Colmar Régionalisme

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Macron, Trump et les mâles blancs.

140.jpgEmmanuel Macron se veut l'incarnation d'une France américanisée et métisse mais il est surtout l'expression de la boboisation de nos élites, j'en veux pour preuve son langage politiquement correct et sa détestation des "mâles blancs" dont il est. Il me fait penser à Fabius et sa femme nés avec une cuillère en or dans la bouche et qui au temps de la Mitterandie, voulaient se faire passer pour des prolétaires !

Emmanuel Macron se veut le terminator de la gérontocratie et du vieux monde au nom des "djeunes", mais il ne voit pas qu'il  court après une illusion américaine déjà dépassée, celle d'Obama. L'Amérique de Trump n'est pas celle-là, l'Amérique de Trump est celle du "white backlash", du choc en retour des vieux mâles blancs et de tous les petits blancs en colère.

En Europe aussi le nouveau rêve américain est celui de Trump, un rêve de vieux riches s'abritant dans des résidences sécurisées, le rêve d'un nouvelle Europe identitaire fragmentée s'abritant  derrière des frontières la protégeant de la catastrophe mondialisée annoncée. Cette Europe de demain émerge déjà en Europe de  l'Est et en Italie et tôt ou tard aussi en Allemagne et en France, la loi des grands nombres ne saurait tromper les futurologues.

Pauvre "djeune" Macron qui ne voit pas combien il est en train de prendre un cou de vieux !

 

Écrire un commentaire

Optionnel