Colmar Régionalisme

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Vie associative

  • Emmanuel Macron un après : satisfait mais...

    images (5).jpgUn an après les amis d'une France qui gagne en Europe et dans le monde peuvent être satisfaits, le Président fait le job pour lequel il a été élu. Cette satisfaction doit être nuancée toutefois si vous êtes partisan d'une gestion décentralisée de la chose publique et surtout si vous attendez de nos dirigeants qu'ils proposent des solutions crédibles aux problèmes de demain.

    Emmanuel Macron met en oeuvre les réformes qui auraient dû l'être à la fin du 20 è siècle, il rattrape un retard de trente ans sur l' Angleterre et l' Allemagne. Avec un peu d'optimisme la pause estivale devrait parachever la défaite de la CGT et des syndicats archaïques ou catégoriels.

    Et après ? Force est de constater qu'il mène les réformes de manière technocratique et jacobine car dans ce pays il n'a peut-être pas le choix. Mais ensuite il serait bon qu'il comprenne qu'un état moderne est un état léger et décentralisé. C'est une première réserve envers son action.

    La seconde réserve concerne sa capacité idéologique à faire face aux défis posés par l'immigration. Sans prôner le refus de toute immigration musulmane comme le font les pays de l'est, le fait est que  la migration musulmane pose un défi culturel qui donne du grain à moudre aux partis populistes. Le Président ne peut pas se cacher derrière les litanies laïques pour ne pas voir le problème. C'est un défi posé à toute l'Europe et c'est à ce niveau que doit s'élaborer une réponse. Il s'agit là d'une urgence européenne bien plus importante que ses projets technocratiques de budget européen par ailleurs pas très bien accueillis. Faire l'Europe aujourd'hui c'est d'abord protéger ses frontières et l'enraciner de nouveau dans le terreau judéo-chrétien et des Lumières.

    Vaste programme mais à la hauteur du défi. Bon vent pour la suite Monsieur le Président !

  • l'Alsace en Europe : le bon choix

    carte-france-region.gifLes départements du Haut Rhin et du Bas Rhin invitent les Alsaciens à donner leur avis sur l'avenir de notre région  dans le cadre d'une initiative citoyenne portée par le site www.expressioncitoyenne.alsace.

    Merci à Brigitte Klinkert et Frédéric Bierry pour cette initiative honnête et digne d'élus responsables. Il est à craindre malheureusement que l'actualité nationale ne limite l'écho de cette démarche dans l'opinion locale, même si en Alsace les trains roulent mieux qu'ailleurs.

    Evidement Colmar régionalisme ne peut qu'accompagner la démarche des élus et des sondages qui indiquent clairement la volonté des Alsaciens de sortir du Grand Est. Mais cette volonté doit être interprétée comme la volonté alsacienne du ré ancrage de l'Alsace dans l'axe du développement rhénan. Il ne suffit pas en effet de sortir d'une entité qui tire l'Alsace trop à l'ouest vers la mégalopole francilienne, mais bien de concevoir l'avenir de notre région le long du Rhin et en concertation avec le canton de Bâle. Ce n'est qu'ainsi qu'il sera enfin possible de résoudre des problèmes locaux que le centralisme rend  insolubles, comme par exemple la liaison ferroviaire avec l'Euroairport de Bâle Mulhouse ou l'instauration d'une taxe poids lourds sur le transit international traversant l'Alsace sans profit pour elle.

    Pour conclure et à l'heure où la justice fédérale allemande refuse d'extrader Carles Puigdemont, il apparaît que plus que jamais la défense des  intérêts locaux est la bonne méthode pour faire une Europe plus démocratique et plus proche  des intérêts réels des citoyens.

  • L'Alsace vit toujours ! Das Elsass lebt noch !

          unser_land.jpgLe débat public organisé par ICA a fait apparaître l'unanimité des élus alsaciens contre la disparition de l'Alsace au sein du Grand Est, même Roland Ries a pris ses distances envers le jacobinisme indécrottable du PS.  (Voir presse alsacienne du dimanche 4  mars 2018 )

    La balle est maintenant dans le camp du gouvernement et cela d'autant plus que les positions des élus En Marche sont clairement novatrices.

    Vincent Thiébaut député LREM  du Bas Rhin voit dans le renouveau de l'Alsace, le renouveau de l'UE, je cite " La première pierre de l'Europe politique, c'est ici qu'il faut la poser "

    A l'heure où l'Europe politique façon Bruxelles est partout, et à juste titre, remise en question, il faut refonder cette UE sur des bases régionalistes et transfrontalières. Dans cette perspective non seulement l'Alsace existe, mais elle peut et doit devenir le premier canton d'une UE neutre et inspirée par la Suisse.

    Die von der ICA (  Elsässische Bürger Initiative ) veranstalte Debatte zeigte dass die Mehrheit der elsässischen Abgeordneter, die Abschaffung des Elsass im Grand Est, ablehnt. Auch Roland Ries hat sich, vom verstaubten Jacobinismus des PS, distanziert. ( Sieh die elsässische Presse vom Sonntag den 4  März )

    Jetzt obliegt es das Handeln der Regierung, und umso mehr so, da die Mehrheit der En Marche Abgeordneter, für eine neue Perspektive steht.

    Vincent Thiebault, der LREM Abgeordneter für Bas Rhin sieht in eine Wiedergeburt des Elsass, die Wiedergeburt der EU ( Zitat) :" Den Grundstein der Europapolitik muss man hier anlegen"

    In einer Zeit wenn,  für gute Gründe und überall, das Brussel Europa in Frage gestellt wird, muss man auf ein neues, regional-und übergrenzliches Konzept, die  EU neugründen.

    In dieser Hinsicht, nicht nur existiert noch das Elsass, es obliegt ihm aber auch, nach dem vorhersehbares Scheitern des Brussel Europa, eine Rolle in die Neugründung der EU zu spielen. Das Elsass kann und muss, der erste Kanton einer neutralen, von der Schweiz inspirierten, neu gegründeten EU, werden.

  • Les fausses bonnes idées d'Emmanuel Macron.

    51512555-tete-de-pythagore - Copie.jpgLe président a mis à l'agenda deux projets voués à l'échec et qu'il ferait mieux d'oublier, j'ai nommé le service civique national obligatoire et l'organisation de l'islam en France. Deux idées anachroniques dans la France de Johny Hallyday, ce héros national de la franchouillardise à l'américaine.

    Venant d'Emmanuel Macron ces idées sont surprenantes. En effet notre président tourné vers l'Amérique lui aussi et qui parle un excellent anglais, oublie tout simplement que l'américanisation culturelle de la France rend caduques les notions de service national obligatoire et de Concordat. Ce ne sont que des reliques que le président est en train de ressortir de la naphtaline.

    L'idée du service national  se veut un remède à l'implosion sociétale propre aux sociétés industrielles avancées dans lesquelles les citoyens se font rares, remplacés par des consommateurs aux identités multiples, prêts parfois à tuer ou se faire tuer, pour un club de foot, mais qui n'ont rien à faire de la Marseillaise et de la République. Vain remède donc que ce service national obligatoire !

    Il n'est pas possible en effet  de revenir en arrière et il est instructif de constater la situation aux USA où l'armée est largement un organe de formation des populations défavorisées, celles-ci  y voient un ascenseur social et un organe d'intégration sociétal. Rien de tel en France où l'armée est encore lue à travers le prisme des vieilles lunes issues de la Révolution de  1789, c'est à dire comme l' expression de la citoyenneté et le creuset de la nation. La volonté présidentielle n'a quelque chance de réussir que si elle se fonde sur les réalités de la société française du 21 è siècle et non sur les abstractions du 18 è.

     Plutôt que de créer un service national, qu'il crée  plutôt un service de formation et d'intégration sociale pour les jeunes issus de populations défavorisées. Ces jeunes en manque de repères et jamais soumis à la moindre discipline, ont en effet besoin de rigueur et de formation. On pourrait aussi y insérer les jeunes migrants. Le moyen peut en être l'armée, mais aussi et surtout les services pénitentiaires, car une formation à la discipline et à l'intérêt général est préférable à la prison. Mais soyons clairs ce service serait discriminatoire, il  concernerait des populations ciblées et non l'ensemble des jeunes.

    Quant à l'organisation de l'islam elle relève de l'illusion que l'islam est une institution ecclésiale ayant des représentants reconnus comme interlocuteurs de l'Etat. Ce n'est absolument pas le cas. Pour l'Etat la bonne attitude consiste à laissez faire ce qui ne gêne pas (comme le port du voile par exemple), mais ne rien laisser passer de ce qui est incompatible avec l'ordre public, y compris en refusant l'accès du territoire français aux ressortissants de pays musulmans obscurantistes complices des dérives religieuses. Trump peut avoir raison parfois...

    Emmanuel Macron devrait donc rectifier le tir sur ses projets sinon il pourrait bien y casser ses dents ambitieuses, mais néanmoins fragiles.

  • Joyeux Noël en terre chrétienne !

     Parler téléchargement (2).jpgde terre d'islam s'agissant de l'Algérie ou de l'Egypte ne choque personne, constater que Jérusalem est la capitale d'Israël n'est pas politiquement correct, mais  le comble de la provocation c'est de souhaiter un Joyeux Noël à une Europe que l'on voudrait chrétienne.

    Eh bien tant pis, permettez au vieux mécréant  que je suis de souhaiter un Joyeux Noël chrétien à notre bonne vieille terre d'Europe, et tant pis si cela ne plaît pas aux "élites" de Bruxelles qui ne veulent pas entendre parler des racines chrétiennes du continent ! J'ai avec  moi ma très traditionaliste famille anglo saxonne,  les pays de l'est européen, sans compter les Autrichiens et les Russes de Poutine.  

    J'allais oublier ce cher monsieur Erdogan qui, lui, ne se trompe pas sur l'identité de l'UE en qui il voit "un club chrétien" Bien à tort hélas, et pour une fois il faudrait souhaiter qu'il ait raison!

    Joyeux Noël aux amis de ce blog ( femmes comprises bien sûr même sans écriture inclusive !) Je vais manger le pudding de ma belle famille anglaise et rendre visite  à ma fille, désormais américaine, et qui travaille dans la City. C'est vraiment très compliqué dans ma famille mondialisée. Heureusement que nous sommes tous culturellement chrétiens, malgré les nombreux mécréants dans mon genre, ça facilite la vie de famille, la digestion du pudding et surtout celle de la panse de brebis farcie à l'écossaise !

    Silence radio sur ce blog désormais, jusqu'à l'année prochaine et mon retour d'Angleterre. Si Dieu le veut bien sûr!

     

  • Migrants : le tonneau des Danaïdes.

    obj05975.jpgLa situation ne cesse d'empirer mais l'on attend en vain de l'UE la seule décision qui s'impose, à savoir d'attaquer le mal à la racine en Lybie en y faisant le tri entre vrais et faux réfugiés.

    Un progrès cependant, pour la première fois le rôle des ONG comme passeurs a été souligné par les responsables de l'UE réunis en session de crise. Ce n'est qu'un début car ce ne sont pas les quelques milliards donnés à l'Italie qui remplaceront une vraie politique d'accueil et de refoulement sélectif aux frontières de l'UE. Sans cette  politique globale la gestion actuelle du problème revient à prétendre vider le tonneau des Danaïdes.

    En attendant on amuse le peuple avec les JO !

     

  • Votez régionaliste au second tour aussi !

    images0XC52UC3.jpgL'association de Pierre Klein ICA vient de donner sur Internet la liste des candidats de toutes étiquettes qui s'engagent pour une  Collectivité Unique d'Alsace.

    Après avoir voté Unser Land au premier tour cette liste sera utile au second tour lorsqu'un candidat régionaliste ne sera pas présent. A suivre

     

    Cliquer sur le lien Manifeste pour l'Alsace de notre liste Soutenir.

  • RDL 103.5 a fêté ses quarante ans !

    sans-titre.pngC'est dans la cour du château du Hohlandsbourg au-dessus de Colmar que RDL 103.5 a fêté ses quarante ans d'existence, l'occasion aux anciens de se retrouver pour faire le point sur notre radio libre, sans nostalgie et le regard résolument tourné vers l'avenir.

    En tant qu'ancien je ne peux qu'évoquer indirectement  la période fondatrice que je n'ai pas connue vivant alors à l'étranger. Avant la légalisation des radios libres les tout premiers militants de la cause avait fondé Radio verte Fessenheim dans le cadre de la lutte anti nucléaire et transfrontalière. C'était l'époque où l'on jouait à cache cache avec les gendarmes pour déplacer l'émetteur...

    Arrivé à Colmar en 1993 je devins à mon tour un militant de la parole libre et je me suis battu pour qu'à Colmar Radio Dreyeckland ne devienne pas à son tour une radio commerciale vivant de publicité C'était aussi   l'idéal de feu Pascal Foehry a qui je rends hommage ici.  Sous son impulsion à Colmar Radio Dreyeckland  103.5 devint Radio Dreyeckland Libre plus connue sous les trois lettres RDL 103.5.

    Et maintenant ? Et maintenant tout reste possible à l'ère du numérique qui démultiplie à l'infini les possibilités de la communication. L'important est de maintenir l'esprit de liberté et celui de l'éthique de responsabilité. A l'heure où l'excès de communication devient trop souvent cacophonie ou pipi caca, une radio libre peut et doit montrer l'exemple. C'est et ce sera toujours le cas pour RDL 103.5

     

  • Radio Dreyeckland Libre 103.5 (RDL 103.5) touchée mais pas coulée.

    sans-titre.pngIl est loin le temps de radio verte Fessenheim lorsque les militants anti nucléaires jouaient à cache cache avec les gendarmes pour déplacer l'antenne et continuer de diffuser. Aujourd'hui  le temps du militantisme a fait place à celui de la gestion pour la survie de la dernière radio libre alsacienne.  C'est ce que nous pensions tous ce matin, nous les anciens aux  tempes  grises  en prenant congé de Pascal Foehry le dernier président de RDL 103.5.

    Pascal avait voué sa courte vie à la musique rock et à sa chère radio, et jusqu'au bout il s'est battu pour RDL 103.5 malgré le cancer qui l'a emporté à 48 ans.

    Dans l'espace d'information totale qui est désormais le sien il peut être rassuré sur l'avenir de  RDL 103.5. Nous  allons continuer pour que vive RDL 103.5 ! Nous les bénévoles comme les salariés. Il y a dans notre radio toutes les compétences nécessaires pour qu'elle continue en tant que radio libre et indépendante, toutes les compétences sont réunies, y compris dans le domaine de la gestion.

    Que les jeunes salariés se rassurent, leurs dossiers ne seront pas oubliés, mais il faut aller vite et convoquer rapidement l'AG.

    A plus sur le dossier prochainement avec une ultime prière pour Pascal, toujours vivant, et pas seulement dans nos cœurs ! 

  • François Fillon et la pauvreté.

    sans-titre.pngEn visitant Emmaüs François Fillon a montré qu'il avait compris que le retour de la grande pauvreté exigeait des réponses qui vont au-delà de la politique sociale. Celle-ci est le produit de la révolution industrielle et du triomphe des idées socialistes de la fin du 19 è siècle. Celles-ci sont devenues archaïques; ce qui explique les difficultés du PS. A noter que ces archaïsmes sont repris, avec d'autres, ( comme l'idée de nation par exemple ) par les populismes de droite ou de gauche. En cas de prise du pouvoir par ces populismes l'archaïsme de l'Etat Nation et de l'Etat providence associé apparaîtrait en pleine lumière, mais nous n'y sommes pas encore.

    Face à cette débâcle des politiques sociales d'états désargentés, la lutte contre la pauvreté par l'initiative privée redevient d'actualité

    Que faire de ces million d'inadaptés au système post industriel numérisé ? De ces handicapés en tous genres, et d'abord handicapés culturels ? Et que dire de la bombe du déséquilibre croissant entre les vieux à la retraite et les jeunes au chômage ?

    C'est là le cœur de la question sociale. L'état providence n'a pu fonctionner que lorsque les actifs jeunes finançaient le système, aujourd'hui le système n'est plus financé que par la spéculation financière dans les pays riches, et plus du tout  dans les pays ayant accédé tardivement au système, comme la Grèce par exemple.

    Cette impasse a un nom, c'est la loi des grands nombres, mais elle est difficile à expliquer au grand public et les politiciens préfèrent pour la plupart faire croire aux vieilles lunes.

    Pas François Fillon précisément qui a dit ce qu'il fallait dire sur la Sécurité Sociale ( même s'il a été très mal compris ) et qui auprès de l'association Emmaüs a envoyé un message que résume le vieux proverbe, aide toi le Ciel t'aidera.

    A l'avenir le rôle social de l'état se résumera à assurer un revenu vital minimum à chacun, le reste relevant du privé. De plus au-delà de l'emploi il faudra donner du sens à l'activité des individus. Cela ni  Pôle Emploi ni les aides sociales ne sont en mesure de le faire. Pour y répondre il faut fonder   sur l'action  associative concrète qui prend les individus en situation locale et les aide dans leur contexte concret, et non en tant que numéro que l'on appelle  à un guichet.

    En d'autres termes au-delà d'un revenu de base pour tous et la grande simplification de la suppression de toutes les aides sociales, il reviendra à chacun de se responsabiliser. Et pour les plus fragiles le faire  avec l'aide d'associations de terrains liées à l'entreprise, ou entreprises elles-mêmes, comme Emmaüs ou l'admirable association Espoir à Colmar.

    François Fillon semble avoir compris que la gestion des problèmes sociaux exige de simplifier et d'unifier le système tout en responsabilisant les bénéficiaires, mais il faut bien expliquer, tant l'attachement aux vieilles lunes socialistes et étatiques est ancré dans la culture de ce pays.

    PS Je précise que je ne fais pas campagne pour François Fillon à ce jour. J'attends d'en savoir plus sur ce qu'il pense de la construction européenne et de l'idée qu'il se fait de nos régions.