Colmar Régionalisme

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Colmar régionalisme, le forum régionaliste de Colmar - Page 4

  • Amérique d'abord ! Non Alsace d'abord !

    images0XC52UC3.jpgAmérique d'abord ! et sans doute bientôt France d'abord ! Le retour au nationalisme est la réponse la plus stupide qui soit  aux problèmes du 21 è siècle. Ceux-ci sont posés par une mondialisation devenue folle qui pousse à regarder en arrière au lieu de regarder droit devant ce qui vient.

    Ce qui vient c'est la dislocation d'une impossible mondialisation et l'avènement d'un chaos moyenâgeux  avec les cours des miracles des gueux errants, et les châteaux forts assurant un ordre et une prospérité locale.

    Au-delà des réorganisations d'ordres régionaux, comme celle de l'UE, ce sont les réponses locales et de terrain qui seront les mieux à même de répondre aux nécessités du développement durable indispensable à l'équilibre planétaire.

    La seule réponse absolument fausse c'est le nationalisme et l'illusion d'un retour à la croissance à l'ancienne du 20 è siècle. Trump a tout faux lorsqu'il pense ressusciter la métallurgie, le charbon et multiplier les infrastructures inutiles d'une Amérique qui en est déjà saturée.

    Trump c'est l'illusion de Jean-Marc Ayrault multipliée par 100. Trump veut multiplier les ND des Landes et autres bétonnages inutiles et coûteux pour ramener la croissance des années...60 !

    Trump anticipe sur les ruptures qui s'annoncent mais il ne propose que les solutions du passé. Lorsqu'il proclame Amérique d'abord ! je réponds Alsace d'abord ! car les solutions de demain seront démocratiques et citoyennes, c'est à dire relocalisées.

  • Brexit dur, UE au pied du mur.

    51512555-tete-de-pythagore - Copie.jpgLe Brexit  ainsi que  les thèses populistes et souverainistes, se fondent sur l'idée de la maîtrise d'un espace dit national contre les thèses mondialistes et européistes.

    Mais qu'entend-t-on vraiment par souveraineté nationale, et maîtrise des frontières, à l'heure où ces dernières sont abolies par un simple clic de souris,  et quand tant de voyageurs et de  marchandises parcourent le monde librement ? On peut avoir des doutes sur la possibilité d'un état de récupérer sa souveraineté dans le monde actuel.

    Il n'empêche que les électeurs de base du Brexit n'en ont pas douté. Ils ont voté contre l'immigration incontrôlée et le mondialisme envahissant qui prévaut au Royaume Uni. Dans certains milieux de petits patrons les pro Brexit voulaient  la sortie de l'UE afin de soustraire le profit au contrôle des lois sociales de Bruxelles qui protègent les droits des travailleurs européens expatriés au Royaume Uni. Le plombier polonais y avait encore plus mauvaise presse que chez nous. A noter cependant que  la City était anti Brexit afin de  maintenir un accès illimité au marché unique.

     C'est pourtant le choix qu'a fait Theresa May, elle a renoncé  à l'accès au marché unique. Placée au pied du mur par Bruxelles qui lui a fait comprendre que sans libre circulation il n'y avait pas d'accès au marché unique, elle y a renoncé en faisant le pari que la City et le mondialisme pouvaient assurer l'avenir de son pays. Pari risqué.

    Pour les milieux de la City la compensation à la perte de l'accès au marché unique consisterait à transformer le Royaume Uni en un gigantesque Hong Kong vivant de la finance mondialisée pour le plus grand profit d'une infime minorité de l'élite financière internationale basée à Londres.  Pari qui pourrait sauver Londres, mais certainement pas le reste de l'Angleterre, et quid en outre si les banques choisissaient de quitter Londres pour maintenir les avantages qu'elles ont grace à l'accès au marché unique ?

    Ajoutez à cela que l'Ecosse veut maintenir les aides européennes et pourrait bien demander son indépendance  pour rester en Union Européenne.

    En choisissant un Brexit dur Theresa May a mis le Royaume Uni au pied du mur, mais également l'UE.

    Nous en sommes là en effet parce que l'UE  (comme l'Otan)s'est montrée incapable d'évoluer et prétend maintenir un status quo datant des années 50 du siècle passé. Sans réforme visant à faire de la zone euro une vraie union ayant des frontières, des règles communes et un défense commune, l'UE est vouée à se déliter peu à peu, et l'on peut compter sur les Anglais pour y contribuer. Theresa May va proposer des traités bilatéraux à chaque pays de l'Union et il sera parfois difficile d'y résister. Morale de l'histoire : les Anglais ont tiré les premiers, c'est à l'Union de jouer maintenant.. en supposant qu'elle en soit capable.

  • La France se marginalise au Moyen-Orient.

    1593781604.jpgTriple bonnet d'âne pour la diplomatie française au Moyen-Orient . Après s'être marginalisée en Syrie en prétendant faire la paix sans Assad, nos diplomates continuent leurs simagrées autour des petits fours  en réunissant à Paris  70 pays pour une" conférence de paix". Sauf qu' Israël n'est pas convié.

    En Israël comme en Syrie la position française est illisible, voire ridicule. Merci Hollande Fabius and co..

     

  • Faut-il prendre au sérieux les propositions du FN contre le bétonnage du Grand Est ?

    images0XC52UC3.jpgA ce jour les Alsaciens n'ont rien à attendre du FN mais face au bétonnage de l'Alsace dans le  Grand Est auquel procède Philippe Richert, on peut penser que les propositions du FN  ont au moins le mérite de remettre en cause l'aberration de la réforme socialiste.

    A juger d'après l'entre filet paru dans les DNA du 5 janvier 2017, le FN veut revenir à la trilogie "commune, département, nation" et faire revivre les régions historiques. Concrètement cela signifie re centraliser la gestion et amuser le peuple avec du folklore. Ceci n'est pas acceptable, sauf si la réforme prévoit la disparition des préfets et la transformation des départements en cantons à la suisse disposant, entre autres, de la possibilité du référendum populaire ( votation ) sur un très grand nombre de sujets. Mais là je rêve bien sûr.

    Pour conclure à ce jour seul le vote autonomiste est un vote utile au service de l'Alsace et de la défense des libertés locales.

     

     

  • Poutine chef d'état chrétien

    images41B1GTGT.jpg

    Poutine va à la messe, Poutine allume des cierges, Poutine ne craint pas d'affirmer son identité chrétienne et celle de la Russie. Pendant la guerre Staline aussi avait réactivé le mythe de la Sainte Russie pour motiver ses soldats dans la lutte contre les nazis. L'instrumentalisation  de la religion est évidente.

    En France au contraire le chef de l'état ne doit surtout pas se montrer à la messe, sinon à la sortie de l'église, pendant les vacances à Bormes les Mimosas, avant l'apéro et la sieste. La religion est affaire privée et  la République veut ignorer la religion. François Fillon en sait quelque chose depuis qu'il a déclaré qu'il était chrétien, devenant ainsi  la cible des bons cathos qui ne voient pas plus loin que le bout de leur nez . En effet   la République ne peut plus ignorer la religion depuis que les djihadistes lui font la guerre au nom de l'islam.

    Comment faire ? Se gargariser de  la notion de laïcité  pour ne pas voir la réalité conduit la République dans l'impasse. Elle ne peut plus prétendre ignorer le fait religieux . Bien au contraire elle doit lui redonner toute sa place pour l'inclure dans un projet sociétal et éducatif fondé sur l'esprit de tolérance et de dialogue interreligieux œcuménique.   

                                  Sur le sujet lire Faut-il renoncer à se définir comme chrétien ? Cliquer sur 

                                                                 http://le-vieux-templier.hautetfort.com/

  • Pitié pour le drapeau alsacien !

    images0XC52UC3.jpgPitié pour le drapeau alsacien ! Cet emblème historique et patrimonial devra-t-il être protégé par l'UNESCO pour ne plus subir les injures de cinéastes mal intentionnés ou mal informés qui l'associent à la haine jacobine d' extrême droite  pour toute forme de démocratie locale et de régionalisme ?

    Le film Chez nous est une manipulation politique et une insulte à l'Alsace qui ne peut que pousser les électeurs de notre région à voter FN. Quant aux défenseurs régionalistes de ce drapeau, à ce jour, ils brillent surtout par leur nullité politique, incapables qu'ils sont de créer un mouvement régionaliste alsacien unifié.

  • François Fillon et la pauvreté.

    sans-titre.pngEn visitant Emmaüs François Fillon a montré qu'il avait compris que le retour de la grande pauvreté exigeait des réponses qui vont au-delà de la politique sociale. Celle-ci est le produit de la révolution industrielle et du triomphe des idées socialistes de la fin du 19 è siècle. Celles-ci sont devenues archaïques; ce qui explique les difficultés du PS. A noter que ces archaïsmes sont repris, avec d'autres, ( comme l'idée de nation par exemple ) par les populismes de droite ou de gauche. En cas de prise du pouvoir par ces populismes l'archaïsme de l'Etat Nation et de l'Etat providence associé apparaîtrait en pleine lumière, mais nous n'y sommes pas encore.

    Face à cette débâcle des politiques sociales d'états désargentés, la lutte contre la pauvreté par l'initiative privée redevient d'actualité

    Que faire de ces million d'inadaptés au système post industriel numérisé ? De ces handicapés en tous genres, et d'abord handicapés culturels ? Et que dire de la bombe du déséquilibre croissant entre les vieux à la retraite et les jeunes au chômage ?

    C'est là le cœur de la question sociale. L'état providence n'a pu fonctionner que lorsque les actifs jeunes finançaient le système, aujourd'hui le système n'est plus financé que par la spéculation financière dans les pays riches, et plus du tout  dans les pays ayant accédé tardivement au système, comme la Grèce par exemple.

    Cette impasse a un nom, c'est la loi des grands nombres, mais elle est difficile à expliquer au grand public et les politiciens préfèrent pour la plupart faire croire aux vieilles lunes.

    Pas François Fillon précisément qui a dit ce qu'il fallait dire sur la Sécurité Sociale ( même s'il a été très mal compris ) et qui auprès de l'association Emmaüs a envoyé un message que résume le vieux proverbe, aide toi le Ciel t'aidera.

    A l'avenir le rôle social de l'état se résumera à assurer un revenu vital minimum à chacun, le reste relevant du privé. De plus au-delà de l'emploi il faudra donner du sens à l'activité des individus. Cela ni  Pôle Emploi ni les aides sociales ne sont en mesure de le faire. Pour y répondre il faut fonder   sur l'action  associative concrète qui prend les individus en situation locale et les aide dans leur contexte concret, et non en tant que numéro que l'on appelle  à un guichet.

    En d'autres termes au-delà d'un revenu de base pour tous et la grande simplification de la suppression de toutes les aides sociales, il reviendra à chacun de se responsabiliser. Et pour les plus fragiles le faire  avec l'aide d'associations de terrains liées à l'entreprise, ou entreprises elles-mêmes, comme Emmaüs ou l'admirable association Espoir à Colmar.

    François Fillon semble avoir compris que la gestion des problèmes sociaux exige de simplifier et d'unifier le système tout en responsabilisant les bénéficiaires, mais il faut bien expliquer, tant l'attachement aux vieilles lunes socialistes et étatiques est ancré dans la culture de ce pays.

    PS Je précise que je ne fais pas campagne pour François Fillon à ce jour. J'attends d'en savoir plus sur ce qu'il pense de la construction européenne et de l'idée qu'il se fait de nos régions.

     

     

     

  • voeux pour 2017 : lucidité et adaptabilité.

    sans-titre.pngDans ses vœux François Hollande a raison sur un point  " Tout peut basculer " sauf que ce basculement prévisible n'est pas nécessairement négatif. Un monde s'en va qui nous débarrasse de la gauche, cela est plutôt positif. Le problème est que celui qui vient est imprévisible, il faut donc s'y adapter, avec lucidité. 

    Soyons lucides ,  la grande marée du mondialisme et de la croissance heureuse se retire en laissant sur la plage ses épaves.Un certain monde se disloque sous nos yeux et il ne sert de rien de prétendre maintenir ce qui appartient à un autre temps.

    Voici les épaves politiques du rêve européen,  les épaves  institutionnels des états et des églises devenus archaïques, et surtout les épaves  humaines portées par le flux du rêve matériel, ces migrants et réfugiés dont nous ne savons que faire. Epaves enfin ces  pouvoirs ensablés qui ne contrôlent  plus rien face à la puissance de l'argent.

    Soyons adaptables car le moment est venu du grand tri sur la plage aux épaves. Naufragés sur l'ile de nos illusions perdues réapprenons les gestes simples de la survie. La machine automatique à nettoyer les épaves n'existe pas, il nous faut prendre la pelle et les seaux et commencer dès maintenant le grand nettoyage de la plage du désastre.

    Puissent nos dirigeants le comprendre et que 2017 soit pour eux l'année d'une nouvelle lucidité ! Puissent  ils imaginer des solutions adaptées aux maux d'un monde sans repères devenu imprévisible. Bonne année donc aux esprits lucides et agiles qui devront réinventer le monde !

     

  • Vers le condominium mondial des pétroliers russes et américains ?

    112866912.jpgLes USA contre  la Russie ? Cette idée appartient au passé. Avec la nomination du patron d'Exxon à la tête de la diplomatie américaine Trump envoie un signal clair aux Russes, à savoir que les pétroliers russes et américains ont des intérêts communs face à l'OPEP et à la boulimie énergétique chinoise.

    L'alliance avec l'UE à travers l'Otan a définitivement perdu de son intérêt aux yeux des USA. Les Européens feraient bien d'en tirer les conséquences stratégiques, mais ensemble, et non chacun séparément, faute de quoi leur déchéance collective est programmée.

  • Jésus ? migrant ou terroriste ?

    christ01.jpgSelon le pape nous devons aimer les migrants car Jésus en était un selon lui.

    Est-ce exact ? Oui car la famille de Jésus fuyait la persécution lorsqu'il naquit. Mais le pape devrait ajouter que très vite il fut de retour chez lui et que donc tous les migrants devraient faire de même dès que possible.

    N'oublions pas non plus que Jésus fut un subversif très politisé qui échoua dans son objectif qui était la réforme d'Israël. Jésus inspire la théologie de la libération en Amérique du sud, il était  une sorte de terroriste en somme. Mais trop inefficace ou hésitant, ce qui aurait amené Juda qui était un sicaire ( un révolté armé) à se détacher de lui à et à le trahir par déception.

    Conclusion : accueillons les migrants certes, mais pour les aider à retourner chez eux avant de découvrir qu'ils sont des terroristes ou qu'ils ne le deviennent.

    On aimerait que le pape dise toute l'histoire quand il parle de Jésus. Ou alors ce latino est-il un adepte secret de la théologie de la libération ?