Colmar Régionalisme

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

municipales

  • Municipales 2008 : L'Elysée recrute à Colmar

    47ab333babce642c61741e5c57c4a8be.jpgDans les DNA du 10 septembre on peut lire : Municipales "l'Elysée scrute Colmar"

    Sans doute s'agit-il d'une coquille et l'on doit probablement lire : "l'Elysée recrute à Colmar"

    Selon Roland Wagner, suppléant de Straumann, et futur candidat à la mairie " les chose vont se préciser d'ici le 15 septembre". Il faut comprendre que le 15 septembre, c'est la Saint Roland, ce sera donc la fête pour Roland Wagner qui devrait être "nominé" par l'Elysée aux dépens de Gilbert Meyer.

    A propos qu'en pense l'UMP ? A-t-elle encore quelquechose à dire sur le sujet ?

    Comme le 15 septembre c'est aussi ma fête, je trinque volontier à mon alter Roland, mais en même temps je forumule le voeu que se constitue face à lui une vraie opposition républicaine à Colmar face à la dérive bonapartiste qu'il représente.

    En tant que délégué d'Alsace d'Abord,et à l'heure où la droite républicaine et régionaliste est encore plus mal en point que la gauche,je me contente de préciser les points suivants concernant les municipales.

    1) Alsace d'Abord ne soutient ni ne s'oppose à aucune personne mais condamne un système anti-démocratique.

    2) Alsace d'Abord se réserve de constituer une liste de candidates et candidats de résistance républicaine et régionaliste sous réserve de ne présenter que des femmes et des hommes de qualité.

    3) Si en terme de qualité cette liste ne peut se constituer, Alsace d'Abord s'engagera activement dans le soutien à toute liste ouverte aux trois points fondamentaux qui justifient le combat d'Alsace d'Abord.

    Fusion des deux départements alsaciens.

    Renforcement de l'Assemblée Régionale.

    Réforme fiscale visant à rééquilibrer l'assiette de l'impôt, et l'ordonnancement des dépenses de son produit, entre les Régions et l'Etat central.

     

    Roland Vernizeau Délégué d'Alsace d'Abord pour Colmar Centre Alsace

  • Municipales 2008 : Daniel Buchinger y va

    52c0422aa81f948e8bbbc56f0be4c5d7.gifLe conseiller municipal Daniel Buchinger a débuté sa campagne le 7 septembre devant une école primaire colmarienne. Il a distribué un "avant projet" à quelques passants et a eu droit à sa photo dans les DNA.

    Son but : "Dans un esprit d'ouverture, nous entendons rassembler l'opposition au maire actuel. Nous irons jusqu'au bout, avec ou sans alliance".

    Selon D. Grünewald du groupe d'opposition municipale Dialogue et Action, "l'initiative personnelle de Daniel Buchinger et de certains de ses proches, n'implique en rien l'ensembrle des membres de la liste Dialogue et Action, celle-ci restant à l'écart de toute annonce"

    Commentaire :

    1) La prudence de la réaction de Dialogue et Action s'explique par le souci d'aller à la soupe lorsque l'Elysée aura '"nominé" le candidat officiel. L'initiative de Daniel Buchinger fait honneur à son sens de l'engagement citoyen mais crée le désordre dans le marigot colmarien.

    2) L'opposition à Gilbert Meyer ne peut pas être une motivation suffisante pour justifier la décision de Daniel Buchinger. Ce qui importe c'est la qualité humaine d'une liste et la pertinence de ses idées et projets.

    3) La vraie question est de savoir si, oui ou non, il existe à Colmar des femmes et des hommes capables de constituer une liste d'action locale qui ne soit pas concoctée à l'Elysée et dans les bureaux du Préfet, comme sous Napoléon III, lorsque le pouvoir désignait les candidats officiels.