de la CGT et des universités de chienlits car le nouveau monde lui réserve d'autres défis autrement plus sérieux que les rodomontades mélanchonesques.  C'est de Mayotte que viennent les avertissements, de cet outre mer où la marée démographique est en train d'emporter la République.

    La révolte des Mahorais pourrait bien préfigurer celle des Français de plus en plus conscients de l'impuissance croissante de l'Etat à endiguer la marée de l'immigration incontrôlée et de la délinquance, terroriste ou non, qu'elle engendre.

    La récente loi sur l'immigration est encore une loi du 20 è siècle fondée sur l'idée d'intégration, or nous sommes au 21 è siècle et l'urgence est désormais celle de la fermeture des frontières face à la submersion migratoire.

    Emmanuel Macron qui peine déjà à mettre en oeuvre les réformes de la fin du 20 è siècle ne semble pas avoir pris conscience de l'urgence. Comme ses prédécesseurs, et comme après chaque attentat, il en reste aux discours incantatoires. Sur le fond ce libéral ne peut accepter l'idée de frontière et de défense de la frontière. Il lui faudra changer pourtant s'il ne veut pas voir la France évoluer vers une situation politique à l'italienne, reflet d'une société en décomposition.