Colmar Régionalisme

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Actualité électorale - Page 5

  • L'Ecosse et les autres.Merci les régions.

    S4.gifLes Ecossais n'acceptent pas le Brexit et songent à leurs intérêts d'abord. C'est la raison pour laquelle lors d'une réunion du parti indépendantiste SNP au pouvoir à Glasgow, sa présidente a annoncé qu'elle préparait un second référendum sur l'indépendance. La Catalogne en prépare un aussi pour se dégager de Madrid.

    Tout ça au grand dam de Londres, mais aussi de Bruxelles. Il y a de quoi car  l'UE se détricote partout, non seulement du fait des populismes nationaux, mais encore plus en raison de la montée du régionalisme. Ce dernier non seulement remet en cause l'état nation dépassé, mais également le système mondialiste.

    Merci au parlement régional wallon d'avoir refusé le CETA que veut nous imposer Bruxelles, ce traité mortifère qui autoriserait les OGM et les gaz de schiste.

    Merci les régions car ce sont elles qui ouvrent les voies de l'avenir. Small is future !

  • Primaires à droite : Juppé vainqueur en absence.

    51512555-tete-de-pythagore - Copie.jpg

    Une fois n'est pas coutume j'ai fait l'effort hier de regarder la télé pour suivre le débat des primaires de la droite. Il parait selon un sondage que Juppé en serait sorti vainqueur.

    Franchement je ne comprends pas pourquoi car il n'a rien dit, ou si peu. Justement me direz-vous, c'est pour cela qu'il plait car il ne prend pas de risque en sa qualité de  candidat de la nostalgie. L'électorat de Juppé c'est la génération des papyboomers qui se souvient de Chirac, le champion bien aimé du farniente politique. Chirac qui pratiquait si bien le déni de réalité  et  l'art de cacher les problèmes sous le tapis.

    La génération des papyboomers rêve encore de l'heureux temps des trente glorieuses que le vieux Juppé incarne. Quant à sa réforme la France attendra, Bruno Lemaire et Jean-François Coppé ont avancé, l'un un plan de réforme, l'autre une méthode d'action par ordonnance, mais hélas ils ne seront pas élus et la France sombrera encore un peu plus dans sa nostalgie impuissante.

    Et Sarkozy ? Mal à l'aise, tendu et amer, il appartient au passé lui aussi. NKM ? Une bobo ne fait pas le printemps en politique. Fillon ? Un bon candidat, mais en d'autres temps.

    Une surprise dans ce débat, à savoir la qualité du candidat inattendu, le catholique Jean Frédéric Poisson qui a montré une grande capacité d'analyse. Il a fustigé l'attitude de la droite et du centre qui depuis 30 ans n'ont fait que subir au pouvoir les décisions prises par la gauche. Bien vu Monsieur Poisson, mais vos bons sentiments catho envers l'islam et les questions identitaires vous disqualifient pour affronter les dures réalités du pouvoir.

  • Sarko en difficulté, Juppé prépare l'alternance...pour la gauche

    3406-1_m.jpg

    Pour les primaires des Républicains les carottes semblent cuites pour Nicolas Sarkozy dont la voix se perd dans le tintamarre médiatique autour des affaires. Face à lui Alain Juppé semble bien placé pour gagner la primaire et se faire élire ensuite par la gauche.  Une arnaque de plus ...A moins que les candidats se passent des primaires et s'adressent directement au peuple français; ce qui changerait la donne.

    Dans ce cas je donne toujours Sarkozy gagnant contre Marine  Le Pen au second tour,   s'il passe outre au résultat d'une primaire qui ferait  de Juppé le candidat des Républicains.

    Quant à la France dans tout ça elle survit mais sans espérance, et de plus en plus décadente à l'instar de toutes les sociétés occidentales.

    Reste la foi, mais nul ne peut demander à Sarkozy, ou à tout autre candidat, d'être à la fois Voltaire et Saint Bernard pour que la France retrouve sa vocation spirituelle. Le défi de l'islam pourrait aider à la réveiller, mais ça c'est une autre histoire.

    Sur le sujet  lire La vocation spirituelle de la France

                              http://le-vieux-templier.hautetfort.com

  • Inquiétant Oncle Sam.

    180px-Unclesamwantyou.jpgJe précise que je ne suis pas anti américain, simplement pro alsacien, pro français et partisan d'une Europe de l'Atlantique à l'Oural. J'ajoute que l'Amérique est la nouvelle patrie de ma fille.

    Le problème est que l'Oncle Sam n'est plus ce qu'il était, il vieillit mal et montre des signes inquiétants de faiblesse. Au Moyen Orient il triche sur la vérité des faits au point de soutenir   indirectement les djihadistes, et chez lui il  donne le spectacle du n'importe quoi. Les Américains vont devoir choisir entre un clown lubrique et une rombière suspecte à bien des égards.

    Chez nous ce n'est guère mieux, mais c'est moins grave pour l'avenir de la planète.

  • Rubrique alsacienne

    images0XC52UC3.jpgL'arnaque du financement des Régions

    C'est Unser Land qui a soulevé le lièvre ( DNA du 2 octobre )Selon les autonomistes  le versement par l'Etat aux régions d'une partie de la TVA sans clé de répartition ni de modalité de collecte est une arnaque.

    Ils ont raison car dans ce flou seul Bercy est à la manœuvre ne laissant aucune marge d'évaluation budgétaire sérieuse aux régions. Faudra-t-il devenir autonomiste, ou bien Monsieur Richert aura- t- il le courage de mettre les pieds dans le plat ?

    Eric Straumann ne lâche rien

    La mesure du CG du Haut Rhin imposant quelques heures de bénévolat aux bénéficiaires du RSA a été invalidée par le Tribunal Administratif. Le président du CG du Haut Rhin fait appel.

    Reichshoffen victime de la gabegie parisienne ?

    La décision ubuesque des clowns qui nous gouvernent de commander des TGV à Belfort pour les faire rouler à la place des TER pose deux questions :

    1) Quid de la question de la construction des rames de TER en Alsace si désormais les TGV doivent les remplacer ?

    2) La gestion des transports ferroviaires est censée être de la compétence des régions. Monsieur Richert a-t-il été consulté sur la décision arbitraire de Paris de commander les TGV inutiles ? Si oui pourquoi n'a-t-il pas protesté ?

    3) L'aide à la mobilité n'existe-t-elle pas en France ? Plutôt que de gaspiller des millions pour  l'achat de TGV inutiles un plan d'aide à la mobilité aurait coûté beaucoup moins cher. Il aurait permis d'étudier cas par cas les dossiers des salariés d'Alsthom qui, pour la plupart,  auraient pu travailler sur le site de Reichshoffen dans des accords "gagnant gagnant" adaptés à chacun. Belfort /Reichshoffen c'est la porte d'à côté dans le monde d'aujourd'hui. L'un de mes enfants travaille entre la  Chine et  Strasbourg, il n'a pas choisi de le faire mais il y gagne. Le cas d'Alsthom et la gestion du dossier sont une illustration supplémentaire de l'archaïsme français.

     Le FN se convertit au régionalisme ?

    "Seule Marine nous rendra l'Alsace" clame Laurent Gnaedig , secrétaire départemental du FN 67. Après s'être prononcé contre le Conseil Unique le FN  préconise désormais un "retour aux régions historiques". On aimerait le croire car dans le Haut Rhin personne ne dit rien sur le sujet. Quant à Marine Le Pen c'est d'abord une jacobine et une parisienne, et je doute qu'elle se soucie des moutons alsaciens. Si le FN devenait girondin cela se saurait.

    Et si cela était vrai ? Eh bien dans ce cas après avoir été vendue à la découpe, l'Alsace pourrait  faire l'objet d'une enchère électorale dans la perspective des présidentielles. A ce jour la meilleure offre est celle de Bruno Lemaire, mais si Marine Le Pen voulait surenchérir pourquoi pas après tout !

  • Bruno Lemaire entend les inquiétudes des Alsaciens.

    images0XC52UC3.jpgRendu prudent par l'expérience je répugne à faire campagne pour qui que ce soit. Je vote à droite et régionaliste quand c'est possible.

    L'engagement de Bruno Lemaire en faveur d'une expérimentation qui accorderait des transferts de compétences régionales à l'Alsace me semble devoir être souligné. A ce jour  il est mon candidat.( sous réserve que d'autres candidats de droite ne s'engagent pas plus avant et plus concrètement en faveur de notre région).

  • Nos ancêtres les Gaulois !

    cochon_bouclier.jpgTrès franchement les politiques n'ont pas d'humour car la référence de Nicolas Sarkozy à nos ancêtres les Gaulois, pour en être fondamentale n'en est pas moins anecdotique. Il fallait le dire bien sûr car dans le climat actuel de mondialisme la référence à l'identité s'impose, mais il est bien évident que l'identité n'est pas le critère déterminant du choix politique. Pas pour moi en tout cas puisque je penche pour Bruno Lemaire. Or il se trouve que Bruno Lemaire a parlé de caricature à propos de la remarque de Nicolas Sarkozy.

    Il a tort car par sa remarque Bruno Lemaire apparaît trop sérieux, trop intellectuel sur un sujet sensible qui  parle aux tripes des électeurs. Sarko le sent, et de ce point de vue, il est meilleur que Bruno Lemaire. Je crains fort que mon candidat aux primaires des Républicains ne soit  battu par Sarkozy justement.

    Quant aux critiques de Rama Yade (qui l'a fait reine ?) elles relèvent de la classe intello médiatique qui ne comprend rien au peuple français. Pour ce qui est de Mme  Najat Belkacem comment se fait-il justement qu'elle croit devoir ajouter un Vallaud à son nom ?  Sinon parce qu'implicitement elle reconnaît cette francitude qui manque à un Belkacem ?

    Nos ancêtres les Gaulois ! Eh bien parlons-en car ils sont les tripes originelles de ce pays, que cela plaise ou non à nos intellos! Les Gaulois c'est le sang des grognards de Napoléon et celui des paysans soldats de 14, ce sont les bras de la France paysanne et industrielle de Colbert et des barons d'industrie de Napoléon III, c'est notre identité et la nier, c'est condamner à mort  ce cher et vieux pays.

    Les Gaulois parlons-en car j'en suis un. 

    Je m'appelle Vernizeau, nom toponymique gaulois, comme celui de l'immense majorité des noms toponymiques de ce pays. Mon nom fait référence à une zone marécageuse, à un bas fond. Pendant 2000 ans les Vernizeaux n'ont pas bougé des bas fonds de la région du Creusot, mais ils étaient toujours là pour la peine et la bagarre. Sur les monuments aux morts du Creusot et alentour, ils sont légions, et un des mes ancêtres, ouvrier métallurgiste au service des maîtres de forge, est mort écrasé par le grand marteau pilon du Creusot.

    Et vous voudriez que je disparaisse dans l'indifférenciation mondialisée  ? Que nenni ! car c'est mal me connaître. C'est ce qu'a compris Nicolas Sarkozy, et c'est sans doute pour cela que le peuple le portera sur le pavois.

  • Le jeu subtil de Marine Le Pen.

    diapo-1.jpgMême lorsqu'elle réunit ses militants pour lancer sa campagne elle se garde bien des effets d'annonce. Elle n'en a pas besoin et peut se permettre de parler peu car l'actualité parle pour elle. Elle laisse donc ses concurrents étaler leurs divisions bavardes et leurs égos, tout en poussant ses pions silencieusement dans l'opinion, mais également dans son propre camp. Elle n'hésite pas à prendre ses militants à rebrousse poils si nécessaire en déclarant que l'islam a sa place dans la République. Elle démontre ainsi son réalisme et sa maturité politique. 

    Sur la question de l'islam elle dit vrai mais à une condition, et en prenant un pari sur l'avenir. La condition est  que soit rétablie l'autorité de la République. Elle pourrait y contribuer, mais par contre elle ne peut influer sur l'évolution de l'islam en France. Elle fait donc le pari que l'islam en France deviendra un islam gallican qui ne prendra pas ses modèles  et ses ordres en Arabie Saoudite.

     Pari risqué mais seule alternative à la guerre civile..

                                        

    Sur le sujet lire  Pour un islam gallican ,http://le-vieux-templier.hautetfort.com/ 

  • Il ne s'appelle pas Gilbert Meyer

    colmar2.gifIl s'appelle Yves Hemedinger et il s'est exprimé dans les DNA le 8 septembre 2016. Il était temps, à force de rester dans l'ombre de Gilbert Meyer les Colmariens auraient fini par oublier ce remarquable édile qui connaît bien son job et les dossiers de notre ville. La discrétion est une qualité  mais en politique trop de discrétion nuit.

    Yves Hemedinger l'a compris suffisamment tôt pour préparer les prochaines élections municipales ..ou bien est-ce que je me trompe ?

  • Inutilité de l'ENA dans une économie libérale

    ena_2.jpgL'énarque Bruno Lemaire, en campagne électorale, s'est prononcé pour la suppression de l'ENA. Il se trouve qu'à ce jour il est mon meilleur choix parmi les candidats président ( sous réserve d'examen contradictoire des diverses propositions).

    Certes les promesses n'engagent que ceux qui y croient selon Chirac, mais sauf nier définitivement toute crédibilité morale aux hommes politiques, je veux croire que Bruno Lemaire est sincère. Faut-il supprimer l'ENA ?

    En tant que régionaliste, partisan d'une France girondine et non jacobine, je réponds oui sans hésiter. L'ENA se situe dans la droite ligne du centralisme de la monarchie d'abord, de la révolution ratée de 1989 ensuite.

    L'esprit de la Révolution c'est la fête de la Fédération du 14  juillet 1790 lorsque la France se rassembla unie dans sa diversité. Puis ce fut le régicide et la dictature sanglante des Jacobins, c'est à dire la Révolution ratée. Nous sommes restés sur cet échec. L'Empire empira la tare révolutionnaire jacobine, c'est à dire l'emprise étatique totale sur les idées et l'économie dans le cadre de l'économie de guerre face à l'Europe coalisée. Napoléon III, puis les diverses républiques, institutionnalisèrent la tare jacobine jusqu'à l'effondrement de 1940  et le Pétainisme jacobin en prime.

    En 1945 il fallait reconstruire un pays à moitié sous l'emprise des communistes. De Gaulle n'eut que le choix de mobiliser le pays avec eux. Il réussit à éviter le socialisme à la soviétique, mais il ne put dégager le pays de sa tare jacobine et étatique hostile au libéralisme des idées et de l'économie.  C'est dans ce climat que fut créée l'ENA comme école des commissaires de la République assurant tous les postes, y compris et surtout désormais, ceux de la gestion d'une économie semi étatisée.

    Certes la France fut reconstruite, mais lentement, tandis que  de l'autre côté du Rhin, l'Allemagne connaissait un miracle économique parce qu'elle s'était vouée totalement au libéralisme. Aujourd'hui l'ENA est soit inutile dans une France libéralisée, ouverte et décentralisée, soit potentiellement totalitaire, si elle est mise au service d'un Etat démagogique de gauche ou de droite.

    D'accord me direz-vous mais la France a besoin de cadres compétents et bien formés. Bien sûr, mais cela ne concerne que les fonctions régaliennes de l'Etat, à savoir la Défense Nationale, la Justice et la Diplomatie. C'est à dire St Cyr, l'école de la Magistrature et  une école de type Langues Orientales ou Sciences Politiques.

    Pour ce qui est de l'économie, l'entreprise sait former les hommes dont elle a besoin, tout comme le système bancaire. L'ENA est inutile voire nuisible, tout comme Polytechnique, cette école qui stérilise la recherche française en envoyant les meilleurs cerveaux scientifiques "pantoufler" dans nos administrations.

    Un programme révolutionnaire ? Peut-être car la France a presque tout raté en 1789. La Révolution est devenue patrimoine culturel mais la France doit changer pour rayonner de nouveau dans un monde qui a besoin de ses lumières.