Colmar Régionalisme

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Emmanuel Macron et la religion

    images (4).jpgPeu importe ce qu'Emmanuel Macron a dit aux évêques de France, l'important est qu'il reconnaisse le fait religieux sans lequel il n'est pas de politique possible, n'en déplaise aux tenants d'une laïcité hors sol, voire sectaire. 

    Mais ne nous y trompons pas, au-delà des catholiques c'est aux Français de toutes confessions qu'il s'est adressé, et d'abord aux musulmans les derniers croyants de notre société sécularisée. Sans eux nous ne construirons pas d'avenir paisible en ce pays, la foi monothéiste qui est la leur, comme la nôtre, est nécessaire à la remise en ordre sociétale d'un Occident en perte de repères. Cela vaut bien, sinon une messe, du moins une relation de confiance avec nos évêques.