Colmar Régionalisme

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

robert spieler

  • Alsace d'Abord : cherchez l'erreur !

    071ba9fe003931a93427a64fe0d7fd99.pngNicolas Sarkozy est allé hier dire aux Corses que ce n'est pas bien de poser des bombes. Corse d'Abord ! Le Président a ainsi effectué sa première visite officielle en province au pays des mafieux et autres terroristes, oubliant l'Alsace qui a voté massivement pour lui. Que faut-il faire pour que les problèmes spécifiques de notre région intéressent enfin le pouvoir parisien ?

  • La bonne question de Robert Spieler: à quoi sert encore le FN ?

    1c3c5c5e1d5cc27cc2289baa33dd6184.jpgOn lira avec intérêt dans Novopress France, un article de Robert Spieler qui pose la question de l'avenir du FN.

    Celui-ci se pose particulièrement en Alsace qui fut longtemps un fief de ce parti. Il est trop tôr pour savoir si le Sarkozisme des anciens électeurs alsaciens  du FN est un phénomène durable ou non. La tradition bonapartiste existe en Alsace depuis l'Empire,le gaullisme puis le sarkozysme en sont les derniers avatars.

    Mais il existe aussi en Alsace une tradition décentralisatrice et girondine longtemps incarnée par le Centre et aujourd'hui en déshérence. Alsace d'Abord, aussi bien que le Modem alsacien, se situent dans cette autre tradition alsacienne qui porte à une forte affirmation régionale.

    Après le cyclône politique qui suivit l'élection du nouveau Président, toutes les oppositions sont à reconstruire et pas seulement le FN.

  • Oui à la droite, non au tout UMP !

    Les querelles oppsant Gilbert Meyer et Eric Straumann ne sont qu'une tempête dans un verre d'eau. Les deux compères sont tous deux les représentants d'un parti parisien qui s'apprête à faire main basse sur l'Alsace, et peu importe que ce soit le Gilbert ou l'Eric qui soit élu car ce sera toujours l'appareil de Paris qui les manipulera.

     Au contraire à Alsace d'Abord nous n'accepterons jamais le tout UMP en Alsace, et cela au nom d'une saine conception de la démocratie. Voilà pourquoi je vous propose de modifier quelque peu le tract d'Eric Straumann de la façon suivante :

    OUI Alsace d'Abord appartient à la famille de la droite de rupture en Alsace

    OUI Alsace d'Abord représente la légitimité populaire alsacienne

    OUI Alsace d'Abord défend l'intérêt alsacien

    OUI Alsace d'Abord veut la rupture voulue par Nicolas Sarkozy et le rappelera aux Alsaciens si les engagements ne sont pas tenus

    OUI A LA GENERATION DE JEUNE ALSACE

    OUI  A LA SEULE OPPOSITION SERIEUSE EN ALSACE

    OUI A ALSACE D'ABORD avec Roland Vernizeau à Colmar d'Abord