Colmar Régionalisme

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Colmar régionalisme, le forum régionaliste de Colmar - Page 2

  • L'heure de vérité d'Emmanuel Macron.

    51512555-tete-de-pythagore - Copie.jpgEmmanuel Macron a des plans ambitieux de réforme de l'UE mais il ne pourra les mettre en oeuvre qu'avec l'accord et le soutien d'Angela Merkel. Celle-ci ne le suivra dans sa réforme de l'UE que s'il démontre d'abord sa capacité à réformer la France.

    Dans cette perspective son action sera jugée prochainement face à la grève de la SNCF. Certes la CGT et la SNCF  appartiennent au vieux monde, mais ce vieux monde agonise lentement et il mord encore. Si Emmanuel Macron cède face aux grévistes il ne sera plus crédible pour ses électeurs, et encore moins face aux Allemands qui peinent encore à nous prendre au sérieux.

    Le quinquennat se joue prochainement et c'est maintenant que nous allons savoir si " Jupiter" l'est vraiment, ou si Emmanuel Macron n'est qu'un Juppé bis..

  • Les tontons flingueurs de Madame May.

    140.jpgJe n'irai pas jusqu'à dire que l'affaire de l'ex espion russe empoisonné à Salisbury est du pipeau. Il y a mort d'homme ou presque, mais l'histoire relève du fait divers criminel et rien d'autre. Allez donc savoir pourquoi mais les espions russes semblent avoir une affection toute particulière pour l'Angleterre où ils changent de camp après avoir placé leurs économies  dans les spéculations de la Cité. Tout bénef pour sa gracieuse Majesté, sauf qu'un espion retraité ça n'existe pas, car tôt ou tard les copains de la Mafia viennent lui demander des comptes.

    En effet, entre espionnage d'état et activités mafieuses  il y a la même différence qu'autrefois entre les corsaires du roi et les pirates. Les corsaires devenaient souvent pirates pour travailler à leur compte, tandis qu'inversement de  vrais flibustiers se mettaient au service du roi après avoir reçu leur lettre de patente.

    Cela est toujours le cas dans le monde des espions qui est aussi celui de toutes les mafias.  Un monde dans lequel  on se tue allégrement, cela ne devrait gêner personne car la mort d'une racaille est une bénédiction pour les honnêtes gens.

    Alors pourquoi tout ce cirque déclenché par Theresa May ? Parce qu'elle est en difficulté politique et veut jouer les gros bras pour ses électeurs en instrumentalisant le méchant de service disponible, à savoir Poutine.

    Ce dernier est certes un maître espion et ce sont ses mafias personnelles qui assurent son pouvoir, le problème est qu'en Russie comme ailleurs, les  espions mafieux ou les mafieux espions finissent toujours par échapper à ceux qui croient les contrôler. Poutine ne contrôle pas nécessairement toutes les mafias russes, mais le faire croire permet à Theresa May et au-delà à Trump, de mobiliser le camp occidental contre le méchant de service.

    Le dossier n'est pas politique mais relève du fait divers criminel. Mieux vaut en rire un peu !

  • Marine Le Pen repeint la façade du FN.

    diapo-1.jpgLes militants du FN devront décider par référendum s'ils adoptent, ou non, le nouveau nom de leur parti, rebaptisé  dimanche  11 mars "Rassemblement National" par Marine Le Pen. Beaucoup de bruit pour pas grand chose mais l'analyse politique qu'elle a présentée aux militants rassemblés à Lille mérite considération.

    Marine Le Pen a fort justement souligné que le vrai clivage politique ,partout dans le monde, n'est plus entre la droite et la gauche, mais entre nationaux et mondialistes, ou encore entre sédentaires et nomades. 

    Elle a complété cette analyse par une anticipation inquiétante, mais juste, de l'évolution de notre société concernant nos enfants. Elle a vu que seuls les migrants arrivant chez nous ont la certitude que leurs enfants vivront mieux qu'eux. Nos enfant, au train où vont les choses, sont condamnés à devenir nomades eux aussi.

    Elle a également fort bien vu qu'un monde sans limites n'existe pas, et elle a plaidé pour le retour des limites et des frontières. L'opposition nomades/ sédentaires  fonde en effet une opposition politique ancrée dans des considérations très concrètes, comme par exemple le maintien de notre agriculture et le refus de désertification des zones rurales. Bonne analyse donc, mais réponse insuffisante. Il ne suffit pas d'élever des murs et créer des limites, il faut aussi lancer des ponts et être mobile.

    Le retour  à  la nation n'est qu'un début de réponse  pour protéger les sédentaires des nomades. En outre,  La nation jacobine à la Le Pen  défend moins bien les territoires et les sédentaires que les états fédéraux et décentralisateurs à l'allemande ou à la suisse. L'union des nations européennes qu'elle propose n'a de sens que si cette union respecte le principe de subsidiarité mieux que l'actuelle UE qui ne le respecte pas, en particulier sur la question des migrants.

    Marine Le Pen a raison  de remettre en cause l'Union Européenne telle qu'elle fonctionne, mais il est dommage qu'elle ne présente pas un vrai projet européen alternatif à la place de son nationalisme archaïque.  A noter toutefois qu'elle entend utiliser les élections européennes pour proposer une idée plus protectrice de l'Europe. C'est donc déjà  un pas dans la bonne direction que de reconnaître que l'Europe est une réalité incontournable. Tout n'est pas négatif dans les idées de Madame Le Pen, mais il est douteux qu'elle soit destinée à les mettre en oeuvre en accédant au pouvoir.

    Comme Emmanuel Macron elle appartient au monde ancien elle aussi. Elle et lui sont prisonniers de leurs héritages respectifs, et du temps qui passe. Le premier met en oeuvre les réformes qui auraient dû être faites il y a trente ans, et pour le reste il continue de croire aux vielles lunes du PS au sujet de l'UE, du nucléaire ou encore de l'école.

    Quant à Marine Le Pen, elle en est encore à la nation de grand papa, son Rassemblement National n'est qu'un ravalement cosmétique du vieux FN de Jean-Marie. L'avenir de ce côté-ci de l'échiquier politique appartient à Marion Maréchal Le Pen qui, pour l'instant, se garde bien de mettre les mains dans le cambouis.

     

  • La vieille Europe de Macron Merkel

    marilena_nardi_vecchia_europa.jpgAprès le Brexit, face au groupe des états eurosceptiques de  Visograd et après les résultats des élections italiennes, Emmanuel Macron et Angela Merkel apparaissent comme les ultimes défenseurs  de l'Europe d'hier, cette Europe de Bruxelles qui ressemble à une honorable vieille dame  forte de ses certitudes surannées et qui ne veut rien entendre.

    L'attachement d'Angela Merkel à cette Europe d'hier se  comprend, l'Europe de Bruxelles est en définitive l'Europe de la résurrection et de la réhabilitation allemande après la seconde guerre mondiale.

    Sur la question européenne Emmanuel Macron est  quant à lui au piégé par l'héritage du PS qu'il ne peut renier. Il suit donc la ligne bruxelloise et reste dans la roue d'Angela Merkel faute de mieux. Il  laisse à d'autres l'opportunité de chevaucher le tigre populiste.

     Pour la suite  le Brexit et la vague populiste et europhobe vont imposer une refondation post bruxelloise  de l'UE, une opportunité pour un jeune ambitieux, mais hélas Emmanuel Macron est arrivé trop tard, ou trop tôt, pour être l'homme de la situation.

  • L'Alsace vit toujours ! Das Elsass lebt noch !

          unser_land.jpgLe débat public organisé par ICA a fait apparaître l'unanimité des élus alsaciens contre la disparition de l'Alsace au sein du Grand Est, même Roland Ries a pris ses distances envers le jacobinisme indécrottable du PS.  (Voir presse alsacienne du dimanche 4  mars 2018 )

    La balle est maintenant dans le camp du gouvernement et cela d'autant plus que les positions des élus En Marche sont clairement novatrices.

    Vincent Thiébaut député LREM  du Bas Rhin voit dans le renouveau de l'Alsace, le renouveau de l'UE, je cite " La première pierre de l'Europe politique, c'est ici qu'il faut la poser "

    A l'heure où l'Europe politique façon Bruxelles est partout, et à juste titre, remise en question, il faut refonder cette UE sur des bases régionalistes et transfrontalières. Dans cette perspective non seulement l'Alsace existe, mais elle peut et doit devenir le premier canton d'une UE neutre et inspirée par la Suisse.

    Die von der ICA (  Elsässische Bürger Initiative ) veranstalte Debatte zeigte dass die Mehrheit der elsässischen Abgeordneter, die Abschaffung des Elsass im Grand Est, ablehnt. Auch Roland Ries hat sich, vom verstaubten Jacobinismus des PS, distanziert. ( Sieh die elsässische Presse vom Sonntag den 4  März )

    Jetzt obliegt es das Handeln der Regierung, und umso mehr so, da die Mehrheit der En Marche Abgeordneter, für eine neue Perspektive steht.

    Vincent Thiebault, der LREM Abgeordneter für Bas Rhin sieht in eine Wiedergeburt des Elsass, die Wiedergeburt der EU ( Zitat) :" Den Grundstein der Europapolitik muss man hier anlegen"

    In einer Zeit wenn,  für gute Gründe und überall, das Brussel Europa in Frage gestellt wird, muss man auf ein neues, regional-und übergrenzliches Konzept, die  EU neugründen.

    In dieser Hinsicht, nicht nur existiert noch das Elsass, es obliegt ihm aber auch, nach dem vorhersehbares Scheitern des Brussel Europa, eine Rolle in die Neugründung der EU zu spielen. Das Elsass kann und muss, der erste Kanton einer neutralen, von der Schweiz inspirierten, neu gegründeten EU, werden.

  • J'ai la plus grosse !

    1807950-t-shirt-homme-150g-t-shirt-homme-150g-face_300x300.pngJ'ai la plus grosse bombe dit Trump. J'ai l'arme invincible répond Poutine. Le petit gros nord coréen ne dit pas autre chose. Tous des cro magnons sous évolués bien sûr, mais le pire c'est Erdogan car en plus il est le roi des faux culs.

    On nous l'a vendu pendant des années comme un islamiste "modéré", l'équivalent musulman d'un démocrate chrétien comme l'Europe en a connu en des temps meilleurs. Mais aujourd'hui Erdogan apparaît pour ce qu'il est, à savoir un djihadiste masqué. Pour s'en convaincre il suffit de savoir que lors d'un récent meeting politique, il a fait monter sur scène une gamine de six ans en treillis militaire en évoquant son éventuel "martyre". Elle est prête à tout a t il ajouté. Sans commentaire.

    Triste monde gouverné par des primates !

  • Syrie : A propos de cessez le feu.

    51512555-tete-de-pythagore - Copie.jpgTout être humain digne de ce nom ne peut qu'appeler au cessez le feu des combats en Syrie, les diplomates de l'Onu étant des êtres humains il parait incroyable qu'ils ne parviennent que difficilement à imposer un cessez le feu dans la banlieue d'Alep.

    S'il en est ainsi c'est parce que les civils bombardés sont aussi souvent des combattants camouflés et fanatisés par l'islam.

    Dans  ce cas seul un cessez le feu pragmatique à la Poutine a du sens, il consiste à respecter des cessez le feu à heures fixes permettant aux civils de s'échapper. Les vrais civils non engagés essaient alors de s'enfuir en se faisant abattre par les fanatiques, mais au moins les choses sont claires.

    L'alternative  est celle d'Assad : tuons les tous, Dieu reconnaitra les siens !  Le Moyen-âge est de retour ..alors l'Onu ma bonne dame, laissez moi rire !

  • Syrie : les chrétiens pas d'accord avec le pape.

    images (2).jpgLes chrétiens syriens soutiennent les efforts du régime pour en finir avec la banlieue islamiste de la Ghouta. Parce qu'ils connaissent les réalités du terrain ils ne sont pas aveugles comme le pape gauchise, ni soumis au lobby arabo sunnite de Macron/Merkel.

    Encore unie face au Brexit ( pour combien de temps ?) , l'UE se fissure de plus en plus sur la question syrienne et ses conséquences migratoires.

    Contrairement au pape aveugle, les catholiques polonais ne veulent pas le moindre réfugié musulman  chez eux, ils sont suivis par leurs voisins de l'est , hongrois, tchèques et slovènes et se rapprochent d'Israël en dépit d'ultimes réminiscences anti sémites.

    L'effet de souffle de l'explosion du Levant commence à produire ses effets politiques en Europe même. Dossier passionnant à suivre.

  • Trudeau ou la caricature du politiquement correct.

    imagesD9GUX10O.jpgJustin Trudeau est le chantre du libéralisme mondialisé et du politiquement correct. Bientôt au Canada au nom de cette idéologie, la burka et la charia auront pignon sur rue au nom du respect de la différence et de la négation de l'identité canadienne.

    En voyage officiel aux Indes il se déguise, lui et sa famille, en Indiens de comédie à la Bollywood; ce qui a suscité un énorme éclat de rire chez ses hôtes qui eux, contrairement à Justin Trudeau, ont le respect de leur identité.

    Lors d'un voyage officiel au Canada, il ne faut pas compter sur le Premier Ministre indien pour se déguiser en trappeur ou en ours polaire.

    En la matière les gogos sont nombreux dans nos sociétés occidentales où il est  à la mode de tout dénaturer, à commencer par le langage. Croyez moi  sur ce sujet, je ne vous raconte pas bullshit et fake news ces dernières moutures de la décadence langagière.

  • Alsace : pour un référendum

    imagesD9GUX10O.jpgFace aux Corses Emmanuel Macron a un minimum de respect mais il ignore complètement l'Alsace pour la simple raison qu'il sait que les Alsaciens sont gens raisonnables. Il ne devrait pourtant pas ignorer la tendance vers le régionalisme qui s'affirme de plus en plus dans l'UE. Le Tirol du Sud italien en est un nouvel exemple. Cette région gérée de manière exemplaire, c'est à dire de façon germanique, se lasse de Rome et souhaite plus d'auto gestion dans le cadre européen.

    L'Alsace n'en est pas là mais elle se lasse elle aussi de l'Etat central moins bien géré que notre région. Un récent sondage confirme que 87 % des Alsaciens souhaitent que l'Alsace renaisse comme collectivité territoriale et en dehors du Grand Est pour 67 % d'entre eux. (DNA du 21 02 2018)

    Emmanuel Macron est en train de mettre en oeuvre les réformes du 20 è siècle avec 20 ans de retard. Le grand enjeu du 21  è siècle est le rééquilibrage de l'échelle de gestion  entre mondialisme, échelon national et identités locales. Tôt ou tard Emmanuel Macron devra s'attaquer à ces questions s'il ne veut pas apparaître comme ringard et faire face à des problèmes qui s'annoncent. Pas seulement en Corse.