Colmar Régionalisme

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Colmar régionalisme, le forum régionaliste de Colmar - Page 2

  • La France cacochyme en Europe cacophone.

    eu-flag.gifTandis que l'Autriche, l'Allemagne et la Hollande interdisent leurs territoires aux ministres du petit dictateur turc islamo fasciste en tournée de propagande électorale, la France de Hollande leur déroule le tapis rouge de manière lamentable.

    La cacophonie règne dans une Europe incapable de s'unir face à l'arrogance turque, mais le pire est l'attitude française. Dans cette affaire notre pays apparaît comme un  vieillard cacochyme faible et gâteux ayant perdu le sens de la réalité.

  • Fillon / Juppé la raison et la lucidité.

    photo_urne_standard_100_BL.jpgOn peut ne pas vouloir voter pour un candidat suspect moralement mais lorsqu'il n'y a pas d'autre choix il faut faire avec. C'est exactement le cas de l'électorat de droite à l'égard de la candidature de François Fillon.

    En outre on ne change pas de cheval au milieu du gué. En le comprenant Alain Juppé a fait preuve d'une grande lucidité. Il a aussi compris qu'il ne pouvait  jouer la roue de secours pour les raisons suivantes :

    La droitisation de l'électorat avec laquelle il n'est pas en phase.

    Le refus d'ajouter encore plus de confusion au sein du parti des Républicains.

    La probabilité d'être l'objet d'une attaque de moralité concernant ses anciens démêlés judiciaires.

    La demande de l'opinion d'un renouvellement générationnel de la classe politique qui exclut un homme de son âge.

     Comme il l'a dit lui-même pour lui il est trop tard.

    Saluons une lucidité rare pour un homme politique. Les hommes politiques sont généralement mus par des fantasmes et un ego surdimensionné. Ce n'est pas le cas d'Alain Juppé qui part la tête haute et droit dans ses bottes tel qu'en lui-même. Salut l'artiste c'est bien joué !

     

  • Paul Mumbach obtiendra-t-il ses signatures ?

    images0XC52UC3.jpgNicolas Dupont-Aignan a protesté contre l'exclusion des petits candidats des débats de l'élection présidentielle, à juste titre car s'il est juste d'éliminer les candidatures fantaisistes sa participation au débat serait parfaitement justifiée.

    Il en est de même de l'Alsacien Paul Mumbach qui essaie de représenter les idées régionalistes et fédéralistes. S'il n'obtient pas ses signatures  et ne parvient pas à s'exprimer,  ce sont les nationalistes du FN qui profiteront de la protestation régionaliste.

    A l'heure où la justice d'une part, et les médias de l'autre, tentent de manipuler le scrutin présidentiel  avec des mises en accusation prématurées ou absurdes ( cas de Marine Le Pen et ses images de Daesh )  et  des sondages manipulés ( coucou revoilà Juppé aujourd'hui !)  l'honneur de la démocratie consiste à permettre l'expression de toutes les nuances de l'opinion. A ce jour la voix des partisans d'une France régionalisée, voire fédéralisée ne peut se faire entendre; ce qui est scandaleux tout simplement.

    Pour ma part si Paul Mumbach n'est pas présent dans le débat, je voterai protestataire au premier tour, à contre cœur et la rage au cœur face à la confiscation de la démocratie imposée par le système politico médiatique.

  • Macron- Le Pen : relève générationnelle et vrai choix.

    photo_urne_standard_100_BL.jpgEmmanuel Macron et Marine Le Pen sont probablement les adversaires du second tour de l'élection présidentielle à juger d'après les sondages. Cela n'est pas surprenant car tous deux incarnent à la fois une relève générationnelle et  un  vrai choix au-delà du clivage droite/gauche.

    Changement de génération d'abord. Les jeunes électeurs votent majoritairement pour le Front National mais parmi eux les plus éduqués et les plus intégrés dans l'économie mondialisée se préparent à voter pour Emmanuel Macron.

    Ce clivage parmi les jeunes électeurs correspond au vrai choix  que proposent Emmanuel Macron et Marine Le Pen. Les Français vont  devoir décider s'ils acceptent le monde tel qu'il est, et d'abord l'Union Européenne, avec Emmanuel Macron, ou s'ils prennent le risque de " casser la baraque" avec Marine Le Pen. Dommage que ce choix ne corresponde pas à l'alternative souhaitable qui est entre le mondialisme à la Trump et le mondialisme contrôlé par une Union Européenne digne de ce nom.

    Macron a raison d'accepter le mondialisme et Marine Le Pen a raison de vouloir  " casser la baraque" mais c'est à Bruxelles et non à Paris qu'il faut remettre les pendules à l'heure, voire "casser la baraque" pour refonder l'UE

     Macron l'européen saura-t-il le comprendre et se faire le champion français du renouveau européen ? 

     

  • Bruno Le Maire sort du panier de crabes.

    sans-titre.pngEn cessant de soutenir la campagne de François Fillon  Bruno Le Maire est sorti du paniers de crabes du parti dit " républicain".

    Il joint la cohérence morale à l'habileté politique. Bruno Le Maire est le candidat de la reconstruction future d'une vraie droite française et européenne après la tempête en cours. Celle-ci balaye le vieux personnel politique et prépare de nouvelles configurations dont Bruno Le Maire fera nécessairement partie.

  • Faut-il évangéliser les musulmans ?

    3650118671_5.pngLe 4 et 5 février s'est tenu à Lyon dans les locaux de la paroisse de Notre Dame de Bellecombe, le forum " Jésus le Messie" sur le thème " se former pour annoncer la Bonne Nouvelle du Christ aux musulmans"

    " On a l'impression de revenir au temps des croisades " a protesté le recteur de la Grande Mosquée de Lyon, Kamel Kabtane.

    Problème : qui nous a ramené au temps des croisades sinon l'islam ?

     

    Sur le sujet lire  Un catholique parle  aux catholiques  http://le-vieux-templier.hautetfort.com/

  • Macron fait du Trump et raconte n'importe quoi....

    gloutonzp5.jpgDans la nef des fous Trump tient le rôle principal, il est dingo et ça se voit. Il raconte n'importe quoi, une chose et son contraire, mais peut-être n'est-il pas si fou que ça car apparemment la politique fonctionne comme ça.

    C'est ce que pense Macron qui n'a aucun programme et raconte lui aussi n'importe quoi selon les jours et ses humeurs. Il flatte l'opinion de celui qui l'écoute, c'est ce qui l'a amené à proférer des énormités devant les Algériens en assimilant la colonisation à un crime contre l'humanité. Mais Macron s'en moque, il assume son vide et son n'importe quoi, considérant que la politique c'est ça.

    Surtout pas de programme clame-t-il, je vous aime nous dit-il . Point barre y a rien à voir, et d'ailleurs dans ce monde de fausses nouvelles et de piratage informatique il est devenu impossible de tenir quoi que ce soit de vrai ou de simplement réel. La faute aux Russes bien sûr. La preuve ?   Je suis allé sur le site de Macron pour poser des questions précises mais je n'ai reçu aucune réponse, pas même un accusé de réception. Normal c'est la faute aux Russes qui auraient piraté le site du dit Macron.

    Si j'avais craché au bassinet en versant un don en ligne à Macron je n'aurais pas eu plus de réponse, mais mon compte aurait été débité. Par les Russes ou par Macron ? Allez donc savoir braves gens par les temps qui courent.

     

  • L'islam turc facteur de guerre civile en Europe.

    121894_fr_lestroissi.jpgIl n'est plus possible de taire, de ne pas voir et de ne pas entendre ce qui concerne le défi de l'islam au sein des sociétés européennes. Le danger salafiste commence à être perçu et il nous amène à l'Arabie Saoudite mais le danger de l'islam turc est systématiquement sous estimé par les derniers partisans de l'entrée de la Turquie dans l'UE.

    L'islamiste Erdogan en profite pour pousser ses pions et il utilise désormais les imams turcs comme espions à son service dans la lutte qui l'oppose contre l'opposant en exil  Fetullah Gülen. 

    La police allemande vient de perquisitionner quatre religieux musulmans soupçonnés d'avoir espionné en Allemagne des partisans du prédicateur Gülen pour le compte du pouvoir turc. Ankara dément. Dossier à suivre. 

     

  • Les bons musulmans aiment Trump.

    140.jpgDans une interview à la BBC le prince saoudien chargé du ministère du pétrole, Shalil Al-Falih vient de déclarer qu'il saluait la politique de Trump en faveur des énergies fossiles. Il n'a rien dit bien sûr de l'interdiction du territoire américain opposée aux musulmans d'un certain nombre de pays.

    Mais il est vrai que l'argent du pétrole n'a pas d'odeur et surtout qu'en matière de non respect des droits de l'homme l'Arabie Saoudite ne peut qu'encourager Trump à imiter ses propres pratiques.

  • Chacun pour soi et Dieu pour tous !

    XVM0166423c-e13c-11e6-a30c-7e0318ea1240.jpgChacun pour soi et Dieu pour tous ! C'est le message de Trump et du Brexit. Message entendu puisque les Ecossais et les Irlandais ont des idées sur le sujet, tout comme les Californiens qui eux aussi commencent à rêver d'indépendance. Après le Brexit le problème grec va resurgir  avec de nouvelles ruptures en perspective. Ajoutez l'invasion migratoire incontrôlée qui y contribue également.

    N'oublions pas non plus les  Catalans qui progressent vers l 'indépendance.

    Pas de ça en France me direz-vous. Pour l'instant mais c'est la tendance. Les prochaines élections, présidentielle et législatives, auront le mérite de nous débarrasser d'une classe politique aveugle et corrompue. Macron ou Le Pen peu importe, le résultat sera le même. Mais ensuite la France se retrouvera face à des problèmes qui la divisent de plus en plus et posent inévitablement  la question des territoires. Par là il faut entendre les territoires de banlieues hors la loi, mais également ceux qui ont intérêt à se désolidariser du n'importe quoi national. Les Corses ont une longueur d'avance sur la question,  mais d'autres territoires ont intérêt à s'occuper eux-mêmes de leurs affaires, à commencer par l'Alsace.