Colmar Régionalisme

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

En Alsace - Page 3

  • Peut-on sauver l'Europe ?

    eu-flag.gifPeut-on sauver l'Europe ? Tel est le titre de la conférence donnée le 2 décembre à Colmar au Cercle franco-allemand par Stéphane Koch, auteur alsacien de l'ouvrage  "Hat Europa eine  Zukunft ?" Notons d'abord que le livre commencé en français a été écrit en allemand faute de trouver une maison d'édition intéressée par la publication en français d'un livre intitulé "Quel avenir pour l'Europe  ?".... Sans commentaire..

    Cadre financier et bancaire, et ancien professeur à l'ESM de Strasbourg, Stéphane Koch  développe une double vision économique et constitutionnelle d'un possible avenir pour une Europe réduite à des nations, mais à des nations  en accord sur un nouveau projet européen. Stéphane Koch propose une nouvelle union fondée sur une constitution à la suisse et un projet économique de développement durable ou économie circulaire  ( Kreislaufwirschaft )

    Je suis pour ma part en accord avec ses propositions, malheureusement trop loin de la réalité politique. Celle-ci se caractérise par la montée des forces qui refusent l'UE actuelle et l'immobilisme d'élites formées au 20 è siècle et incapables de proposer un nouveau projet européen.

    Pour conclure je comparerai l'UE actuelle à un arbre qui a grandi sans jamais être élagué ou étayé. Voici venue la tempête qui casse les branches et tord le tronc encore fragile. S'il résiste à la tempête il y aura beaucoup de bois mort à évacuer et l'arbre en ressortira plus fort, sous réserve de l'élaguer et de le fortifier.

    Cela n'est rien d'autre qu'un travail politique nécessitant une vision portée par les seules nations qui ont la volonté de travailler ensemble sur le projet. Dans cette perspective la perte de l'Angleterre, de la Grèce ou des pays de l'est, serait plutôt à souhaiter qu'à regretter.

     

  • En attendant Pivot au Salon du livre de Colmar.

    sans-titre.pngEn tant que président de l'Association des Amis de la Bibliothèque de la Ville de Colmar et celle d'animateur de la dernière radio libre d'Alsace, RDL 103.5, ( pour faire court à propos de Radio Dreyeckland Libre), j'ai passé une grande partie de mon temps au Salon du Livre à attendre derrière le stand de l'association.

    Mais je ne me suis pas ennuyé, bien au contraire. D'abord j'ai rencontré des tas de copains et de copines ,et puis comme chaque année avec le président d'honneur, l'ami Francis, figure bien connu des érudits de Colmar et d'Alsace, nous avons échangé une bouteille de vin d'Alsace contre une bouteille de vin de bourgogne sur le stand des éditions de Bourgogne. Cette année nous avons trinqué à la santé de l'amie Claudine Vincenot  et au pape des escargots et autres fantaisies de la littérature burgonde que je connais bien étant bourguignon moi-même ( mais alsacien de cœur ).

    Avec le succès des éditions alsatiques j'ai constaté que la littérature régionale se porte bien. En Bourgogne aussi et en son temps, Henri Vincenot avait  presque créé une tradition littéraire bourguignonne. Son aventure littéraire avait commencé à la télé où il avait été invité par Bernard Pivot. C'était il y a bien longtemps mais Bernard Pivot, lui, est toujours bien vivant et il était même au Salon du Livre de Colmar où il a dédicacé son dernier ouvrage   "les mots m'ont tué" sur le stand de la librairie Hartmann.

    J'ai donc tenté d'obtenir une interview pour RDL, et  j'ai attendu Pivot toute la journée. J'aurais aimé l'apostropher gentiment autour d'un verre de  Gewürtz et faire un peu de pub pour notre radio libre qui se bat pour sa survie...En vain j'ai attendu Pivot, car à peine avait-il signé ses livres qu'il s'en est allé...Dommage, mais je comprends ce qu'il veut dire par " les mots m'ont tué "..Les mots ont mangé sa vie et son temps. Non je ne lui en veux pas d'avoir snobé notre radio car c'est triste de ne plus avoir le temps de boire un coup, sinon avec des copains, mais en tout cas avec des gens qui l'aiment bien ...au-delà des mots..

    ,

  • Découvrez l'Abbaye de Marbach et son histoire avec l'AABVC.

    sans-titre.pngMardi 8 novembre 2016 de 18 heures 30 à  20 heures.

    Grand Auditorium du Pôle Média Culture de Colmar Place du 2 février.

    Charles Putz nous fera découvrir l'histoire de l'abbaye et signera son livre qui lui est dédié.

    Organisation   AABVC  ( Association des Amis de la Bibliothèque de la Ville de Colmar)

  • Paul Mumbach président !

    images0XC52UC3.jpg Paul Mumbach, le maire de Dannemarie, se lance dans la campagne présidentielle pour y faire entendre la voix des maires en colère au nom des Fédérés et des Alsaciens réunis.

    Il sera le représentant des défenseurs des régions et de la démocratie locale face au centralisme et à la technocratie.

    Commentaire

    Je connais la qualité de l'homme à travers notre commun engagement associatif. Tout comme lui je pense que la démocratie véritable s'enracine dans les engagements locaux proches des citoyens. S'il parvient à obtenir ses soutiens et à participer au premier tour il aura ma voix.

    Une candidature de témoignage me direz-vous et donc une voix perdue.

    Non, pas perdue, car je tiens à exprimer mes convictions au premier tour, et cela même si au second tour j'appellerai sans doute à voter pour un, ou une candidate, de salut public. C'est malheureusement ainsi dans  ce  pays immobiliste qui n'avance que lorsqu'il est plongé dans la chienlit suivie du salut public jacobin. Or le  chaos et la chienlit nous y sommes, et il n'est donc pas difficile de prévoir la suite hélas !

    Voilà pourquoi au premier tour je tiens à dire que la démocratie c'est autre chose et que cela ressemble à la Suisse, comme nous le savons bien en Alsace.

    La démocratie vraie est la démocratie à la suisse, mais l'histoire de France en a décidé autrement, et nous vivons toujours en régime monarchique républicain. Ce régime monarchique centralisé est à bout de souffle et se révèle incapable de faire face à la crise que traverse la France.

    Le dernier monarque républicain en date est un clown lamentable, déjà déchiré par ses courtisans, tandis que les prétendants à la succession sont presque tous à son image, les meilleurs, comme Bruno Lemaire, n'apparaissant pas dans le spectacle burlesque de la politique française où il faut être corrompu ou ridicule, pour faire le buzz dans le médias et acquérir de la notoriété.

    Voilà pourquoi voter Paul Mumbach ne serait pas une voix perdue mais une voix pour l'honneur de la démocratie.

  • Colmar : non au hallal pour tous dans le quartier ouest !

    colmar2.gifLe maire de Colmar, Gilbert Meyer a dit non au financement sur fonds publics d'un commerce hallal. Qu'il en soit remercié car il a ainsi fait preuve de discernement en ne permettant pas la discrimination alimentaire des non musulmans du quartier ouest.

    Rappel des faits

    Le repreneur potentiel du supermarché Match Mehmet Celik s'opposait à la commercialisation de produits  de types alcools et salaison, or l'immeuble étant en location auprès de la ville  le nouveau commerce ne pouvait donc être considéré comme de nature entièrement privé.

    Commentaire

     Gilbert Meyer a beaucoup fait pour que soit reconnue est respectée la communauté musulmane de notre ville, cela lui a même été reproché. Aujourd'hui il fait preuve d'esprit d'équité et de discernement, voici pourquoi. 

     L'espace du Match est le seul commerce accessible à pied pour de nombreuses personnes habitant la ZUP et qui ne sont pas musulmanes. Ces personnes, souvent âgées et de mobilité réduite, subiraient une discrimination inacceptable si elles ne devaient plus trouver aux pieds des immeubles un peu de vin et de saucisse. Ce n'est pas faire preuve d'empathie et de tolérance à leur égard que de prétendre leur imposer la nourriture hallal de fait..

  • Rubrique alsacienne

    images0XC52UC3.jpgL'arnaque du financement des Régions

    C'est Unser Land qui a soulevé le lièvre ( DNA du 2 octobre )Selon les autonomistes  le versement par l'Etat aux régions d'une partie de la TVA sans clé de répartition ni de modalité de collecte est une arnaque.

    Ils ont raison car dans ce flou seul Bercy est à la manœuvre ne laissant aucune marge d'évaluation budgétaire sérieuse aux régions. Faudra-t-il devenir autonomiste, ou bien Monsieur Richert aura- t- il le courage de mettre les pieds dans le plat ?

    Eric Straumann ne lâche rien

    La mesure du CG du Haut Rhin imposant quelques heures de bénévolat aux bénéficiaires du RSA a été invalidée par le Tribunal Administratif. Le président du CG du Haut Rhin fait appel.

    Reichshoffen victime de la gabegie parisienne ?

    La décision ubuesque des clowns qui nous gouvernent de commander des TGV à Belfort pour les faire rouler à la place des TER pose deux questions :

    1) Quid de la question de la construction des rames de TER en Alsace si désormais les TGV doivent les remplacer ?

    2) La gestion des transports ferroviaires est censée être de la compétence des régions. Monsieur Richert a-t-il été consulté sur la décision arbitraire de Paris de commander les TGV inutiles ? Si oui pourquoi n'a-t-il pas protesté ?

    3) L'aide à la mobilité n'existe-t-elle pas en France ? Plutôt que de gaspiller des millions pour  l'achat de TGV inutiles un plan d'aide à la mobilité aurait coûté beaucoup moins cher. Il aurait permis d'étudier cas par cas les dossiers des salariés d'Alsthom qui, pour la plupart,  auraient pu travailler sur le site de Reichshoffen dans des accords "gagnant gagnant" adaptés à chacun. Belfort /Reichshoffen c'est la porte d'à côté dans le monde d'aujourd'hui. L'un de mes enfants travaille entre la  Chine et  Strasbourg, il n'a pas choisi de le faire mais il y gagne. Le cas d'Alsthom et la gestion du dossier sont une illustration supplémentaire de l'archaïsme français.

     Le FN se convertit au régionalisme ?

    "Seule Marine nous rendra l'Alsace" clame Laurent Gnaedig , secrétaire départemental du FN 67. Après s'être prononcé contre le Conseil Unique le FN  préconise désormais un "retour aux régions historiques". On aimerait le croire car dans le Haut Rhin personne ne dit rien sur le sujet. Quant à Marine Le Pen c'est d'abord une jacobine et une parisienne, et je doute qu'elle se soucie des moutons alsaciens. Si le FN devenait girondin cela se saurait.

    Et si cela était vrai ? Eh bien dans ce cas après avoir été vendue à la découpe, l'Alsace pourrait  faire l'objet d'une enchère électorale dans la perspective des présidentielles. A ce jour la meilleure offre est celle de Bruno Lemaire, mais si Marine Le Pen voulait surenchérir pourquoi pas après tout !

  • Wintzenheim :que Dieu pardonne au curé et à son église !

    imagesXQO0NF6Z.jpgTrès aimé à Wintzenheim le curé Spitz a succombé aux démons de la chair. Il a détourné de l'argent pour obtenir des faveurs sexuelles d'une paroissienne qu'il aurait également violentée. (DNA 30 09 2016)

    Les faits sont graves et justice doit être faite.

    Justice des hommes s'entend. La justice de Dieu c'est autre chose, et s'il faut demander pardon à Dieu pour les fautes du curé, il faut aussi que l'église catholique demande pardon à Dieu pour le traitement qu'elle impose à ses prêtres.

    Le célibat ne peut être que le choix d'un homme libre et il ne saurait être lié au service divin pour de basses raisons matérielles. Le célibat a été imposé aux prêtres en 1123 afin que l'église romaine puisse récupérer leurS héritages et non les familles. Le prêtre est censé être marié à l'église en effet,  et l'on comprend que tout débat  théologique sur le sujet n'est qu'hypocrisie et rideau de fumée.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

  • Bruno Lemaire entend les inquiétudes des Alsaciens.

    images0XC52UC3.jpgRendu prudent par l'expérience je répugne à faire campagne pour qui que ce soit. Je vote à droite et régionaliste quand c'est possible.

    L'engagement de Bruno Lemaire en faveur d'une expérimentation qui accorderait des transferts de compétences régionales à l'Alsace me semble devoir être souligné. A ce jour  il est mon candidat.( sous réserve que d'autres candidats de droite ne s'engagent pas plus avant et plus concrètement en faveur de notre région).

  • Colmar : le Match bientôt super marché hallal ?

     Le dossier de la reprise du Match par un super marché hallal n'est pas encore conclu ( DNA 16 septembre 2016). Rappelons que le commerce hallal cible la clientèle musulmane tout comme le commerce casher fournit la communauté juive. Lorsque ces commerces n'impliquent que des privés  l'absence de porc et d'alcool à la vente est normale.

    Ce n'est pas le cas des locaux de l'ancien supermarché Match qui font l'objet d'un rachat par la ville de Colmar pour 1,22 millions d'euros. La ville de Colmar, propriétaire des murs  peut certes les louer à un commerçant musulman vendant des produits hallal de préférence, mais quid du refus de vendre du porc et de l'alcool ? A ce jour le quartier ouest n'est pas une zone musulmane et les non musulmans y sont encore nombreux.

    Ces non musulmans apprécient souvent la qualité des produits hallal. Ils ne manqueraient  pas d'achalander une supérette hallal dont le propriétaire garderait au frais quelques bonnes bouteilles bien de chez nous pour accompagner une choucroute. Dans le cas contraire nous ne serions plus en Alsace. Dossier à suivre.

    sans-titre.png

  • Rentrée des Amis de la Bibliothèque de la Ville de Colmar ( AABVC)

    colmar2.gifLa première manifestation de rentrée aura lieu à la Médiathèque  le mardi 13 septembre à  18 heures 30 et consistera en un échange convivial autour d'Hildegarde von Bingen, suivi d'un traditionnel café kugelhof.

    L'AABVC fait savoir que les travaux en cours  dans la Bibliothèque des Dominicains n'affectent pas son activité. Son siège administratif reste dans la Bibliothèque des Dominicains. Lorsque sera inaugurée la nouvelle entité culturelle des " Dominicains de Colmar", l'association continuera bien sûr d'y jouer le rôle d'animation et de promotion de la culture, particulièrement rhénane, qui est sa vocation.

    Adhésions et contacts sont toujours possibles à la Médiathèque et lors de la permanence de l'AABVC le dernier samedi du mois de 14 heures à 16 heures dans le hall de la Médiathèque. La cotisation annuelle reste fixée à 12 euros et toutes les manifestations sont gratuites..