Colmar Régionalisme

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le régionalisme, pour quoi faire ? - Page 5

  • Obama et le brexit

    images.jpgObama a clairement signifié aux Anglais qu'il les préférait dans l'UE plutôt qu'en dehors.

    Explication : Pour les Américains la special relationship avec les Anglais ne consiste pas à les traiter en partenaires égaux mais  plutôt en intendants des affaires américaines en Europe.

    Obama ne veut surtout pas que l'UE s'émancipe de la tutelle américaine et capitaliste gérée par Wall Street et la City. La City est d'ailleurs  complètement opposée au Brexit. Obama ne veut aucune évolution en Europe susceptible de remettre en cause une UE gérée par Bruxelles au profit des multinationales et du capitalisme mondialisé.

    Ma position de militant régionaliste, européen et anglophile ( ma fille travaille dans la City et une partie de ma famille est anglaise ) : les Anglais devraient voter pour le  Brexit et les Ecossais en faire autant ensuite pour quitter le Royaume-Uni. Et ainsi de suite, partout en Europe où il existe des entités régionales fortes. Le seule révolution possible consiste d'abord à casser les Etats Nations et l'UE pour ensuite la refonder sur d'autres bases de l'Atlantique à l'Oural..

  • RSA et gabegie socialiste

    imagesL25YAZZ9.jpg

    Source de cette note : DNA du 8 avril 2016.

    C'est une certaine idée de l'Etat et de l'être humain que le Conseil Départemental du Haut Rhin avait approuvé le 4 février dernier. Le Conseil Départemental avait alors soutenu "le principe d'instaurer un dispositif de service individuel bénévole que pourraient effectuer les bénéficiaires du RSA. Il imaginait un bénévolat d'environ sept heures par semaine.

    C'est ce dispositif que l'Etat attaque devant le Tribunal Administratif de Strasbourg; ce qui permet au Président du Conseil Général du Haut Rhin, Eric Straumann, de faire remarquer que " Si c'est l'Etat qui décide c'est aussi à l'Etat de payer"

    L'Etat en France est de nature jacobine rappelons le, et il ne laisse que peu d'initiative aux collectivités locales. Mais il a tendance à se défausser sur elles pour ne pas assumer ses dépenses; ce qui entraine la gabegie du fait que les ordonnateurs de dépense parisiens ne se soucient pas de la trésorerie qui les couvre.

    Face à l'explosion des dépenses sociales et du RSA un département vertueux comme le Haut Rhin  essaiera de gérer  le mieux possible pour ne pas laisser filer le déficit et éviter d'augmenter les impôts locaux. L'idée de demander un peu de travail bénévole aux bénéficiaires du RSA pouvant éventuellement amener à des économies  ailleurs va dans ce sens.

    Cette logique de bonne gestion n'est pas celle de l'Etat socialiste qui ne sait que laisser filer les déficits ou augmenter les impôts. On connaît les résultats de cette politique en Poitou Charente gérée par Mme Royale ou dans le département de Monsieur Hollande qui est en faillite.

    Non seulement la  gestion socialiste conduit à la ruine des finances publiques, mais elle pourrit les individus en les entretenant dans une logique d'assistanat généralisé sans contrepartie.

    Dans le mot RSA il y a le mot actif. Faire en sorte qu'un être humain ne se rouille pas dans l'inactivité en l'obligeant à une activité gratuite relève aussi d'une certaine idée de l'être humain. Mais cette philosophie n'est pas celle des dirigeants socialistes, c'est la raison pour laquelle  la France connaît un chômage non seulement structurel mais également culturel.

  • Grand Est : la démolition commence

    alsacienneB_113_150.jpgNon seulement l'Alsace a définitivement perdu la parole, noyée qu'elle est dans le Grand Est, mais au sein de ce machin ce sont désormais toutes les institutions locales qui sont visées, à commencer par le Concordat.

    Alors que les élèves inscrits en religion sont de moins en moins nombreux, un collectif d'organisations laïques d'Alsace et de Lorraine  réclame la suppression des cours de religion dans le Haut Rhin, le Bas Rhin et la Moselle  ( voir DNA du 6 avril 2016 ).

    Et pendant ce temps le salafisme ne cesse de progresser dans nos écoles aussi, stimulé précisément par le laïcisme sectaire qui prétend exclure la religion de la société et faire croire que Dieu est mort !

    Au contraire jamais l'enseignement de la religion n'a été aussi nécessaire et cela dans un esprit concordataire et multi culturel afin que petits chrétiens, juifs et musulmans apprennent à connaître la religion des copains.

    Résoudre un problème en prétendant qu'il n'existe pas est la pire des solutions car si les élèves ne s'inscrivent pas en religion il y a gros à parier qu'ils découvriront la religion ailleurs dans des caves salafistes ou dans des hangars évangélistes, ce qui n'est pas bon pour le dialogue interreligieux ou la paix sociale tout simplement.

    Gardons le Concordat, réformons-le en l'étendant à l'islam et rendons obligatoires les cours de religion comparée !     

    Lire l'esprit concordataire en Alsace Lorraine    http://le-vieux-templier.hautetfort.com    

                                                                                                   

     

  • Grand Est : le ridicule en moins.

    51512555-tete-de-pythagore - Copie.jpgLe choix de Grand Est pour notre espace géographique évite le ridicule de certaines appellations proposées mais sur le fond rien n'est changé, l'espace Grand Est désigne une entité administrative et rien d'autre. Pourquoi ne pas avoir ajouté l'adjectif Grand à d'autres espaces administratifs comme Grand Sud Est plutôt que PACA ?  Ou encore Grand Paris plutôt qu'Ile de France ?  Numéroter les nouvelles régions en partant de Paris région n°1 eut été plus en accord avec l'esprit d'une réforme purement administrative inscrite dans une perspective fédéraliste européenne qui n'est plus d'actualité.

    Loin de progresser vers le fédéralisme l'UE est en perspective d'éclatement au contraire, et il y a gros à parier que les nouvelles régions françaises seront également soumises à des forces centrifuges qui augurent mal de leur avenir. Pour ce qui est du Grand Est il pourrait bien être un enfant mort né.

  • Syrie: blabla diplomatique et réalité kurde.

    sans-titre.pngLes négociations de paix en Syrie se fondent sur des fictions. Fiction  en effet que de prétendre négocier le départ d'Assad remis en selle sur le terrain par les Russes et toujours protégé par eux. Fiction de prétendre distinguer l'opposition démocratique (une poignée de diplomates exilés) de la masse des combattants de terrain, tous plus ou moins islamistes. Fondées sur du sable les négociations peuvent durer des années tout en consolidant les réalités du terrain.

    Ecartés des négociations et des fictions, les Kurdes ont réagi en rappelant les réalités du terrain et en proclamant leur autonomie. Réaction exemplaire et qui partout dans le monde inspire les militants d'un monde fondé sur les réalités locales et non les fictions. En Europe aussi Basques, Catalans, Corses, Ecossais, Flamands préparent eux aussi sur le terrain les réalités de l'Europe de demain.

  • Après la région des Hauts de France, celle des bas du c...côté méditerranée ?

    sans-titre.pngCette histoire du nom des nouvelles régions devient vraiment comique. Que vont penser les habitants des régions du sud de la France condamnés à devenir les Bas de France en bonne logique ?

    Ne riez pas c'est très sérieux. Déjà le département des Basses Alpes a été rebaptisé Alpes de Haute Provence parce que les gens du coin se sentaient dévalorisés par rapport à ceux des Hautes Alpes. Même chose avec la Seine Inférieure devenue Seine Maritime pour ne plus se sentir ......inférieure.

    Les Alsaciens n'ont pas ces complexes, jamais les habitants du Bas Rhin n'ont demandé que leur département soit rebaptisé Rhin Supérieur pour ne plus se sentir inférieurs au Haut Rhin. Mais il est vrai que les Alsaciens ont de l'humour sur le sujet puisqu'il traduisent en français la région Alschlor ( Alsace Champagne Lorraine  )  par région Trouduc. Alors une région Basduc à la place de PACA ça ne serait pas si mal finalement . Qu'en pensez-vous ?

  • Dommage que Calais ne soit pas en Corse !

    images (14).jpgLa situation à Calais est l'illustration parfaite de la débilité au sens propre ( débilité veut dire faiblesse)de la République française, cette République de lâches qui cogne sur les citoyens qui respectent la loi et s'incline devant la force des voyous et des illégaux. 

     A Calais un général de 75 ans est malmené et traîné au Tribunal en comparution immédiate, tandis qu'à Calais les anarchistes de no borders et les illégaux se permettent de tout casser et de dégrader la statue du Général de Gaulle en toute impunité.

    Dommage que Calais ne soit pas en Corse car les insulaires auraient réglé le problème depuis longtemps! Les trafiquants d'êtres humains le savent, jamais ils ne dirigent leurs embarcations vers la Corse de crainte d'y être accueillis à coup de fusil. Une raison de plus pour être régionaliste en Alsace aussi, avant que la République des lâches ne livre ce pays  aux islamistes et aux anarchistes..

  • Appelez-moi donc Frankenstein !

    140.jpgA grand renfort de presse les Alsaciens sont appelés à donner un nom à la Grande Galère régionale sur laquelle ils ont été embarqués de force.

    Le monstre administratif ingérable qui vient d'être créé a pourtant un nom tout trouvé, il s'appelle Frankenstein.

  • Les Alsaciens peuvent-ils encore faire confiance à Nicolas Sarkozy ?

    images0XC52UC3.jpgParce qu'ils ont trop souvent été trompés par les hommes politiques les Alsaciens sont partagés entre l'indifférence résignée et une sourde colère qui les pousse à voter pour le FN. Peuvent-ils encore faire confiance à Nicolas Sarkozy lorsque celui-ci annonce à Strasbourg, je cite ( DNA du 27 janvier 2016) " Si l'alternance a lieu, nous interrogerons chaque région...je veux qu'on laisse le choix aux habitants, car la réponse n'est pas forcément la même partout"

    Ces paroles ne tomberont pas dans l'oreille des sourds en Alsace, mais faut-il croire un bonapartiste pur sang qui ne comprend pas les sensibilités locales ?

    Mais y a-t-il  d'autres choix ? Car l'alternative c'est le FN, parti nationaliste et centralisateur dont l'Alsace n'a rien à attendre. 

  • la France pays ami de la Corse...mais pas de l'Alsace.

    100px-Coat_of_Arms_of_Corsica_svg.png"La France est un pays ami de la Corse" a déclaré Guy Talamoni. On le comprend les Corses n'appliquent que très peu les lois françaises et ils en tirent d'énormes privilèges fiscaux et autres. La Corse est la danseuse de la République et s'en trouve fort bien.

    L'Alsace au contraire, depuis Hansin et même bien avant, se veut le caniche de Paris et elle a toujours été traitée...comme un chien. Chez nous, non seulement il est chic de parler français mais il faut être plus parisien que les parisiens pour exister. Le résultat est connu, l'Alsace a disparu des radars et bientôt nous serons tenus en laisse depuis.. Nogent sur Seine.