Colmar Régionalisme

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

En Alsace - Page 4

  • Colmar : le Match bientôt super marché hallal ?

     Le dossier de la reprise du Match par un super marché hallal n'est pas encore conclu ( DNA 16 septembre 2016). Rappelons que le commerce hallal cible la clientèle musulmane tout comme le commerce casher fournit la communauté juive. Lorsque ces commerces n'impliquent que des privés  l'absence de porc et d'alcool à la vente est normale.

    Ce n'est pas le cas des locaux de l'ancien supermarché Match qui font l'objet d'un rachat par la ville de Colmar pour 1,22 millions d'euros. La ville de Colmar, propriétaire des murs  peut certes les louer à un commerçant musulman vendant des produits hallal de préférence, mais quid du refus de vendre du porc et de l'alcool ? A ce jour le quartier ouest n'est pas une zone musulmane et les non musulmans y sont encore nombreux.

    Ces non musulmans apprécient souvent la qualité des produits hallal. Ils ne manqueraient  pas d'achalander une supérette hallal dont le propriétaire garderait au frais quelques bonnes bouteilles bien de chez nous pour accompagner une choucroute. Dans le cas contraire nous ne serions plus en Alsace. Dossier à suivre.

    sans-titre.png

  • Rentrée des Amis de la Bibliothèque de la Ville de Colmar ( AABVC)

    colmar2.gifLa première manifestation de rentrée aura lieu à la Médiathèque  le mardi 13 septembre à  18 heures 30 et consistera en un échange convivial autour d'Hildegarde von Bingen, suivi d'un traditionnel café kugelhof.

    L'AABVC fait savoir que les travaux en cours  dans la Bibliothèque des Dominicains n'affectent pas son activité. Son siège administratif reste dans la Bibliothèque des Dominicains. Lorsque sera inaugurée la nouvelle entité culturelle des " Dominicains de Colmar", l'association continuera bien sûr d'y jouer le rôle d'animation et de promotion de la culture, particulièrement rhénane, qui est sa vocation.

    Adhésions et contacts sont toujours possibles à la Médiathèque et lors de la permanence de l'AABVC le dernier samedi du mois de 14 heures à 16 heures dans le hall de la Médiathèque. La cotisation annuelle reste fixée à 12 euros et toutes les manifestations sont gratuites..

  • Il ne s'appelle pas Gilbert Meyer

    colmar2.gifIl s'appelle Yves Hemedinger et il s'est exprimé dans les DNA le 8 septembre 2016. Il était temps, à force de rester dans l'ombre de Gilbert Meyer les Colmariens auraient fini par oublier ce remarquable édile qui connaît bien son job et les dossiers de notre ville. La discrétion est une qualité  mais en politique trop de discrétion nuit.

    Yves Hemedinger l'a compris suffisamment tôt pour préparer les prochaines élections municipales ..ou bien est-ce que je me trompe ?

  • Le pompiers alsaciens victimes de la politique de Paris.

    images0XC52UC3.jpgPrès de 200 pompiers ont manifesté hier( 5 septembre 2016), devant le siège du Département du Haut Rhin à Colmar contre les économies voulues par la collectivité.(DNA 5 septembre 2016) Ces pompiers sont victimes de la fausse décentralisation et de l'incohérente régionalisation décidées à Paris.

    Avant d'y revenir qu'il me soit permis de trouver dérisoire le début de polémique opposant Eric Straumann à Charles Butner. Tous deux sont, et furent, victimes de la politique parisienne qui consiste à diminuer les moyens des collectivités locales tout en leur imposant de plus en plus de charges. Face à Paris les Alsaciens se doivent d'être unis et de remettre en cause aussi bien la fausse régionalisation que le système fiscal français qui les dépouille.

    Ajoutez à cela qu'il y a un feu dans la maison que  nos pompiers  ne peuvent éteindre.

    De partout en effet affluent des migrants que personne n'arrête, avec la complicité des belles âmes parisiennes et bruxelloise  pour qui tout va bien.

    Mais en réalité sur le terrain, à Calais et ailleurs, il en va différemment. Si les frontières ne sont pas contrôlées, bientôt les collectivités  locales ploieront sous la charge de migrants imposés par Paris sans moyens financiers.

    Eric Straumann fait ce qu'il peut avec les moyens qu'il  a et qui diminuent. Il demande donc un effort aux pompiers tout comme il demande un effort de bénévolat aux bénéficiaires du RSA.  On ne saurait donc le blâmer, mais plutôt que devant la Préfecture du Haut Rhin, c'est devant l'Elysée et Matignon que nos pompiers auraient dû  manifester,  car l'origine des difficultés c'est l'Etat central et non les responsables locaux.

  • Manuel Valls a raison...

    140.jpgManuel Valls a raison il y a de la sagesse en Alsace, c'est la raison pour laquelle l'Alsace vote à droite, voire très à droite...........

  • Bouthan, Norvège Suisse les pays de l'avenir.

    51512555-tete-de-pythagore - Copie.jpgLes USA ou la Chine fascinent, ce ne sont pourtant pas des pays d'avenir car leur modèle de développement est condamné. Ce modèle est ruineux pour la planète et insoutenable à terme.

    A l'opposé de ces modèles condamnés le Bhoutan a substitué la notion de Bonheur National Brut à celle de Produit National Brut et il  poursuit un programme de développement écologique adapté à sa situation de pays perdu dans l'Himalaya.

    Modèle non applicable à la Chine aux USA ou à la France direz-vous. En l'état certainement. Pourtant plus près de nous la Norvège fait déjà ce que nous serons contraints de faire tôt ou tard : de la gestion écologique. Après avoir refusé d'intégrer l'UE en 1973 par référendum, ce pays a depuis géré ses réserves pétrolières de manière parcimonieuse en prévoyant la fin de l'ère du pétrole. Dès 2015 le pays pourrait interdire la voiture à essence au profit de véhicules électriques. Depuis 2013 il méthanise ses déchets et en importe même pour faire tourner ses usines et à 60 % les Norvégiens circulent à vélo...

    Encore plus près de nous la Suisse est l'exemple d'un petit pays totalement intégré dans la mondialisation tout en défendant efficacement ses intérêts locaux. C'est aussi un pays authentiquement démocratique qui consulte ses citoyens par référendum sur tous les sujets, ou presque. 

    Modèles non applicables à la France car notre pays a besoin de vendre des armes et des centrales nucléaires pour vivre. C'est bien là le problème en effet, à savoir son modèle jacobin centralisé au service d'une volonté de puissance étatique, et non de la recherche du bonheur des Français.

    C'est affaire d'échelle, même la France est trop grande pour adopter un modèle de développement durable au service des citoyens. Mais rien n'interdit de rêver à  une France décentralisée dans laquelle une Corse, ou une Alsace partiellement responsables de leurs finances et de leur fiscalité, adopteraient plus aisément des modèles de gestion semblables à ceux des petits pays modèles cités plus haut. Small is future !

     

  • Colmar-Compostelle.

    350px-Spain_Santiago_de_Compostela_-_Cathedral.jpgJe voudrais tout d'abord féliciter Roger Fuchs qui a parcouru 2307 kms en 42 jours pour atteindre St Jacques de Compostelle  (DNA du 25 aout 2016) à  l'occasion de son départ en retraite. Il s'agit de l'exploit d'un marathonien que je salue. Je suis moi même plutôt sportif bien qu'ayant une vision du sport particulière et, comme Roger Fuchs, j'ai parcouru la distance Colmar-St Jacques de Compostelle. J'ai mis trois mois, du 27 juillet au 23 octobre 2003 pour fêter mon départ en retraite. Ce fut long et parfois difficile surtout à cause de la canicule qui obligeait de marcher de nuit, mais ce fut la plus belle expérience de ma vie à ce jour.

    L'exploit de Roger Fuchs relève de l'esprit de compétition, ma marche pas du tout. Je m'étais  fixé 25 kms par jour , la mesure de l'étape de la légion romaine avec un sac de 12 kilos. Comme Roger Fuchs j'ai marché  sans idée religieuse, mais pour être en totale liberté dans le cadre d'une longue promenade de santé. J'essaie en effet d'abord d'entretenir mon corps dans sa durée selon ma philosophie du zéro médicament, zéro dopage, régularité du fonctionnement du corps et observation de ses réactions afin d'en obtenir le meilleur rendement, mais sans forcer jamais.

    Je crains en effet que l'esprit de compétition n'aboutisse à l'inverse de ce que devrait être le sport à mes yeux: un moyen d'entretenir la santé. Peut-on en effet entretenir la santé si l'on force le corps en permanence, y compris avec des aides chimiques, même non inscrites au tableau des drogues ?

    La compétition est pourtant nécessaire et quand on est jeune elle relève même de l'esprit de combativité de la jeunesse. Etudiant à Grenoble en 1958 j'ai eu l'occasion de pratiquer les sports de glace et de glisse et je ne regrette pas d'avoir fait quelques efforts, mais avec l'âge  il  me parait sage de faire du sport autrement. Aujourd'hui encore je pratique la glace mais en dessous de mes capacités et avec prudence car une chute serait  grave à mon âge, mais vous n'êtes pas obligé d'adopter ma philosophie. Eclatez-vous si vous aimez ça, mais ensuite ne vous plaignez-pas si votre corps se révolte.

  • Gilbertus diabolicus.

    diable.pngDans les colonnes du DNA de ce 25 août on peut lire que Gilbert Meyer fait la rentrée politique alsacienne par de nouvelles attaques contre les responsables politiques et économiques alsaciens qui ne veulent pas de la disparition de notre région dans l'ectoplasme administratif du Grand Est.

    Avec tout le respect que j'ai pour ses qualités de gestionnaire je pense que Gilbert Meyer s'est trompé et continue de se tromper sur l'évolution administrative de notre région.  Errare humanum est... persevere diabolicum est........

  • Visite mémorielle au Vieil Armand. Besichtigung und Andenken am HWK.

    sans-titre.pngVisite du site du Viel Armand sous la direction de Robert  Lenhardt, président de l'association des Amis du Vieil Armand, en association avec le Club Vosgien.

    Une visite passionnante qui nous rappelle la nécessité de l'entente franco allemande.

    Ce 20 juillet j'ai fêté mes 78 ans au sommet du Viel Armand. J'ai de la chance de pouvoir vous le raconter car un autre mois de juillet, en 1944, j'ai survécu au bombardement de Laroche Migennes. J'avais 6 ans et mes parents mirent trois jours à me retrouver après le bombardement.

    La guerre est-elle une fatalité si l'on pense comme moi qu'une société qui refuse la violence et le combat est incapable de survivre ? Je pense à l'UE.

    Besichtigung des HWK unter der Führung Robert Lenhardts, der Vorsitzender des Vereins der Freuden des HWK, mit Beteiligung des Vogesenvereins.

    Eine sehr spannende Besichtigung die uns an die Notwendigkeit der deutsch französische Verständigung erinnert.

    An diesen 20 Juli, am Gipfel des Hartmannswillerkopf, habe ich meinen 78 Geburtstag gefeiert. Ich bin glücklich dass ich es erzählen kann, weil  bei einem anderen Monat Juli, in 1944, habe ich die Bombardierung von Laroche Migennes überlebt. Ich war 6 Jahre alt und nur nach drei Tagen konnten meine Eltern mich wiederfinden.

    Ist der Krieg unvermeidlich wenn man wie ich denkt, dass  eine Gesellschaft die, die Gewalt und den Kampf ablehnt, nicht überleben kann ? Ich meine die EU.

  • L'Alsaxit ? Pourquoi pas !

    alsacienneB_113_150.jpgTrop c'est trop! Pendant qu'il vous saoule avec le foot François Hollande continue dans l'imposture et le n'importe quoi, et cela aussi en matière de réforme des régions. Sa réforme des régions apparaît désormais clairement pour ce qu'elle est, à savoir une nouvelle pompe à fric et une usine à gaz. Contrairement à ce qui avait été annoncé la réforme n'entrainera pas d'économies mais une taxe supplémentaire. Nous avions la CSG, il va falloir nous habituer à payer en plus la CSER ( Cotisation Spéciale d'Equipement Régionale )

    La réforme n'est qu'une forme de déconcentration du pouvoir parisien qui continue de se défausser de ses charges sur les collectivités locales, tout en contrôlant les décisions et surtout les financements, c'est à dire le contraire de la décentralisation. Loin de simplifier le mille feuille administratif, la Grande Région n'en est qu'une couche supplémentaire.

    La réforme est inacceptable et elle démontre une fois de plus qu'il n'est plus possible de faire confiance au pouvoir central pour décentraliser la France. Il n'y a plus d'autre choix, la seule réponse est la réponse corse, c'est à dire une réponse par les urnes d'un mouvement  local uni.

     A court terme Marine Le Pen a promis de revenir aux anciennes régions;  avec toute la méfiance que l'on doit nourrir à son égard, la suivre sur ce terrain  ne serait pas pire que de continuer dans le Grand Est géré par Paris. Dossier à suivre de très près lors des prochaines échéances électorales.